thunderdim
Crédits photo (creative commons) : Thomas Bresson

Les starlettes du moment, ce sont eux : ils grondent à la télé, grondent dans les journaux, grondent quand t'essaies de dormir, et vue la gueule du ciel, ils n'ont pas fini de gronder. Même si les orages, vous vous en tamponnez les babouches, pour éviter de finir grillé, trempé ou soufflé par une rafale, mieux vaut connaître son ennemi :

  1. Toujours un orage quelque part
    A chaque instant, on compte environ 2 000 orages sur la planète. Chacun d'entre eux produisant entre 30 et 100 éclairs nuage-sol par seconde, ça tape dans les 5 millions d'éclairs par jour.
    Comme on a tous globalement 1 chance sur 250 000 d'être touché par la foudre, et 1 chance sur 56 439 d'en mourir, il faut vraiment avoir négligé son Karma pendant un bon bout de temps pour finir les pieds devant tué par un éclair !
  2. Une puissance colossale
    Avec ses 100 millions de volts, et sa puissance moyenne de 5 GW (5 milliards de Watts), un éclair fait passer une centrale nucléaire (0,75GW) pour un p'tit zizi.
  3. Une énergie inexploitable
    Ça serait trop beau... Pour dompter cette puissance naturelle, il faudrait déjà couvrir l'ensemble du territoire pour en capturer assez. De plus, la puissance émise par un éclair est de très courte durée et demanderait des dispositifs de stockage ultra performants et réactifs (donc très chers). Un peu comme les Pokémon quoi.

  4. 60% des éclairs ne touchent pas le sol
    Et c'est tant mieux, puisque visiblement, ils ne savent rien faire de bon...
  5. La foudre peut monter ou descendre
    C'est pour ça qu'on différencie les éclairs nuage-sol des éclairs sol-nuage, c'est beaucoup plus clair, même si quand on le dit on a l'air con.
  6. Des teintes changeantes
    La couleur d'un éclair dépend de différents facteurs mais, dans la plupart des cas, elle est blanche dans un air sec, jaune en présence d'une grande quantité de poussière, rouge en cas de pluie et bleue en présence de grêle. C'est sympa, ça change un peu.
  7. La foudre frappe le point le plus haut
    Une flèche de tour, un arbre, un pylône. Entre vous et votre pote dans une plaine, ça sera donc au dernier qui se couche... Un sport !
  8. L'électrisation directe
    Chaque année, en France, environ 2 millions de coups de foudre sont enregistrés par les systèmes de détection, et près de 250 clochers sont plus ou moins gravement endommagés par le "feu du ciel" qui provoque également entre 15 000 et 20 000 incendies. Et c'est bibi qui paie...
  9. On peut "marcher sur un éclair" (mais c'est pas de bol)
    Les éclairs modifient parfois significativement les charges électriques du sol. Grâce à ce stratagème il est donc possible de s'électrocuter en marchant directement vers le point d'impact d'un éclair ou en s'en éloignant : un courant électrique se forme dans les membres inférieurs, on appelle ce phénomène la « tension de pas ». Les quadrupèdes sont les plus touchés par ce phénomène, et vu le cheminement du courant, les mâles sont ceux qui ont le plus à perdre.
  10. L'électronique à la merci des orages
    Un éclair particulièrement violent peut provoquer un champ magnétique assez puissant pour endommager des télévisions, des ordinateurs ou autres appareils électroniques sensibles jusqu'à des distances de plusieurs kilomètres. Voilà pourquoi mémé débranche ta PlayStation pendant l'orage.
  11. Des phénomènes encore inexpliqués
    Des témoignages parlent de boules de feu ou de foudre se formant juste avant ou juste après l'impact d'un éclair au sol. Les récits à ce sujet font mention étant de feu/foudre pouvant être jaunes, rouges ou bleu, de 1cm à 1m de diamètre et durer de quelques secondes à une minute. Bien que la communauté scientifique ait validé l'existence de ce phénomène, aucune théorie sur leur formation en milieu naturel n'a pu être validée, mais on a mis Paco Rabanne sur le coup.
  12. Le mystère de la grêle
    Beaucoup de gens s'interrogent sur le fait que de la glace tombe alors que la température est largement supérieure à 0°.
    Il s'agit de violents déplacements de masses d'air au sein du nuage en haute altitude qui agglomèrent les particules de glace et les projettent vers votre par-brise. Oui on sait, c'est dégueulasse...

Vous faites quoi les jours d'orage ?

source : Wikipedia