Reblochon

Crédits photo (creative commons) : Myrabella

Il fait froid, la neige commence à pointer le bout de son nez, vous commencez à manger plus sucré, plus salé, et surtout beaucoup plus gras (si si, ça se voit là sur votre pull à col roulé, y'a une belle tache). Au fur et à mesure de vos tribulations culinaires hivernales, vous allez forcément passer par la case Tartiflette. Et qui dit Tariflette, dit Reblochon. Une bonne raison pour se pencher sur le sujet.

  1. Le Reblochon vient du terme savoyard "re-blocher" qui signifie « traire une deuxième fois »
    A l'époque du temps jadis (oui oui ça remonte un peu), les bergers qui travaillaient pour les seigneurs se gardaient la deuxième traite pour leur compte (pas fous ces bergers!), et ils se servaient de cette deuxième traite plus riche en crème pour faire du fromage, d'où le nom...
  2. Il existe deux couleurs de pastille pour le Reblochon
    La rouge, principalement connue, correspond à un fromage fabriqué en laiterie ou fruitière, alors que la pastille verte correspond à un fromage dit "fermier". Donc si vous voulez du vrai du bon du roulé sous les aisselles, cherchez la pastille verte (au passage, les pastilles sont comestibles car constituées exclusivement de caséine, un composant du lait).
  3. Le Reblochon ne contient que 22% de matière grasse sur son poids total (une broutille)
    Sur les emballages il est stipulé 45% de teneur en matière grasse mais c'est sur "extrait sec". Donc vous pouvez y aller, ce n'est pas ce fromage qui va vous donner la culotte de cheval (ou alors très peu).

  4. On place un disque en épicéa sous le Reblochon (pour qu'il n'ait pas froid aux fesses)
    Ce disque de bois il permet de réguler l'humidité et de poursuivre l'affinage du fromage. Pourquoi de l'épicéa? Surtout parce que ça pousse dans le coin.
  5. La fabrication du fromage nécessite des ferments lactiques
    Une directive européenne oblige les fromages au lait cru à s'adapter aux normes sanitaires, les ferments dit "originels" ont donc disparu pour laisser la place à des ferments industriels, qui ont fait perdre le goût d'antan du Reblochon. Donc vous ne mangez pas du fromage "bien de chez nous comme avant" mais rassurez vous, le syndicat professionnel du Reblochon veille, et fait des recherches pour réintroduire des ferments proches de ceux de l'époque. Ouf, on est presque sauvés !
  6. Le Reblochon bénéficie d’une Appellation d’Origine Contrôlée depuis 1958
    En gros si c'est bien du Reblochon, il vient forcément de Savoie ou de Haute-Savoie, que vous l'achetiez chez ED, chez carrouf, ou sur le marché du coin. Qu'on ne nous embrouille pas sur la provenance de la marchandise !
  7. Les apports nutritionnels du reblochon sont divers et variés
    Pour une portion de 30 grammes, vous aurez: un peu plus de calcium que dans un yaourt, un peu plus de 8 g de matières grasses soit à peine 10% des AJR en lipides, moins de 5% des apports en énergie recommandés pour une femme adulte (100Kcal), des vitamines A, D, B9, B12, du phosphore, du potassium et du sélénium. Le petit dej' des champions.
  8. L’AOC du Reblochon implique une définition claire du produit par rapport à son terroir
    Le reblochon est composés de laits de 3 races de vaches montagnardes: la montbéliarde, la tarine et l'abondance. Ni plus, ni moins. "Et pas les limousines ni les charolaises?" "non non pas elles, elles sont pas montagnardes celles là, faut savoir s'accrocher pour faire du Reblochon. "
  9. Le Reblochon fait partie de la famille des fromages à pâte pressée non cuite (comme le Kiri ?)
    C'est à dire que le caillé n'a pas été chauffé au court du tranchage et qu'il est directement mis à l'affinage après avoir été pressé. Pour faire un bon fromage il faut pas grand chose, un peu de pressage et un peu de vieillissement. Rien de bien compliqué en somme. Vous pouvez même essayer chez vous.
  10. Environ 700 producteurs font à eux-seuls plus de 15 000 tonnes de Reblochon
    Cette production annuelle (c'était en tout cas ce volume en 2009) est assurée par 140 producteurs fermiers 22 fromagers et 12 affineurs, le tout dans un espace qui va du lac d'Annecy au centre de la Haute-Savoie et jusqu'à la limite avec la Savoie. Autrement dit, c'est pas non plus hyper grand...
  11. (Bonus) Le Reblochon c'est hyper bon dans les plats, mais aussi sur un plateau de fromage
    A condition de le laisser à température ambiante deux heures avant de le déguster.

source : Wikipédia, Reblochon.fr

Et sinon, rien à voir, mais parce que toi aussi tu détestes courir (sauf des fois), découvre notre dernière vidéo (et abonne-toi à notre page Youtube)