Crédits photo (creative commons) : vancouverfilmschool

Vous venez de noyer la portée de votre chatte. On ne va pas vous demander pourquoi, vous aviez certainement vos raisons. Ce qui est sûr c'est que vous n'êtes pas très fier de votre chatonicide et vous aimeriez que tout ça reste secret. Dans ce cas, faites attention de ne pas vous trahir parce que certains indices ne trompent pas.

  1. Vous avez plein de micro-griffures sur les mains
    N'oubliez pas, portez des gants pour cacher les stigmates de cette lutte sans merci avec ces mignons petits chatons aux griffes déjà bien acérées.
  2. Vous continuez d'acheter bien plus de nourriture pour chat qu'il n'en faut
    Vous étiez habitué à remplir quatre petits ventres affamés et il ne reste plus que la mère. Une attitude qui n'éveillera pas les soupçons de l'hôtesse de caisse, mais qui ne manquera pas d'interpeller vos proches.
  3. Il en reste un dans la cuvette des toilettes
    Il est mort, c'est déjà ça, mais si vous avez des invités, vous aurez beaucoup de mal à leur faire croire qu'il s'agit d'un aliment mal digéré. Il vaut peut-être mieux qu'on croit que vous noyez des chats plutôt que vous les avalez sans mâcher cela dit.
  4. Vous gâtez la mère comme jamais
    La culpabilité, ça se remarque. Vous lui avez offert l'intégrale des Tom & Jerry et du paté Henaff en libre service, c'est trop. Certes, cette sans-coeur qui n'a jamais vraiment aimé ses petits y trouve son compte, mais tant de générosité pourrait finir par éveiller les soupçons sur cette disparition.
  5. Il reste un sinistre post it sur votre frigo où figurent les étapes de votre crime
    Même si vous écrivez assez mal, on peut distinctement y lire les étapes suivantes : Prendre les chats, les mettre dans la cuvette des toilettes et tirer la chasse. Recommencer si besoin. Jetez moi ce post it sinon vous êtes bon pour le tribunal de La Haye: le faire c'est déjà mal mais l'écrire, en plus avec des fautes, là c'est criminel. Milosevic est tombé pour moins que ça.
  6. Vous dites à qui veut l'entendre que "les chats adorent l'eau", et ça, à longueur de temps
    Si vous croyez que c'est de cette manière que la culpabilité va disparaître... Les anglais n'ont pas justifié l'immolation de Jeanne D'Arc en prétendant qu'elle aimait le feu de bois.
  7. Vous faites le tour du quartier la nuit pour arracher toutes les petites affiches que vous aviez mis il y a seulement deux jours pour proposer leur adoption
    A côté de la mignonne petite photo tirée d'un calendrier des postes, il y a votre numéro de téléphone. Vous savez que vous ne tiendrez pas votre secret longtemps si vous recevez quelques appels...
  8. Vous ne pouvez plus regarder une émission de Laurent Boyer sans zapper soudainement
    La sonorité du seul mot "Boyer" vous rappelle votre horrible forfait. Et c'est encore pire si l'un des chatons s'appelait Laurent. Evitez donc d'appeler vos chats Laurent, ça réglera pas mal de problèmes. Et regardez les émissions de Laurent Ruquier à votre convenance.
  9. Vous fondez en larmes dès que vos enfants dès vous posent LA question "ben, ils sont où les petits chats ?"
    Soyez forts bon dieu. Et profitez de la faiblesse de ces gosses. Un paquet de fraise Tagada, ou une X-box et ces sales gamins n'y penseront plus. Renouvelez les cadeaux aussi souvent que nécessaire.
  10. Vous cherchez à vous convaincre ostensiblement que des proverbes débiles comme "Noie un chat, il te le revaudra" existent réellement
    Ben non, c'est pas vrai. Et non, les chats n'ont pas non plus 7 vies. Par contre, dès que vous repensez à votre action maléfique, vous avez bien un chat dans la gorge. Bizarre.
  11. Vous devenez étrangement fébrile lorsque l'on vous pose certaines questions, pourtant habituelles
    Telles que "Et sinon, tu as noyés combien de petits chats ce matin ?" ou "dis-moi je peux utiliser tes toilettes ou tu ne t'en sers que pour noyer des petits chats ?". Tenez-bon, c'est fait, c'est fait. Assumez.

PS: Aucun animal n'a été maltraité pendant l'écriture de ce top. Les 3 chatons vont bien.