Si comme moi vous aimez aller au cinéma régulièrement, vous avez très certainement croisé le chemin de ce qu’on appelle scientifiquement une bande-annonce de comédie française. Et malheureusement, il faut bien l’avouer, contre votre consentement. Le truc bien, c’est qu’a priori il existe un seul réalisateur de bande-annonce de comédie française, il s’appelle Jean-Jacques Ringard et il a une recette parfaite.

1. Une musique feel good de type "WE-ARE-FA-MILY" des Sister Ledge

Les premières secondes de la bande-annonce s’ouvrent forcément sur une musique rythmée, enjouée, qui reflète la positive attitude, le genre de musique sur lequel on a envie de faire une bataille de polochon avec sa meilleure amie.

Playlist sélective incontournable : « September » de Earth, Wind and Fire, « We are Family » des Sister Ledge, « When Love Takes Over » David Guetta Feat. Kelly Rowland ou encore un morceau de jazz entraînant et libre de droit (puisque de toute façon personne n’y connait rien donc ça passe crème).

2. Christian Clavier

Ex æquo avec Didier Bourdon et Danny Boon.

3. Vers la moitié de la bande-annonce, une musique un peu plus émouvante style rock dépressif façon sous-Radiohead

Parce que c’est pas parce qu’on rigole qu’il faut pas non plus oublier l’émotion.

4. Toutes les 4 secondes une punchline bien sentie avec un petit silence après pour nous laisser le temps de rire à ce grand trait d'humour

Et si possible un bruit de disque qui scratch juste après une blague/malaise.

5. L'intégralité du scénario du film

Histoire que les spectateurs soient sûrs de voir un film dont ils ont déjà absolument tout vu. Mais rassurez-vous, si par malheur vous avez loupé la bande-annonce de la comédie française que vous souhaitez allez voir il vous suffit d’avoir déjà vu auparavant une autre comédie française pour connaître d’avance l’histoire de la nouvelle comédie française que vous allez voir.

6. Une voix off qui dit : "Moi c'est Louise. Je menais une triste vie de rédactrice chez Topito jusqu'à ce que Quentin arrive. Quentin, c'est LE BG dont toutes les filles rêvent. En plus il sent bon le parfum"

Globalement quand la bande-annonce commence par « Ça, c’est moi », on sait qu’on est enfermé pour deux minutes de tunnel de l’horreur.

PS : Quentin c’est notre stagiaire, et il a vachement besoin de confiance au lui, c’est pour ça que je le cite.

7. Un moment de malaise social où un personnage issu de l'immigration prononce mal le nom d'un plat bien de chez nous : "C'est super bon la bouillabaise..."

MDR c’est vrai que c’est drôle putain ces cons d’étrangers qui savent pas parler français. AHAHA les cons.

8. Des gens qui hurlent

Toujours. Tout le temps. A un moment, il faut que ça hurle. On sait pas pourquoi ni qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu pour mériter ça ?

9. Des appartements parisiens de 800 m²

C’est comme ça. Dans les comédies françaises, il n’y a que des gens très riches. Et on profite de la bande-annonce pour appâter le chaland en montrant quelques plans alléchants dans des décors dignes d’un appart d’aristo avec vue sur la tour Eiffel ou d’un Club Med où l’ambiance règne en puissance.

10. La meilleure vanne du film est disposée à la toute fin de la bande-annonce

Si elle ne t’a pas fait rire du tout, c’est qu’il faut passer ton tour sur cette sortie.

11. Un réalisateur que personne connait mais qui a déjà réalisé trois autres comédies de merde avant ce quatrième doigt d'honneur au cinéma

Attention, je ne dis pas que toutes les comédies françaises sont foireuses. Mais dans 95 % des cas, on se coltine une comédie gerbos qui est passée entre les mains de 27 scénaristes et de 8 réalisateurs avant qu’un pauvre type prête son nom pour signer cette bouse.

12. Josiane Balasko "à contre emploi"

Sauf que ça fait 30 ans qu’elle fait que des rôles « à contre-emploi ».

13. Un vieux qui utilise un mot "djeuns" déjà ringard et hors-contexte mais ça fait marrer les gens

CONFLIT DE GÉNÉRATIONS ! ULTRA LOL QUOI !

14. Une meuf super bonne qui ne fera certainement pas une grande carrière dans le cinéma d'auteur

Et finalement, quelque part, l’un dans l’autre, ni plus ni moins, moyennant quoi, nonobstant c’est peut être pas une grande perte.

15. Une scène cocasse et insolite

Le genre de scènes où on se dit sur un ton semi-offusqué semi-enjoué (pour cela vous pouvez vous référer aux réactions du public de Gaspard Proust) « Oh non, ça franchement c’est rigolo, ils y sont allés fort ! Nan mais quand même dis donc vraiment hein ! ».

16. Un mec de plus de 60 ans qui se tape une meuf de moins de 40 ans

Bon ça en fait c’est juste le syndrome de TOUTES les comédies françaises. Alors forcément ça suinte dans les bande-annonces. C’est beau cet amour qui transcende les âges non ?

J’adÔÔÔÔÔre les comédies françaises.