Il était le musicien (on a failli écrire le Rolling Stone) le plus applaudi du groupe à la langue lors de l'inénarrable présentation des musiciens que Mick Jagger effectuait chaque soir de show (on a failli écrire de concert). Il avait accompagné les plus grands moments du plus grand groupe de rock au monde, de Let It Bleed à Exile On Main Street. Il avait même été viré de celui-ci parce qu'il consommait trop de drogues (on croit rêver !). Il était probablement le seul saxophoniste de rock dont le grand public connaissait le nom (avec Clarence Clemons). Bref, Bobby Keys est mort et il va nous manquer. Un dernier hommage avec le top 5 des ses meilleures interventions (hors Rolling Stones donc).

  1. I Could Have Stood You Up (Keith Richards)
    Dans la guerre qui opposa les Glimmers Twins de la fin des années 70 au début des années 90, il est quand même impossible de ne pas donner la victoire au guitariste toxico contre le chanteur lippu. Quand le premier enregistrait le formidable d'honnêteté Talk Is Cheap, avec ce plus qu'efficace I Could Have Stood You Up où Bobby Keys brille de mille feux, le second publiait l'horrible Primitive Cool (même le titre est pourri).

  2. Whatever Gets You thru the Night (John Lennon)
    Premier single du plus que moyen Wall and Bridges écrit après le fameux Lost Weekend, Whatever Gets thru the Night fut le seul n°1 de John Lennon aux USA de son vivant, et obligea son auteur à se produire une dernière fois sur scène avec... Elton John. Une bête histoire de pari perdu (faut jamais parier, surtout sur des trucs qui peuvent engager son intégrité artistique).

  3. Had Me a Real Good Time (The Faces)
    Honnêtement avec un meilleur chanteur les Stones auraient pu être aussi bons que les Faces (et ce n'est pas Ronnie Wood qui dira le contraire).

  4. Ambush (Harry Nilsson)
    Il existe encore quelques mystères irrésolus dans le rock. Pourquoi le succès de Muse, de Queen et d'Elton John ? Pourquoi l'insuccès de Badfinger, de Big Star et d'Harry Nilsson ?

  5. Au choix
    All Thing Must Pass de George Harrison (une demie douzaine de guitaristes autant de batteurs et de percussionnistes et un seul saxo : Bobby !), Call Me The Breeze de Lynyrd Skynyrd (reprise de JJ Cale supérieure à l'originale), Poor Poor Pitiful Me de Warren Zevon (reprise de Linda Rondstadt, idem) ...

Source photo : Last.fm