C’est vrai que c’est pénible, tout ce bruit, toute cette fureur, tous ces gens, cette promiscuité, cette densité, cette impression de n’être jamais seul. Heureusement, si on veut se ressourcer vraiment, il est possible de partir dans des coins où les mots « loin de tout » prennent tout leur sens ; entendez des bouts de terre tellement loin de tout autre bout de terre qu’on s’y sent limite un peu piégé. Ambiance Seul au monde, mais parfois avec des gens.

1. L'île Bouvet, l'île la plus isolée du monde

Cette dépendance inhabitée de la Norvège au milieu de l’Atlantique Sud est située à 1740 km de la Reine Maud, une autre île de l’Antarctique. Bon, c’est pas idéal pour les vacances, vu que ça fait 50 km² et que c’est entièrement recouvert de glace. Et que c’est difficile d’accès. Et que y’a pas de vol direct. Mais c’est sympa quand même.

Crédits photo (creative commons) : Carl Chun, water colour by F. Winter

2. Tristan da Cunha

Cet archipel est situé à 2800 km des côtes africaines et à 2200 km de Sainte-Hélène. Alors c’est habité et ça dépend techniquement de l’Angleterre, contrairement à ce que son nom indique, mais je crois qu’on s’y fait un peu chier à la longue à l’année. Il fait 15 degrés en moyenne, quoi. Voilà l’ambiance.

Crédits photo (creative commons) : NASA ASTER volcano archive jpl

3. L'île Floreana, dans les Galàpagos

Les Galapàgos, c’est sympa, parce que c’est plein d’animaux, super sauvage (et accessoirement super cher d’y aller). Et en plus, malgré le tourisme, on peut avoir une paix royale à 1000 bornes des côtes équatoriennes. Il y a une ville, sur Floreana, et 170 habitants qui y vivent. Sans compter les manchots et les baleines.

4. L'île de la Solitude

Parfois, les trucs sont nommés de manière logique. Par exemple, l’île de la Solitude, 202 km² d’ennui et de tristesse au large de la Russie, a un nom assez adapté à son ambiance « confinement de glace ». C’est une position stratégique pour la Russie, mais on s’y ennuie ferme et on est très très très loin de toute terre habitable.

(Piečat. v kartogr. zav. Tva A.F. Marks)" cc="1" url="https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Emperor_Nicholas_II_Land_Russian_Empire_Map.jpg"]

5. Sainte-Hélène

Essentiellement connue pour avoir servi de maison de retraite à Napoléon, l’île de Sainte-Hélène est une très belle destination : climat subtropical et faune de dingo, en plein Atlantique Sud. Idéal si on aime : les animaux, la Grande-Bretagne, la chaleur et Napoléon.

Crédits photo (creative commons) : Complete correspondance

6. L'île Macquarie

Au large de la Nouvelle-Zélande (distante quand même de 1000 bornes de la côte), Macquarie dépend de l’Australie depuis 1890. C’est un tout petit îlot à mi-chemin entre la Nouvelle-Zélande et l’Antarctique, où 40 personnes se les pèlent à l’année et observent les manchots et les phoques.

Crédits photo (creative commons) : Hullwarren

7. L'île de la Possession

Les Français sont pragmatiques : quand ils possèdent quelque chose, ils l’appellent possession, comme ça on ne s’emmerde pas. L’île de la Possession est l’île principale du petit archipel des îles Crozet, c’est-à-dire les propriétés françaises dans l’Antarctique. Elle accueille une base scientifique et est protégée comme toutes les terres australes françaises. Et c’est évidemment une position stratégique – on sait que l’Antarctique est un enjeu stratégique mondial.

Crédits photo (creative commons) : Varp~commonswiki

8. L'île Amsterdam

Contrairement à la ville d’Amsterdam, l’île d’Amsterdam est loin de tout. Il faut quand même se fader 3200 bornes pour gagner les côtes africaines. Cette île fait également partie des districts des Terres australes françaises, mais n’accueille pas spécialement de base ou de travaux de recherche. C’est à nous, c’est cool, mais de toute façon personne n’en veut.

Crédits photo (creative commons) : NASA ASTER volcano archive jpl

9. L'île de Pâques

Mondialement connue pour les structures qu’elle accueille, l’île de Pâques est très très loin des côtes chiliennes : 3500 km, quand même. Et l’île la plus proche est à 2000 km. C’est loin. Pour autant, ça ne rebute pas les 3500 personnes qui vivent sur l’îlot, tirant principalement leurs ressources du tourisme, évidemment.

Crédits photo (creative commons) : Makemake

10. L'archipel des Pitcairn

4 îles, dont une seule habitée, à plus de 5000 km au large de la Nouvelle-Zélande, dans le Pacifique. On se demande un peu pourquoi les Anglais sont allés se nicher là, mais bon… Il y a toute de même une soixantaine de péquins qui ont fait le choix de s’y installer. Des goûts et des couleurs, hein.

Crédits photo (creative commons) : Makemake

La solitudine fra noi questo silenzio dentro me.

Sources : Wikipedia, Un monde d’aventures, Ouest France, Skynet.be

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.