Shining, Fight club, Mr Robot… La folie est souvent utilisée au cinéma pour justifier des points du scénario, et ça a donné quelques chefs-d’œuvres. Mais bon, les scénaristes n’ont pas tous fait d’études de psychiatrie, et donc font parfois un peu n’importe quoi. Voici les 10 clichés les plus répandus au cinéma.

1. Taper sur la tête d'un amnésique pour lui faire retrouver la mémoire

Parfait pour les scénaristes. C’est vrai que c’est quand même plus badass de fracasser la tête des amnésiques à l’écran que de leur faire subir une thérapie longue et pas toujours efficace. Mais bon, si ça fonctionnait comme ça, les hôpitaux disposeraient d’une « salle de mémoire » qui consisterait en une dizaine de mecs bodybuildés armés de battes de baseball. Vive la médecine moderne.

2. Le psychopathe bogoss et charismatique

En fait, ce genre de troubles fait que c’est à peu près impossible pour la personne d’entretenir une relation. Donc Negan, Dexter, etc… On oublie.

Source photo : Giphy

3. Le profilage

La vérité c’est que ça marche jamais. Enfin si, dans 2% des cas. Sans vouloir me vanter, je pense que j’aurais le même taux de réussite en choisissant des caractéristiques au hasard dans des chapeaux.

4. La thérapie électrique

Souvent désignée comme LE vestige de la médecine psychiatrique des années 50, qui a plus de chances de te rendre vraiment fou que de te soigner. La thérapie électrique, en fait c’est efficace et pas douloureux (d’après l’étude hein, nous on est moyen chaud pour essayer.)

5. L'amour guérit la maladie mentale

J’ai versé une larme. RT si c bo. Mais c’est un peu plus compliqué que ça, et heureusement pour les psychiatres qui seraient obligés de se reconvertir, dans la vente de donuts par exemple, ce qui ne correspondrait pas à leur ambition professionnelle et les rendrait malheureux.

6. Malade mental=violent

Dans l’immense majorité des cas, les maladies mentales causent des troubles relationnels, une difficulté à prendre conscience du réel, des angoisses démesurées… Pas des accès de violence qui te forcent à étrangler des chats avec du fil barbelé.

Source photo : Giphy

7. Être en couple avec un dépressif, c'est cool

Ah lala. Qu’est-ce qui est plus classe, romantique et attirant qu’un mec dépressif ? A peu près tout en fait. Un dépressif va être plus irritable, moins engagé, et ne profitera pas du temps passé ensemble. Mais bon, il sera ténébreux et mystérieux donc ça va.

8. La schizophrénie c'est un peu plus compliqué que Fight Club

Si vous êtes des fans hardcore du film Fight club, vous pouvez passer au point suivant. Voilà, maintenant que je suis tout seul, je peux dire ce que je veux sans me faire juger: Burger King c’est pas incroyable et les pandas roux sont surcotés. Bon sinon, concernant la schizophrénie, on ne se réveille pas un jour en se rendant compte que ce mec qui traîne avec nous depuis des années, c’est juste dans la tête en fait. Les personnes atteintes sont conscientes de leurs différentes personnalités.

Source photo : Giphy

9. Le psychiatre est le plus taré de tous

Au cinéma, les psychiatres sont tous des gros tarés, souvent d’anciens nazis ou des mecs qui veulent sauver la race humaine en se livrant à des expériences dégueulasses. « Qu’est-ce que ça fait si je lui retire son cerveau ? Ok, il meurt, expérience suivante ». En vrai, certains sont très sympa.

On espère que vous regarderez les films avec un peu plus de recul maintenant, vous nous le promettez ?

Source: Cracked.