En cette formidable journée mondiale de la contraception, il était de bonne augure de faire une petite mise à jour des idées reçues sur la question. Parce qu’on a beau être en 2017, les clichés continuent d’avoir la vie dure (exemple : penser que la contraception est un contrat de ception, ce qui ne veut strictement rien dire à la fin). Marchons ensemble vers la lumière de la vérité.

1. Les femmes qui tombent enceintes par erreur, c'est parce qu'elles n'ont jamais mis de contraception ces bouffonnes

Bah oui bien sûr, c’est facile à dire ça. Sauf qu’en fait non seulement les contraceptions n’empêchent pas à 100 % une grossesse inopinée mais surtout plusieurs enquêtes ont montré que beaucoup de femmes étaient encore mal informées sur la contraception et donc utilisaient mal celles qui leur étaient allouées. Une pilule arrêtée parce qu’elle cause trop d’effets secondaires ou tout simplement oubliée, un préservatif mal mis etc. Le problème c’est que quand on est une femme on ne nous livre pas forcément l’éventail complet des méthodes de contraception (en gros on attend pas toujours parler de stérilet, d’implants ou autre), et ce manque d’informations peut entraîner des grossesses involontaires tout simplement parce que notre mode de contraception ne nous convient pas.

Source photo : Giphy

2. Il vaut mieux utiliser des contraceptions après 16 ans

Mais oui, c’est bien connu que les filles ne peuvent pas tomber enceintes avant cet âge. Allez, on arrête là les bêtises, il faut être informé sur la contraception dès le plus jeune âge et y avoir accès tout autant. Plus on est informé, plus on fait gaffe.

3. Pour avoir accès à une contraception il faut forcément passer par un gynécologue

Eh non. Certes tu ne peux pas choper ta pilule chez l’épicier en bas de chez toi mais tout médecin généraliste est en mesure de prescrire la contraception de TON choix. Je dis bien de TON choix parce que c’est toujours à toi de décider et non au médecin de choisir pour toi, même si tu lui demandes gentiment, il peut à la rigueur te conseiller mais en aucun cas te dire « Alors ma p’tite Nathalie vu votre gueule on va plutôt vous coller un implant, en plus il m’en reste plein en stock ». Certes, la prescription demande un examen au préalable mais rien de bien folichon. Ce qu’il faut retenir c’est qu’on n’a pas besoin de subir un frottis pour avoir droit à sa contraception.

Source photo : Giphy

4. Les contraceptions de type hormonal peuvent augmenter les risques de cancer

Pilule et implants n’ont pas toujours bonne presse. En vérité, c’est mieux que de ne rien prendre du tout. En fait les seules pilules susceptibles d’augmenter dans une moindre mesure les risques de cancer du sein sont les pilules qui contiennent des œstrogènes, mais c’est quasiment imperceptible donc ne croule pas sous la panique. À l’inverse, les contraceptions hormonales protègent aussi davantage des cancers de l’ovaire et de l’endomètre.

5. Le stérilet est réservé aux femmes qui ont déjà eu des enfants

HIIIIIIIN. Faux. Archi-faux. Nul et non avenu. Le stérilet, c’est open bar à l’âge que tu veux. Le seul truc qui change si tu n’as pas eu d’enfant c’est d’en utiliser un plus petit.

6. Il peut être dangereux de prendre la pilule du lendemain à plusieurs reprises

Non. Même si de nombreux pharmaciens se font un plaisir de te faire culpabiliser, la prise de la pilule du lendemain peut être réitérée au bout de quelques semaines. En revanche, il ne faut clairement pas opter pour celle-ci comme méthode de contraception. Parce qu’elle a beau être efficace, elle te ruine un peu ton cycle menstruel. Bref c’est une contraception d’urgence qui n’a pas la même utilité sur le long terme.

Source photo : Giphy

7. Les IVG rendent stérile

Bon en ce qui concerne l’IVG, on a déjà un paquet d’idées reçues à part entière je vous le concède. À commencer par cet argument ultra débile qui consiste à croire que les avortements rendraient stériles, dépressifs et suicidaires car si c’était le cas, la population mondiale serait en partie décimée. Bref l’IVG n’est certes pas une contraception mais un droit depuis 75 (coucou Simone !) et qu’il est interdit d’interdire.

8. Il est interdit de se faire stériliser

Nope. Pas interdit du tout, juste rare. Logique étant donné l’irrévocabilité de la décision. Les seules conditions sont d’être majeur et de s’accorder un délai de réflexion de 4 mois.

9. Étant donné que l'ovulation a lieu 14 jours avant tes prochaines règles, tu peux te passer de contraception avant ou après

Ah si seulement c’était si simple. Malheureusement, même si le 14e jour est le plus fertile la fécondation est tout à fait possible à tout moment. Même pendant tes règles d’ailleurs. Donc si tu ne veux pas de grossesse surprise il est vivement conseillé d’utiliser une méthode de contraception. Et une vraie. Parce que je tiens à le préciser mais LA MÉTHODE DU RETRAIT EN PLUS D’ÊTRE FRUSTRANTE DE LA MORT NE FONCTIONNE PAS DU TOUT DONC OUBLIE.

10. Est-ce que la coupe menstruelle peut aussi servir de préservatif ?

Non.

Source photo : Giphy

J’ai écrit ce top avec des stérilets sur chaque doigts. C’était long, douloureux et en fin de compte inutile.

Sources :

Egalite-femmes-hommes.gouv.fr

Doctissimo