Charles Higson de CollegeHumor a suffisamment observé les gens qu’il connaissait pour les diviser en deux catégories : les organisés et les bordéliques. On dirait qu’il n’existe pas de troisième catégorie. On est soit l’un, soit l’autre. Et nos deux mondes sont totalement différents. Il n’y a qu’à regarder les 6 situations qui suivent pour comprendre que la cohabitation entre quelqu’un d’organisé et quelqu’un de bordélique, c’est pas simple.

1. Le rangement de la chambre

Organisé : « Ah ! Tout est à sa place, maintenant je peux me détendre. »

Bordélique : « Alors ça c’est mon lit où je mets ma pile de vêtements, et ça c’est ma chaise où je mets mon autre pile de vêtements ! »

2. La ponctualité

Organisé : « Ok, j’ai mon chargeur, mon porte-feuille, mon téléphone, mes clés et j’ai vérifié le trajet. Je devrais avoir un quarte d’heure d’avance. »

Bordélique : « _ On devrait pas dire à Katie de venir une demi-heure plus tôt à chaque fois, comme ça elle serait à l’heure ? _ Ouais, disons une heure, même. »

3. La to-do list

Organisé : « Maintenant que j’ai fait cette to-do list, je vais pouvoir gérer ma journée en priorisant les tâches les plus urgentes et en m’accordant des pauses quand j’en aurai besoin. »

Bordélique : « Maintenant que j’ai fait cette to-do list, je peux ressentir un faux sentiment d’accomplissement que je vais pouvoir récompenser par sept heures de jeux-vidéo, suivis d’une nuit blanche à me dépêcher de faire ce qui est inscrit dans la to-do list. »

4. Le téléphone portable

5. Les mails

Organisé : « Chère Debra, désolé de répondre avec 20 minutes de délai… »

Bordélique : « Cher Ricky, désolée pour ma réponse tardive. J’ai supprimé ton mail et après j’avais oublié de quoi on était en train de parler. »

6. Les fringues

Organisé : « Tiens, voilà le haut que je t’ai emprunté l’autre fois. Je l’ai lavé et repassé. »

Bordélique : « La robe que tu m’as prêtée au nouvel an de 2013 ? Euh je ne m’en rappelle pas du tout. En fait je pense que tu l’as foutue en l’air quand t’as fait une tâche de gras dessus l’autre fois »

N’hésite pas à afficher ton pote le plus bordélique en commentaire.

Source : CollegeHumor