Crédits photo (creative commons) : alancleaver_2000

Bon. C'est pas grave, ça arrive à tout le monde de faire des petits excès avec la nourriture. Mais à force de trop manger, il va finir par t'arriver des bricoles. Tu auras beau fermer les yeux sur tes quelques bourrelets, il y a un moment où il faudra entamer un régime. « Mais à quel moment ? », me demanderas-tu plein d'espoir. Comme je suis pas vache, je t'offre 10 indices très pertinents qui peuvent t'aider à savoir si tu dois oui ou non entamer un régime.

  1. Des objets gravitent autour de toi : ça, c'est la première partie du cercle vicieux. Tu commences à avoir une bonne bedaine, et finalement, tu commences à aimer la physique. Surtout la loi universelle de la gravitation. Ben ouais, avoir du Lindt qui te gravite autour H24, forcément, c'est tentant. Du coup, tu te bouges encore moins, ni pour aller chercher ta bouffe, ni pour aller voir tes amis, puisqu'ils viennent à toi. De gré ou de force d'ailleurs. Ca y est, tu peux enfin dire que tu es le nombril du monde.
  2. Tu t'étales sur plusieurs fuseaux horaires : Là t'es franchement de mauvaise foi. C'est pas parce que t'as la fesse gauche à l'heure du petit-dej et la frisette à l'heure du dîner que tu peux t'enfiler allègrement l'équivalent de la production mondiale de sirop d'érable et trois quintaux de riz en dix minutes de temps. Vraiment.
  3. Tes bras forment un angle perpendiculaire avec ton tronc : Ben voui, la bedaine faut se la trimballer. En échange d'une centaine de palettes de binouze, tu es tellement cambré(e) (oui t'as vu, je suis la parité incarnée) que la géométrie n'a plus aucun secret pour toi. C'est le prix à payer pour la bosse des maths.
  4. Il faut faire un trek pour te faire la bise : tes amis, s'ils résistent à ton attraction irrésistible en étant lestés (ou bien également ventripotants), doivent généralement poser quelques semaines de RTT et faire un emprunt sur 30 ans pour se payer du matos de rando quand ils viennent te dire bonjour. Mais au final, ca leur fait perdre du poids et ils rejoignent tes amis en orbite. Vivons connectés !
  5. L'aiguille de ta balance fait également office de ventilateur : la clim, ca coûte cher, et en plus c'est pas écolo. Alors toi, aussi colorée que Géant Vert (qui ?), tu montes sur ta balance, et l'aiguille s'affole. Forcément, elle n'est graduée que jusqu'à 200kg. Alors les tours supplémentaires à grande vitesse t'offrent autant de rafraichissement qu'un congélateur industriel.
  6. L'escalator change de sens quand tu montes dessus : ayé, pour ta glamoureuse sortie courses du mois, tu décides d'aller à la Part-Dieu. Mais ces cons, ils ont calé le Carrouf au troisième étage. Ne rentrant pas dans l'ascenseur, tu te résignes à prendre l'escalator. Qui se décide à changer de sens lorsque tu atteins la hauteur de la 3ème marche. Pensant qu'il s'agit d'un complot terroriste, tu rentres chez toi en cinq-sept et tu t'envoies un mètre cube de Coca par intraveineuse pour te remettre de tes émotions.
  7. Il se forme un tsunami à l'autre côté du globe lorsque tu lâches une perlouze : toi, on peut dire que tu as révolutionné l'industrie cinématographique. Un film est consacré aux évènements que tu déclenches. L'effet papillon, ca te parle ? Enfin bon, ça c'est le bon côté de la chose, parce que la dernière fois que t'as trimballé ton train en Australie, tu nous as créé Katerina. La Nouvelle-Orléans te remercie.
  8. Il y a des baleines qui viennent à ta rencontre quand tu te baignes : ben ouais, entre mammifères marins, on est solidaires. Croyant voir arriver une collègue fraichement relâchée de captivité, elles se bousculent pour venir t'accueillir. Mais elles sont déçues.
  9. Il te faut un boomerang pour mettre une ceinture : les accessoires, on le sait, doivent être élégants et fonctionnels. Alors toi, véritable puits de sciences et de culture, tu montres aux aborigènes australiens qu'ils sont complètement has-been, et que de toute façon, la mode, c'est toi. Alors plutôt que de chasser cruellement de pauvres animaux innocents, tu préfères t'en servir pour t'habiller. Eh ouais.
  10. La NASA a installé un observatoire braqué sur ton bouton de jean : tu es proche de fournir la réponse à laquelle tout le monde se pose : à quoi ressemble le Big-Bang. C'est donc tout naturellement qu'on reluque avec attention ton bouton de jean, qui peut lâcher d'un moment à l'autre, vu ce qu'il subit.

Et vous, vous vous sentez concerné ?