Vous vous voyez comme le pape de la déco enfantine ? Vous voulez faire de sa chambre le royaume du bon goût ? Franchement, vous feriez mieux de vous acheter un nouveau vélo. Démonstration.

1. L’adorable berceau vintage en osier

Ce que vous imaginez : vous avez vraiment bien fait de souscrire ce prêt à la consommation pour remporter l’enchère. Grâce à Cofidis, la chambre de votre enfant sera en couverture de Milk Decoration.La réalité : l’Enfant va régurgiter dessus/ le mordiller. L’équation : vomito + osier mouillé = odeur de fromage de chèvre oublié dans un coin.

Source photo : Giphy

2. Le linge de lit en lin froissé

Ce que vous imaginez : avec ces nuances « blanc écume, voile de coton et plumes d’anges », vous allez pleurer de joie chaque soir, en venant l’embrasser, devant cette débauche de cotonnades pures.

La réalité : l’Enfant ne voudra dormir que dans sa parure de lit, rêche comme du PQ d’autoroute, estampillé Cars/Reine des Neiges offert par une « amie bien intentionnée. »

3. Les illustrations minimalistes encadrées

Ce que vous imaginez : un mur de cadres aux coloris pastel, afin d’éduquer l’enfant dès l’aube de sa vie à la magie de l’art.La réalité : L’Enfant, plus sensible à la magie du foot et des dessins animés de merde, s’empressera d’y ajouter des posters Winx/Oui-Oui/Griezmann avec du bon gros scotch qui arrache la peinture quand on l’enlève.

4. Des jouets vintage en bois

Ce que vous imaginez : chinés à l’heure où blanchit la campagne, ils feront le bonheur de votre enfant dans son short en velours et ses chaussettes hautes, et aussi celui de tous les visiteurs de sa chambre qui en ovuleront de plaisir sur le seuil de sa chambre.

La réalité : l’Enfant veut du plastique, du fluo, du bruyant, du chinois de préférence. (En même temps, vous êtes plutôt Iphone X ou Nokia 3310 ? Bon. )

https://media.giphy.com/media/NVW5Hh2qor4iI/giphy.gif

5. Les petits vêtements accrochés à des petits cintres

Ce que vous imaginez : enfiévré par les heures à compulser ces photos où les « si jolis petits vêtements d’enfant » sont suspendus dans la chambre avec de « si jolis petits cintres » à la vue de tous, vous êtes bien décidé à exposer la garde-robe de l’Enfant comme dans une expo Dior, et ça tombe bien, il ne s’habille qu’en beige et blanc, ça va avec tout.

La réalité : les rayons du H&M des Halles, un samedi après-midi, ça vous parle ? L’Enfant, par principe, jette les vêtements au sol et les piétine. C’est même à ça qu’on le reconnaît.

6. Le tipi en tissu

Ce que vous imaginez : après 200 visionnages du tuto, vous avez enfin réussi àfabriquer vous même un modèle unique, signe ultime que vous êtes au courant des dernières tendances bobos. Vous dites à qui veut l’entendre que « c’est tellement dommage d’acheter ça une fortune, c’est trois fois rien à faire ». (Vous avez la victoire modeste, sachant que vous y avez passé 18 mois)

La réalité : considérez l’Enfant comme un rongeur. Donnez lui une grotte, il en fait une réserve de nourriture. On vous aura prévenus.

7. La tendance Scandinave

Ce que vous imaginez : ça sera tout blanc comme un frigo, les odeurs en moins, et votre enfant là-dedans sera sage, heureux et blond comme un petit Suédois.

La réalité : VOUS. ÊTES. FOUS. Murs blancs/blancs/écrus + mains de l’Enfant (sales, collantes, voire les deux) = argent foutu par les fenêtres.

8. Le plaid en cachemire

Ce que vous imaginez : il sera là, nonchalamment posé sur l’accoudoir du rocking chair, beau dans sa simplicité, comme vous le matin.

La réalité : vous allez bientôt découvrir deux trous dans le plaid pour faire une cape, et vu qu’ils ne seront même pas symétriques, il aura l’air tellement sot, votre super héros des beaux quartiers, que vous ne pourrez même pas vous fâcher.

9. Le petit coin lecture cosy avec les coussins en forme d’étoiles

Ce que vous imaginez : grâce à vous (et à ce qu’il vous restait de votre livret A), l’enfant découvrira les joies de la lecture, sautera le CP et deviendra sage et attentif comme une grenouille morte.

La réalité : il ne sait pas lire. Les livres, il les mange. Vous pourrez toujours dire qu’il les dévore en laissant planer le doute, mais inutile de sacrifier aussi des coussins qui n’ont fait de mal à personne.

10. La balançoire accrochée au plafond

Ce que vous imaginez : la balançoire dans le jardin, c’est très 2017. Vous l’avez voulue dans la chambre, parce que ça sera super pour votre enfant et que ça vous fera 30 followers en plus sur Instagram.

La réalité : ça sera super pour votre enfant, qui prendra appui sur le mur pour se donner de l’élan en faisant des grosses traces de godasses (se balancer en pliant les genoux, c’est hyper 2017 aussi).

Source photo : Giphy

Et puis vous aurez peut-être plus de followers mais aussi plus de bleus sur les tibias, puisque vous vous cognerez contre ladite balançoire tous les soirs, dans le noir. Quand vous irez l’embrasser quand il dort. Et que vous penserez que c’est le plus beau du monde. Et que c’est vraiment le bordel dans cette chambre.