A l’instar de France Gall qui chantait si bien « Fella, fais-la, ou-ou ou-ou ou-ou ou, ce don du ciel qui la rend belle », la pipe est une grande incomprise. Sucer ou ne pas sucer, telle est la succion. Si toi aussi tu te poses des questions existentielles sur l’art de pomper, Topito te livre des outils de compréhension.

1. Tous les hommes en rafolent

OK, on ne va pas se mentir, la pipe rencontre un certain succès auprès des hommes. Et rare sera le mec qui se risquera à un « moi franchement la pipe, bof bof, je préfère la couture ». Toutefois, il existe un groupe de résistants alternatifs qui crache dans la soupe de la pipe et il doit être respecté.

Source photo : Giphy

2. Ça doit durer minimum 49 minutes

Non, encore heureux sinon vous imaginez la perte de temps monstrueuse ? De la même façon que les parties de jambe en l’air qui durent 8 siècles sont un mythe qui n’a jamais rendu personne franchement heureux (avis aux éjaculateurs précoces en souffrance), la pipe peut durer un temps, un certain temps, mais il est peu probable qu’elle enchante au delà de 17 minutes. Voire 15 minutes et 30 secondes.

3. Tu es à l'abri des MST

EH non, déso. Si les risques de transmission du VIH sont moins élevées, ils restent présents surtout si tu as une gingivite ou que tu t’es mordu la langue et que juste après tu as mordu le pénis aussi. Bref, si tu n’es pas sûr/e de ton coup, la capote reste de mise. Alors je sais, sucer une capote c’est pas toujours rigolo, mais à la rigueur à la fin tu peux la garder en chewing-gum, faire des bulles et passer un sacré moment de rigolade.

Source photo : Giphy

4. Sucer c'est tromper sauf si on est célibataire

On n’a qu’à dire que chacun comprend ce qu’il veut dans cette affirmation. Ou le contraire multiplié par deux conjugué au subjonctif imparfait.

5. Sucer est un truc de femme soumise et docile

A vingt ans on ne suce pas pour pas passer pour une salope, à trente ans, c’est l’inverse. Bon en fait il faudrait surtout s’affranchir de toute idée de soumission dans la fellation. Sucer n’est pas un acte rabaissant pour la femme si elle a envie de le pratiquer, du moins elle ne devrait pas le percevoir comme tel. De la même façon que le type qui se fait sucer n’est pas un salopard de fin de race. En fait, quand on est consentant, tout va bien, finalement.

Source photo : Giphy

6. Les types prennent plus de plaisir quand tu avales

Quand on va au bout du projet, il arrive qu’on s’en prenne plein les mirettes (littéralement). Il est donc possible pour ce faire d’avaler l’offrande séminale. Déjà, tout le monde n’aime pas ça, parce qu’à côté d’un coulis de fruits rouges c’est un peu moins relevé au goût. Mais surtout, on a tendance à croire qu’avaler va exciter l’heureux élu, que c’est la condition sine qua non d’une relation stable et aimante. Alors qu’en fait, à part l’éventuelle joie consistant à croire que son sperme est délicieux, il n’y a pas de plaisir ressenti à cette ingestion.

Source photo : Giphy

7. La teub c'est dégueu

Alors non, contrairement à cette croyance commune (parce que parfois ça sent pas le muguet), ni la teub ni le vagin ne sont des trucs dégueu. La preuve ils contiennent moins de bactéries que la bouche. En fait, la fellation c’est même assez propre, idéal quand on veut pas salir les draps de ses beaux parents. Pour peu qu’on soit motivé pour engloutir l’explosion gélatineuse, c’est une super astuce très pratique à mettre en place dans n’importe quel lieu public (cabine d’essayage, cage d’escalier, bus, cinéma, rendez-vous à Pole Emploi).

8. La fellation se limite au chibre

MALHEUR. Non en fait la fellation c’est comme Indiana Jones, faut avoir le sens de l’exploration et de la découverte (y’a juste les nazis en moins).

Source photo : Giphy

9. Si le gars ne jouit pas, c'est que t'as merdé à un moment

Heureusement que non, sinon ce serait un peu triste quand même. Bon, si ton partenaire jouit de tes talents buccaux, tant mieux ! On ne va pas te jeter la pierre (sauf dans certains pays où c’est interdit de sucer mais a priori c’est aussi interdit de lire Topito). Toutefois la fellation sert bien souvent de préliminaire et ne vise donc pas forcément la jouissance immédiate du sucé susnommé.

10. Une fellation réussie s'établit à partir de 10 aller-retours par seconde

Le porno a foutu pas mal de bordel dans les rapports à la pipe. En effet, on a tendance à croire que si on suce très très vite ça sera mieux. Mais non. Ça peut arriver que certains types se réjouissent de cet enthousiasme mais globalement patience est mère de vertu, et prendre son temps pour mieux s’appliquer relève d’une démarche consciencieuse qui mérite d’être félicitée.

Source photo : Giphy

OK, OK, t’inquiète bientôt on fera les idées reçues sur les cunis par souci d’équité génitale, promis.