Ayé tu es prêt. Ça fait quinze ans que tu soûles la terre entière avec ce tatouage d’un proverbe latin en lettres gothiques. Et tu es maintenant suffisamment mature pour passer à l’acte et assumer pleinement ton choix. Néanmoins, il y a certaines choses à savoir avant de te jeter dans le gouffre du tatouage c’est pour cela que nous intervenons afin d’éclairer ta voie et surtout ton destin.

1. C’est pour la vie (ou presque)

Oui, d’accord ça tombe sous le sens mais ça mérite que tu te penches un peu sur la question. Tu vois ce dessin ? Il durera plus longtemps que ton couple, que ton appart, que ton chat, que la 5ème république… C’est peut-être le dernier truc que tu verras avant ta mort. Es-tu vraiment sûr que cette licorne qui pète sera alors au niveau existentiel de ta vie ? Bon après la bonne nouvelle c’est que les techniques pour effacer les tatouages sont de plus en plus perfectionnées donc bientôt tu pourras te débarrasser de tes erreurs de bourré sans repartir avec une cicatrice.

Source photo : Giphy

2. Évite l'aspirine juste avant et juste après

Et voui, car ça fluidifie le sang, or qui dit sang fluidifié dit sang qui s’échappe plus facilement. Bref c’est la même que pour les femmes qui doivent éviter l’aspirine durant leurs règles, ça fait davantage saigner le tatouage et ça ralentit la cicatrisation.

3. Il est possible qu'on te tonde la zone

N’alerte pas les autorités pour autant, c’est une pratique normale qui permet de ne pas s’emmêler les pinceaux dans les poils de ton corps velu.

4. Si tu es douillet/te, fais gaffe à la zone de ton choix

Omoplate, épaule, fesse… Tout ça ne fait pas bien mal, mais il y a certaines zones de ton corps particulièrement sensibles donc pour une première expérience c’est peut être pas nécessaire de te jeter volontairement sur l’autoroute de la souffrance. Par exemple, te tatouer l’œil est plutôt déconseillé et heureusement certains tatoueurs refusent ce genre d’excentricités.

Source photo : Giphy

5. Arme-toi de pommade Bépanthène

C’est la plus connue, celle que te recommande la majorité des tatoueurs et qui aide ta peau à cicatriser, donc ne lésine surtout pas sur ce produit miracle, sans ça ta peau va morfler.

6. Évite de commencer par un intégral de tout ton corps

Un premier tatouage ça s’appréhende, on ne connaît ni la douleur ni la réaction de notre peau, ni même l’éventuelle lassitude qu’on aura à son égard. C’est pour ça qu’il est conseillé de commencer par petit, rien ne t’empêche d’y revenir plus tard et d’orner à ton goût cette magnifique et surtout très originale salamandre dans le bas du dos.

Source photo : Giphy

7. Il est déconseillé de boire de l'alcool les deux semaines qui suivent l'opération

A ce sujet, il y a visiblement deux écoles, pour ma part j’avais interdiction de boire une goutte de bière ou de vin durant deux semaines après mon tatouage, en revanche les alcools forts comme la vodka étaient tout à fait les bienvenus. Non ce n’est pas une blague. Mais peut être que c’est lié au fait que je vivais en Estonie. Et oui je raconte ma vie. Ça va vous sinon ?

8. Un tatouage à 20 euros pour faire une tête de lion géante sur tout ton dos, ça sent le roussi

Un tatouage ça coûte de l’argent, pas la peine de faire ton pingre, si c’est vraiment cheap c’est qu’il y a une couille dans le pâté (ou dans la salade). Renseigne-toi au préalable, demande conseil à tes amis puisque plus les années passent, plus l’humanité bascule majoritairement du côté des tatoués. Le mieux c’est d’arriver avec ton propre dessin, peut-être un truc que tu as gribouillé toi-même (sauf si ton niveau de graphisme ne dépasse pas la version 1.0 de Paint), ou sinon demander au tatoueur d’utiliser ta proposition pour en faire un chef d’oeuvre. Bref, prends le temps de discuter pour trouver le dessin parfait (cf. premier point).

Source photo : Giphy


9. C'est vrai que c'est marrant un zizi sur le front mais évite le visage

Ça risque de te poser problème notamment en soirée quand tes convives voudront dessiner à leur tour un deuxième zizi. Alors un zizi ça va, mais deux, c’est vraiment trop.

10. Ne te tape pas une cuite la veille du grand jour

Il va sans dire qu’il est évidemment déconseillé d’être bourré pour la manœuvre. Par ailleurs la gueule de bois fatigue ton corps souffrant, du coup ta peau gonfle et rejette davantage l’encre du tatouage. Donc la veille on prévoit rien, on se couche tôt et le matin on mange des œufs brouillés avec un peu de ciboulette et de basilic et de gruyère avec des tartines au beurre demi-sel (et je ne veux pas le moindre changement à ce menu parfait).

11. Un tatouage tout neuf : c'est dégueu

Des croûtes de sang mêlées à des croûtes d’encre, de la peau qui pèle, le tatouage qui suinte, des démangeaisons intempestives avec interdictions radicales de se gratter… On ne pense pas à tous ces trucs crades avant de se faire tatouer, ça dure pas huit ans mais il faut s’y préparer. Ça reste un traumatisme pour ton corps qui se défend comme il peut le malheureux.

12. Protège-le au max du soleil

Dans les six mois qui suivent, il faut même le protéger à tout prix du soleil. Au delà, tu me badigeonnes tout ça de crème indice 50+ et tu y vas quand même mollo sur les séances de bronzette qui vont plus rapidement effacer le dessin. Ce qui donne un résultat assez cheum faut dire.

Source photo : Giphy

13. Ça fait pas trop mal mais un tout petit peu quand même beaucoup

Ah la douleur du tatouage. Voilà un vaste débat dont les expériences varient franchement d’une personne à l’autre. Tout d’abord, ça dépend de la zone comme on l’a dit, mais ça dépend aussi de ta résistance à la douleur. Pour ma part ça a fait l’effet d’un coup de soleil qu’on grattait, donc pas très douloureux mais désagréable et en même temps agréable (oui je sais c’est assez difficile à exprimer avec des mots, à la rigueur je pourrai vous le danser). Pour d’autres, on est plus sur des microcoupures de scalpels, ce qui personnellement me fait défaillir à l’idée. Bref, ne t’en fais pas une montagne mais prépare-toi quand même à ne pas être caressé/e dans le sens du poil.

14. Ne prévois pas un marathon juste après

Déjà parce que se faire tatouer est assez fatiguant, ça dépend bien sûr de la taille mais c’est douloureux et un peu stressant donc le mieux c’est de laisser reposer la pâte à crêpe une fois triturée.

15. Tout ce qui est tatoué est à moué

Un petit pas pour l’humanité, mais un grand pas pour l’humour.

Source photo : Giphy

Le premier qui se tatoue Topito sur le torse aura droit à un tote bag de chez nous. Pour 10 euros.

Pas envie de se faire imprimer un motif de manière indélébile sur la peau ? Aucun problème :