L’espace nourrit tous les fantasmes, toutes les interrogations, toutes les incompréhensions, et toutes les terreurs absolues du « mais je ne comprends pas, du coup qu’est-ce qu’il y avait avant le Big-Bang ? » suivi d’un moment où l’on se rend compte qu’il est bien difficile de penser l’impensable, de penser le vide. Parmi toutes ces choses que l’espace nourrit, il y a aussi l’erreur.

1. Les ceintures d'astéroïdes sont impraticables

Contrairement à ce que l’on nous montre dans Star Wars, les ceintures d’astéroïdes ne sont pas des labyrinthes pour pilotes avertis de l’hyperespace. Il y a beau avoir quelques centaines de milliers d’astéroïdes dans la ceinture d’astéroïdes de la voie lactée, ceux-ci sont séparés par des milliers de kilomètres les uns des autres. Il est impossible que des astéroïdes soient plus proches les uns des autres, sans quoi leurs collisions répétées entraînerait mécaniquement leur dispersion.

Crédits photo (creative commons) : NASA/JPL-Caltech

2. Les trous noirs aspirent tout ce qui approche d'eux

 

Ce n’est pas tout à fait le cas. En fait, un trou noir, comme tout objet à la con qui flotte dans le cosmos, a une masse. Cette masse lui donne une certaine capacité d’action. Du coup, si le Soleil était soudain remplacé par un trou noir présentant une masse égale à notre regrettée étoile, les planètes continueraient de faire leur petit bonhomme d’orbite sans même prêter attention au changement. En revanche, il ferait froid.

3. Le Soleil est jaune

Non, le Soleil n’est pas jaune. En même temps, votre maison n’est pas non plus carrée avec deux fenêtres parfaitement symétriques et ni papa, ni maman n’ont un tout petit corps en bâtons assorti d’un joli sourire, donc on peut dire que sur ce dessin, Simon, tout est faux. Non, le Soleil n’est pas jaune, il est blanc. Nous le percevons comme un objet rond et jaune parce que notre atmosphère teint ses rayons en jaune. De manière générale, les photos prises dans l’espace sont en noir et blanc. Elles sont ensuite colorisées par les équipes de communication de la Nasa dans une démarche de clarification et de pédagogie. Déso.

4. Les météorites sont des trucs brûlants

Les météorites qui s’écrasent sur la Terre ne sont pas spécialement chaudes. La plupart sont totalement givrées. La combinaison de voyage des météorites dans l’espace ne prévoit aucune petite laine pour faire face au froid intersidéral. En pénétrant dans l’atmosphère, les météorites se réchauffent, mais ce processus ne touche que la couche superficielle de l’objet. Surtout que la résistance de l’air tend à diminuer la vitesse de pénétration de la météorite dans l’atmosphère, et donc à la refroidir. Bref, une météorite ne fume pas.

Hoba meteorite, Grootfontein

5. Les gens explosent sans protection dans l'espace

Ce n’est pas parce qu’on sort sa tétête dans l’espace qu’on va exploser de l’intérieur en raison de la pression. Le système de circulation du sang est à même de protéger le corps de la décompression. Au pire, on gonfle un peu. En revanche, les poumons risquent de gonfler en raison de l’air qu’ils contiennent.

6. Un côté de la Lune n'est jamais éclairé

La face cachée de la Lune est cachée de la Terre, pas du Soleil. Les deux faces de la Lune reçoivent en réalité à peu près autant de lumière l’une que l’autre. La face cachée de la Lune reçoit simplement sa dose d’énergie à un autre moment : le jour. La confusion vient du fait que nous faisons toujours face au même côté de la Lune.

Crédits photo (creative commons) : Apollo 16 astronauts

7. La muraille de Chine est le seul monument que l'on peut voir depuis l'espace

Cette affirmation fausse émane de l’astronaute chinois Yang Liwei. En fait, il est techniquement possible de voir la Grande Muraille depuis la station spatiale internationale, mais plutôt avec un télescope, ou alors en sachant vraiment où elle se situe. De même que l’on peut repérer les pyramides de Gizeh et de nombreux autres monuments grandioses à condition d’aimer jouer à Où est Charlie.

8. Une bombe nucléaire pourrait détruire un astéroïde menaçant la Terre

Dans Armaggedon, Bruce Willis se sacrifie pour sauver la Terre en s’exposant aux radiations d’une bombe nucléaire tirée sur un astéroïde dont la trajectoire menace la survie de la Terre. Le truc, c’est qu’on pourrait faire ça, si le problème se présentait, mais que ce serait totalement con. L’astéroïde se diviserait en millions de plus petits astéroïdes qui, à leur tour, menaceraient la Terre à plein d’endroits différents. Comme quoi la dissuasion nucléaire, c’est bon pour les Terriens.

9. L'espace est vide

Dans les galaxies, l’espace est constitué d’environ 10 particules par centimètre cube. On ne peut pas dire qu’il soit vide. Du coup.

10. On gèlerait sur place, sans combinaison dans l'espace

Non, on ne gèlerait pas, car pas il faut des atomes pour consommer de l’énergie et refroidir. En revanche, on mourrait d’asphyxie ; puis on conserverait sa température corporelle longtemps, longtemps, longtemps, longtemps, longtemps.

Source photo : Giphy

Cosmos et vortex sont mes mots préférés.

Source : Cracked

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :