Crédits photo (creative commons) : greencandy8888

Quelle est la priorité des instances dirigeantes du monde du football quand elles organisent des compétitions et les qualifications qui vont avec? Le respect de l'environnement bien sûr! Il faut réduire les voyage en bus, éviter l'avion tant que faire se peut et à l'occasion, essayer d'être raccord avec les découpages politiques déjà en vigueur. Mais parfois c'est compliqué. 10 petits ratés dans la géopolitique du foot et autant de preuves qu'il ne suffit pas d'être à côté pour se sentir proche.

  1. La Gold Cup: que la zone CONCACAF (Amérique du Nord et Amérique Centrale) organise son « Euro », admettons. Qu’ils invitent la Guadeloupe et la Martinique qui sont dans le coin en leur interdisant d’inclure des internationaux français, c'est pas très sérieux, mais admettons. Mais inviter en 2005 l’Afrique du Sud, c’est carrément n’importe quoi.
  2. L'AS Monaco : une Principauté qui présente une équipe dans le championnat de France? Avec une fiscalité avantageuse en plus? Andorre est une Principauté aussi et sert de paillasson aux autres équipes en qualification pour les compétitions internationales. La descente en Ligue 2 devrait inciter le Lichtenstein à se dire qu’il y a une place à prendre.
  3. La VIVA World Cup : mais la Principauté de Monaco a également une sélection qu'elle présente au Mondial de la VIVA, qui regroupe les territoires aspirant à l'autonomie et qui ne sont pas reconnus par la FIFA. Du Bretagne-Catalogne et du Vatican-Tibet? c'est désormais possible, merci les Fédérations séparatistes!
  4. L'Australie : l'équipe nationale fait partie de la confédération asiatique de football (AFC) depuis 2006. La raison ? Le vainqueur des tours qualificatifs de la confédération du football d'Océanie doit systématiquement affronter en barrage une équipe asiatique ou sud-américaine. La fédération australienne a donc décidé de rejoindre l'Asie pour éviter les traquenards.
  5. La Confédération d'Océanie : l'Australie a fait ses valises, il ne reste plus lourd de pays pour empêcher la Nouvelle-Zélande de faire des Grand Chelem à tour de bras. Mais au lieu de repeupler cette confédération, la FIFA refuse de reconnaître certaines fédérations, la Micronésie, Tuvalu, Niue, et d'autres paradis fiscaux qui pourraient apporter un peu de créativité financière au football moderne.
  6. Le Japon : longtemps, les Nippons se sont sentis un peu seuls à coller des raclées à leurs voisins thaïlandais ou vietnamiens. Alors le Japon a réussi à s'incruster à la Copa America au Paraguay en 1999. Pour leur défense, le Japon comptait à l'époque dans ses rangs le natif de Sao Paulo Wagner Lopes. C'est peu, c'est vrai.
  7. Palestine et Israël : deux pays champions du monde des problèmes de voisinage que les instances internationales ont bien pris soin de séparer lors des qualifications : Israël fait partie de l'UEFA et la Palestine bataille dans la Confédération asiatique. Parfois le foot se substitue à la guerre, et parfois ça marche pas. On envoie donc Israël jouer ses qualifications aux Féroé et la Palestine en Corée du Nord.
  8. Les Féroé : destination galère par excellence dans un parcours de qualification : 3 points à prendre impérativement après un atterrissage bien flippant dans le brouillard, un entraînement au milieu des moutons et contre une équipe de mecs qui sont profs de maths ou pêcheurs au chalut... Pourquoi le Groenland, autre dépendance du Danemark, n'a pas de fédération indépendante?
  9. La Turquie : les instances du football sont parfois tributaires des évolutions politiques mais elles ont aussi parfois un train d'avance : la Turquie bataille pour convaincre les plus réticents de sa légitimité à entrer au sein de l'Union Européenne, mais le pays est depuis un moment intégré à l'UEFA.
  10. Cardiff City FC: il existe un championnat du Pays de Galles, mais ça n'intéresse pas le club de la capitale, qui préfère aller se frotter à Hull City ou à Blackpool en Championship anglaise. Malgré les demandes de l'UEFA qui voudrait bien remettre de l'ordre dans cette kermesse, Cardiff et son propriétaire libanais visent plutôt la Premier League qu'un championnat plus modeste qui a l'avantage d'être dans le quartier.
  11. Et vous, quelles regroupements vous semblent hasardeux dans le monde merveilleux du football?

    Top proposé par mooskou

    Footeu-se dans l'âme ? On a déniché les gadgets les plus cool :