harpe laser
Crédits photo (creative commons) : Daniele Dalledonne

La musique électronique n'a pas toujours été ce qu'elle est actuellement. Aux côtés des grosses basses saturées, des synthétiseurs à la Skrillex et les oscillateurs hyper alambiqués, il existe des instruments inconnus du grand public qui méritent que l'on s'y attarde. Parce que les instruments électroniques, ce n'est pas que pour faire du gros son.

  1. Le Thérémine
    Composé d’un boîtier électronique équipé de deux antennes, le thérémine a la particularité de produire de la musique sans être touché par le mec qui en joue. Pour faire simple, on commande la hauteur de la note de la main droite, en faisant varier sa distance par rapport à l’antenne verticale. L’antenne horizontale, en forme de boucle, est utilisée pour faire varier le volume selon sa distance par rapport à la main gauche. Prend ça, commande tactile.

  2. Les Ondes Martenot
    Un truc hyper compliqué fabriqué en 1917. Ce qui en fait, avec le thérémine, l'un des plus anciens instruments de musique électronique du monde. Sinon, qu'est-ce-que c'est en fait ? C'est simple, un oscillateur relié à un clavier, un ruban, des touches et encore tout un tas de machins vachement complexes... Ce qui n'a pas empêché certains groupes comme Gorillaz, Daft Punk ou encore Muse d'y faire appel.

  3. Le synthophone
    Là, par contre, c'est plus simple, puisqu'il s'agit simplement d'un saxophone électronique, probablement créé pour les saxophonistes ayant la flemme d'apprendre à jouer du synthétiseur. En même temps, pourquoi s'emmerder à apprendre d'un instrument quand on peut en fabriquer un ?

  4. Le Handsketch
    On n'a pas forcément une chorale à sa disposition. C'est sans doute ce problème qui fut à l'origine de la création du Handsketch, sorte de tablette électronique et presque tactile qui chante. Un instrument du futur qui sent le passé, en gros.

  5. L'accordéon électronique
    Etait-il nécessaire de donner une seconde vie à l'accordéon ? On connait la réponse, elle est forcément négative si vous appréciez un tant soit peu la musique et le bon goût. Et puis bon, un accordéon électronique, c'est la porte ouverte à tout un tas de saloperies auditives dans le métro...

  6. La Harpe Laser
    Bon, quand Jean-Michel Jarre se mêle du développement d'un instrument, on a de quoi rester pantois. Surtout quand l'objet en question est une "harpe laser". Grossièrement, l'émission du son est contrôlée par les mains de l'instrumentiste, interrompant ainsi le passage de faisceaux laser. Cette interruption du faisceau laser déclenche un évènement MIDI transmis à un synthétiseur. Il s'agit donc du premier instrument qui fait également office de lumière. Idéal pour vos soirées.

  7. Le Continuum
    Un instrument dont le son me rappelle étrangement celui de la flûte à coulisse est forcément génial. Oui, sauf qu'il est souvent gigantesque et donc pas forcément utilisable chez vous, pour vous entraîner. Par contre, c'est vrai, avec ça, vous pouvez faire des belles musiques de films qui se passent dans le désert en ou en Asie.

  8. L'EWI (Electronic Wind Instrument)
    Encore un instrument à vent qui dirige un synthétiseur. Un truc, donc, pour les gens qui ne veulent pas s'emmerder à apprendre les notes sur un clavier.

  9. Le Monome
    Non, ce n'est pas une forme de cancer mais bien un instrument de musique. Au premier abord, on croirait qu'il s'agit d'une simple grille de touchent clignotantes. Evidemment, c'est plus compliqué que ça. Et comme une vidéo vaut mieux que deux tu l'auras...

  10. Le djembé électronique
    L'instrument qui permet à un percussionniste de jouer avec les mêmes sons qu'une boîte à rythme. Grâce à cette magnifique invention, vous pourrez enfin entendre des fautes de rythme dans les percussions électroniques. Un instrument à ne pas mettre entre toutes les mains, dont celles de Magic System.

  11. Bonus - Otomatone
    Les Japonais sont fous. Enfin, certains, dont l'inventeur de ce spermatozoïde qui produit des sons grâce au manche tactile et la bouche modulable, qui permet certaines variations étranges. Et ça aboutit parfois à des trucs sympas. Mais souvent, non.