Annie Erskine a concocté quelques illustrations caustiques sur les anti-dépresseurs pour le site College Humor. Les images qui suivent pointent bien du doigt les fausses idées qu’on peut se faire sur ces petites pilules, leurs effets et la manière dont elles sont perçues par les autres. C’est drôle, c’est déculpabilisant et c’est tout le contraire de la déprime. Un petit top anti-dépression.

1. Le diagnostic

Attente : « Cette pilule va vous soigner »

Réalité : « Cette pilule pourrait peut-être vous aider ? Prenez-ça pendant quelques semaines, et si ça revient on essaiera autre chose. »

Crédits photo : College Humor

2. Les effets secondaires

Attente : Peut causer : Somnolence / gain de poids / perte de libido.

Réalité : Peut causer : Somnolence ou insomnie / gain de poids ou perte de poids / perte de libido ou vous rendre sexuellement très excité. Honnêtement on ne sait pas ce que ça va vous faire. Ça sera la petite surprise sympa.

Crédits photo : College Humor

3. Quand tu en parles aux autres

Attente : « Quoi, tu prends des antidépresseurs ? Mais c’est trop gênant mec, t’es totalement maboule »

Réalité : « Ah tu prends du Zoloft ? Trop marrant. Je prenais ça avant mais mon doc m’a fait changer pour le Lexapro »

Crédits photo : College Humor

4. Quand tu commences le traitement

Attente : « Ouah, ça fait 10 secondes que j’ai pris ma première pilule et je ne me suis jamais sentie aussi vivante. »

Réalité : « Ok, je prends une demi-pilule par jour pendant une semaine et ensuite j’augmenterai la dose. Et peut-être qu’après quelques semaines je commencerai à voir des résultats. »

Crédits photo : College Humor

5. L'effet des pilules

Attente : « Bien sûr qu’il est moins déprimé, il a carrément perdu son âme ! »

Réalité : « Je ne me sens plus trop déprimé, c’est cool. »

Crédits photo : College Humor

Et on respecte bien la posologie svp.

Source : College Humor