Qu'on les adore ou qu'on les déteste, il y a une chose qu'on ne pourra jamais enlever aux humoristes de cette liste : à un moment donné, ils ont été les boss du rap game, enfin du comique game. Bref, ils étaient au top. On parle d'apparitions télévisées à outrance, de tournées énormes en France et à l'étranger, et de cassettes vidéos (oui des cassettes oui) vendues par camions. Retour sur ces gens qui ont marqué leurs époques.

Petite précision : On ne parlera que des gens dont la scène est l'instrument principal.

Deuxième précision : ce n'est pas un classement de préférence, mais de popularité, mais si vous avez tout de même des suggestions on est preneurs en commentaires.

  1. Fernand Raynaud (Années 50-60)
    Demandez à votre grand père qui était l'homme le plus drôle de France, et il y a de grandes chances qu'il vous cite le nom de ce petit gars de Clermont-Ferrand (63 represent !). Fernand Raynaud, c'est tout simplement le premier humoriste français à faire un seul en scène d'une heure. A l'époque il remplit toutes les salles de France, et chacune de ses apparitions télévisées fait un carton d'audience (bon il n'y avait que trois chaines à l'époque...). Vous ne trouverez pas un best-of des grands du rire sans que son nom soit mentionné. Preuve qu'il était une vraie rock-star, il est mort en se plantant en Rolls Royce. C'est toi le boss Fernand !

    Sa punchline : "C'est étudié pour..."

  2. Coluche (Années 70-80)
    On dit les années 70-80, mais on a l'impression qu'il n'est jamais parti. Ce n'était pas l'humoriste le plus populaire de France, c'était l'homme le plus populaire de France. C'est évidemment impossible de décrire sa carrière et ses frasques en trois lignes, alors n'essayons même pas. Ce qui est sûr, c'est qu'entre 75 et 85 la France est Coluchienne et qu'aujourd'hui encore il est cité par tous les humoristes comme la référence ultime.

    Sa punchline : "Enfoirés !!!!"

  3. Thierry Le Luron (Années 70-80)
    Moins connu par les jeunes générations (c'est de sa faute, il aurait dû faire une assoc' lui aussi..) mais adulé par les gens qui l'ont connu à l'époque, Le Luron était le deuxième patron après Coluche, celui qui parlait à une autre France (celle de droite pour simplifier). Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'ils partageaient le même producteur et qu'ils ont organisé un faux mariage ensemble. Imitateur préféré des Français dont les spectacles n'ont jamais cessé de cartonner entre 1972 et 1986, Le Luron était une vraie star.

    Sa punchline : "Chacun fait ce qu'il fait avec son cul, moi ca n'me regarde pas..."

  4. Roland Magdane (Années 80)
    Il n'a pas aujourd'hui un héritage formidable, on le voit moins à la télévision et ce n'est pas l'humoriste qu'on entend le plus sur Rires et Chansons, mais il faut savoir qu'au début des années 80, Magdane, c'est le boss. Après une année au Collaro Show qui le rend extrêmement populaire auprès de la masse, il enchaîne les tournées et les représentations à guichet fermé à l'Olympia. Ça durera 5 ans, puis il se plantera en bagnole, et décidera de réaliser son rêve en se barrant aux US. Il devient un régulier au légendaire Comedy Store de L.A, puis décroche un rôle dans un sitcom. Aucun comique français n'a réussi cet exploit au pays de l'oncle Sam depuis.

    Sa punchline : "Oin-oin !"

  5. Michel Leeb (Années 80)
    Pas qu'on adore le mec mais il faut bien admettre l'évidence : il y a eu une période où il était l'un des hommes les plus célèbres de France. Il fait deux Olympia dans la même année (en 1984), puis il obtient une émission trimestrielle à la TV, faisant à l'époque la meilleure audience de l'année sur France 2. Il continuera ses imitations (enfin il n'en a que deux, le Chinois et le Noir) et ses sketches jusqu'au milieu des années 90. Sa carrière culminera quand la France aura la très bonne idée (tu la sens ma grosse ironie ?) de l'envoyer faire un spectacle à L'ONU pour les cinquante ans de l'institution. C'était il y a 20 ans, preuve que les mentalités changent très vite.

    Sa punchline : "Ce sont pas mes lunettes ce sont mes narines" (oui c'est spécial oui...)

  6. Les Inconnus (Années 80-90)
    Découverts au petit théâtre de Bouvard, les Inconnus se concentrent sur la scène entre 1987 et 1995, période pendant laquelle ils produiront trois spectacles. La popularité sur scène les emmène sur France 2 où ils gagnent encore en renommée, ce qui leur permet de remplir encore plus les salles. Au final, ils ont été numéro 1 dans les salles de spectacles, au cinéma, à la télé et même au Top 50. On peut aussi mentionner le millier d'expression populaires qu'ils ont laissé "vous pouvez répéter la question", "salut, tu vas biiiiien ?" etc. Bref, c'est au fer rouge qu'ils ont marqué leur époque.

    L'une de leurs punchlines : "Cela ne nous regarde pas..."

  7. Jean Marie Bigard (90-2000)
    Jean Marie Bigard a fait le Stade de France. Voilà ! Fin de paragraphe tout est dit là-dedans. Aucun humoriste n'avait fait ça ni en France, ni dans le monde. 52 000 spectateurs, et ce après une tournée qui a fait toute la France. Ce pic de carrière est arrivé en 2004, mais avant ça Bigard a été populaire en France pendant 15 ans, en se concentrant uniquement sur la scène. Encore aujourd'hui, quand on dit "bite" ou "couilles" une fois de trop pendant un repas, on peut entendre "arrête de faire ton Bigard". Voilà, le mec est tellement populaire qu'il est devenu un nom commun. Chapeau !

    Sa punchline : "Oh ben oui !" ou "Ma bite"

  8. Jamel (90-2000)
    Le Cinéma de Jamel, H, Jamel sur scène, Astérix mission Cléopatre, ne cherchez pas : entre 1997 et 2002, Jamel est intouchable. Sa popularité est bien sûr toujours immense, mais ça n'a rien à voir avec le raz de marée qu'il a provoqué dans la France post Coupe du Monde. Depuis, il s'est fait passeur de flambeau, d'abord en créant le Jamel Comedy Club, puis en organisant le Marrakech du rire. Quand on parlera du début du siècle en France il sera impossible de ne pas mentionner l'humoriste de Trappes.

    Sa punchline : "Mesdames et mesdames"

  9. Gad Elmaleh (2000-2010's)
    Qui a repris le flambeau après Jamel ? Son pote de toujours, Gad, qui ayant débuté dans l'ombre est devenu le Boss incontesté après le carton intergalactique de son spectacle "L'autre c'est moi" (300 000 spectateurs, 1 500 000 de DVD vendus) et les premiers rôles dans les films adaptés de ses persos (Coco, Chouchou). Aujourd'hui il s'est encore plus rapproché du stand-up, et est même parti aux U.S, comme Magdane en son temps, pour perfectionner son art. Il partage avec Florence Foresti le titre d'humoriste le plus bankable de France.

    Sa punchline : "C'est la porte ouverte à toutes les fenêtres"

    https://www.youtube.com/watch?v=vQ26lcJc7Qs

  10. Florence Foresti
    Florence en a chié avant de devenir connue. Pour tout dire en 2001, alors qu'elle est déjà humoriste, elle faisait le Burger Quiz... mais en tant que candidate. Elle ne savait pas à l'époque qu'elle reverrait 7 ans après les plateaux de TV régulièrement. Depuis son passage dans l'émission de Laurent Ruquier en 2004, elle a explosé et est devenue la comique femme numéro 1 en France. Aujourd'hui on l'appelle Madame et son nouveau spectacle, dont l'affiche s'autorise à ne montrer qu'une partie de sa tête (preuve que rien que son nom fait vendre), se fait dans des zeniths qui affichent tous "complet".

    Sa punchline : "Moi je suis jamais pompète, je suis toujours bourrée !"

  11. (bonus) Voldemort
    Oui, on ne prononce pas son nom, comme tous les autres qui ne veulent pas parler de lui, mais vous savez très bien de qui on veut parler. Il a beau avoir déconné, si on est honnête et qu'on a un peu de sens comique, on voit très bien l'impact du bonhomme sur l'humour français. Avec un spectacle tous les deux ans depuis "Pardon Judas", le nombre de spectateurs dans ses salles et ses vues sur Youtube, sa popularité est indéniable.

Mentions honorables (c'est à dire connus mais pas aussi connus que ceux de la liste) : Robert Lamoureux, Guy Bedos, Raymond Devos, Muriel Robin, Pierre Palmade, Laurent Gerra, Elie Semoun, Anne Roumanoff, Eric et Ramzy

Source : Des salles pleines, des ventes de DVD