Fourbu, crevé, il s’allonge sur son lit d’hôtel, bien moelleux le lit, c’est le minimum pour un lit sur lequel des personnes ont été assassinées, hein ? Et cette fenêtre qui claque ? Et cet air de piano ? Pas de doute, l’hôtel est hanté. Pas vrai, Corinne ? Qui êtes-vous et qu’avez-vous fait de Corinne ? Et enlevez donc ce ridicule drap blanc.

1. Le Stanley Hotel à Estes Park, dans le Colorado

1, 2, 3 : Shining ! C’est là que Kubrick a tourné son adaptation du bouquin de Stephen King. Mais l’hôtel a son propre passif en matière de fantômes. C’est la chambre 217 qui est au coeur des attentions, puisqu’elle serait la chambre privilégiée des attentions d’une ancienne gouvernante. Le tout avec des gosses morts qui courent dans les couloirs, des lumières qui grésillent et des airs de piano sans pianiste.

Bonne nuit !

Crédits photo (creative commons) : Rominator

2. Le Lizzie Borden Bed & Breakfast, à Fall River dans le Massachusetts

C’est là qu’Elizabeth Borden a tué ses parents à la hache, en 1892. On peut dormir dans la chambre où tout s’est passé, parce que le meurtre, comme toute chose, peut générer du fric. On propose aussi des circuits touristiques. Le truc, c’est que Lizzie ne serait jamais totalement partie de l’hôtel selon certains témoignages de personnes qui ont pourtant bien leur tête, eux.

Crédits photo (creative commons) : dbking from Washington, DC

3. Le First World Hotel, en Malaisie

Le First World Hotel est le 4ème plus grand hôtel du monde, équipé d’un centre commercial, d’un parc d’attractions (bonjour l’ambiance) et même d’une forêt tropicale. Le tout jonché de fantômes. Et il en faut, du fantôme, pour ganter plus de 6000 chambres. Les locaux estiment que la plupart des fantomes sont ceux de clients malheureux du casino qui ont décidé d’en finir avec leur vie quitte à en avoir fini avec leurs économies. Le 21ème étage serait particulièrement sujet aux phénomènes paranormaux. A tel point que la direction de l’hôtel a préféré le fermer.

Genting

4. L'Hotel Ballygally Castle, en Irlande

Le château de Ballygally date du XVII° siècle. Il sert désormais d’hôtel 4 étoiles au bord de la mer et s’adresse notamment aux clients qui aiment les sensations fortes. L’hôtel serait en effet propice aux errances de la femme du premier propriétaire, emprisonnée par son mari et qui se serait défenestrée. La mort ne sépare pas les gens qui ne se supportent plus, puisque son mari l’aurait rejoint dans la branche de la hantise suite à son empoisonnement. Et comme plus on est de fous, plus on hante, une pensionnaire du XIX° siècle du château se serait joint aux déambulations nocturnes du couple de fantômes.

Crédits photo (creative commons) : Dave Napier

5. Le château de Dragsholm Slot, au Danemark

Ce château du XII° siècle se transformerait en chanson de Jacques Higelin la nuit, où il accueillerait à la fois des fantômes, des lutins, des bruits bizarres et des démons. Dames blanche et grise, fantômes de comte mort : c’est the place to be quand on est un fêtard de l’enfer.

Crédits photo (creative commons) : Niels Elgaard Larsen

6. Le Roosevelt Hotel de Los Angeles

Ce qui est bien, avec le Roosevelt Hotel, c’est qu’on fait d’une pierre deux coups : on aperçoit à la fois des fantômes et des stars. Les deux principaux fantômes du lieux sont en effet Marilyn Monroe et Montgomery Clift, tous deux habitués, de leur vivant et apparemment de leur mort, de cet hôtel de luxe. Et puis tout le décorum est là : fenêtres qui grincent, courants d’air sans fenêtre ouverte, pianos indépendants.

Hollywood Roosevelt Hotel, Hollywood, California

7. Le 1886 Crescent Hotel & Spa, à Eureka Springs dans l'Arkansas

Il s’agirait TOUT SIMPLEMENT, de l’hôtel le plus hanté des États-Unis. On peut donc y passer des nuits spéciale fantômes. Des nuit spéciale blanches, quoi.

Crédits photo (creative commons) : Unknown

8. L’hôtel Del Salto des chutes Tequendama, en Colombie

Situé juste au bord d’une falaise, cet hôtel de luxe des années 20 est désormais transformé en musée, après avoir passé 20 ans à l’abandon. Le lieu est évidemment propice aux suicides en tout genre, et les locaux ne manquent pas d’en profiter au moindre coup de mou. Dans la mesure où le lieu a été abandonné en raison de la pollution des eaux, on se fait une idée assez précise, en se rendant là-bas de ce que peut représenter un authentique coin de paradis hanté par les fantômes de suicidés et d’empoisonnés.

Crédits photo (creative commons) : Petruss

9. L'hôtel Chealsea de New York

Comme le Roosevelt Hotel, le Chelsea Hotel de New York est célèbre pour les artistes qui ont séjourné entre ses murs, auteurs beatniks et chanteurs protestataires des années 60-70 en tête. Tout ce passif de gens morts jeunes après avoir pris beaucoup, beaucoup de drogue est propice à toutes les légendes sur la perpétuation de leur être sous forme spectrale dans des chambres vides et pourtant extrêmement bruyantes.

Hotel Chelsea

10. Le Royal Aubrac, à Aubrac

Cet ancien sanatorium transformé en hôtel puis laissé à l’abandon est glaçant. En hiver, il est coupé du village par un kilomètre de neige. Outre son emplacement, pas très pratique, son passé de sanatorium et sont architecture très shininguesque ont nourri des rumeurs sur les êtres qui le hanteraient. Une BD raconte d’ailleurs son histoire sous cet angle.

Y’a eu un bruit, ça a craqué, non ?

Sources : Tripadvisor, Buzzfeed, Histoires Paranormales

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.