Si pour beaucoup de jeunes décérébrés, le Titanic est avant tout un film montrant Leonardo Dicaprio et Kate Winslet sur un joli bateau, ce naufrage continue encore d’alimenter les fantasmes et terreurs de la mer (alors qu’avec le réchauffement climatique, ouf, les gros navires ne devraient plus croiser d’icebergs de si tôt). On compte 719 survivants sur 2223 passagers. On vous raconte l’histoire assez ouf de certains d’entre eux.

1. Violet Constance Jessop : la super méga survivante warrior des naufrages en mer

Violet était hôtesse en mer et infirmière, elle est devenue une pro du naufrage en se trouvant à bord de l’Olympic en 1911, puis du Titanic en 1912 et enfin du Britannic en 1916. Une décennie chargée pour Violet. Et pourtant, la jeune femme ne mourra qu’à 83 ans d’une bronchite, comme quoi quand ça veut pas ça veut pas.

2. Charles Joughin, sauvé par l'alcool

Ce cuisinier habitué des services en mer opère comme boulanger sur le dernier voyage du Titanic. Quand il est réveillé par la collision du navire avec l’iceberg tueur, il envoie ses assistants sur des canots pour s’assurer de leur sauvetage et refuse quant à lui le privilège du sauvetage pour aller plutôt se faire une bonne descente au whisky dans sa chambre.

Il retourne sur le pont et jette par dessus bord des chaises et des gilets, dans l’espoir que cela serve de radeau de fortune aux naufragés. Il aide les femmes et les enfants à embarquer mais reste jusqu’au bout sur le bateau, avant de se trouver entièrement immergé dans l’eau. Il sera par la suite secouru dans un des rares canots avec un peu de place disponible, les pieds gelés mais le reste du corps en vie. Comme quoi, une bonne descente de whisky avant le grand plongeon dans une mer à -2°C, ça aide.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

3. Charles Lightoller, le sauveur sauvé

Deuxième officier à bord, il se rend en pyjama sur le pont après avoir senti les vibrations dues à la collision avec l’iceberg. Il capte vite qu’il y a embrouille avec le navire et retourne se fagoter un peu plus chaudement avant de se charger de l’évacuation des passagers. Alors qu’il doit lui même embarquer sur un canot de sauvetage, il laisse sa place et continue d’assurer sa mission depuis le pont. En coulant avec le bateau, il est pris dans le courant d’une lame de fond puis une vague le repousse assez loin vers un canot de sauvetage renversé. Coup de pot, ça lui sauvera la vie.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

4. Richard Norris Williams, le joueur de tennis

Joueur de tennis professionnel quand il embarque à bord du Titanic, Dick Williams à beau être en première classe il sombre dans l’eau glaciale comme tout le monde. Sauf qu’il voit son père écrasé par la cheminée qu’il a lui même évitée de justesse. En nageant pour trouver un canot libre il croise à sa grande stupéfaction le bouledogue de Robert Daniel (autre survivant du naufrage), répondant au doux nom de Gamin de Pycombe. En effet on en parle pas souvent mais il y avait de nombreux chiens à bord du Titanic que des commandants de bord ont eu la présence d’esprit de libérer du chenil. En revanche, aucune information ne précise si le chien a survécu donc je vais aller chialer toutes les larmes de mon corps avant de poursuivre l’écriture de ce top.

Pour en finir avec Richard Norris, il survécut au naufrage avec des jambes transformées en Mister Freeze, on lui suggéra alors de les amputer, ce qu’il refusa. Une bonne décision pour lui puisqu’il remportera deux ans plus tard les Internationaux des Etats-Unis.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

5. Jim, dit "Big Joe", l'homme qui murmurait à l'oreille des chats

Bizarrement, aucun chat ne se trouvait à bord du Titanic. Enfin pas vraiment. Le seul témoignage faisant mention d’un chat était celui de Big Joe, chargé de la surveillance des chaudières. Après avoir trouvé une chatte de compagnie qui rôdait sur les quais, il décide de la faire embarquer à bord du Titanic à ses côtés. Durant les premiers essais du navire, la chatte s’installe confortablement auprès de son nouveau pote et livre une armée de chatons. La date du grand départ approche et Big Joe lui même n’est pas encore sûr de poursuivre l’aventure. Heureusement la petite chatte va décider pour lui. Peu de temps avant le départ du Titanic, il la surprend par le hublot en train de ramener chacun de ses chatons à quai avant de quitter elle-même le navire. Pour Big Joe c’est un signe, il prend son baluchon et taille sa route. Alors OK c’est pas techniquement un survivant du Titanic, mais c’est la preuve encore une fois que LES CHATS CÉ TROP MIGNOOOOON AVEC LEUR PETITES PATOUNES QUI FONT LE RONRON.

6. George Beauchamp, le double miraculé

Tout comme Violet Jessop, ce marin a lui aussi eu beaucoup de chatte puisqu’il a survécu aux deux plus grands naufrage du XXe siècle : le Tita­nic et le Lusi­ta­nia. Après le deuxième naufrage il affirmera : « J’en ai assez des gros navires, je vais désormais travailler sur de plus petits bateaux ». Tu m’étonnes !

Crédits photo (creative commons) : Unknown author

7. Ruth Becker, une des dernières survivantes

La jeune fille embarque avec toute sa famille en 2e classe dans l’espoir de soigner son petit frère de deux ans très malade aux Etats-Unis. Quand le navire commence à couler, la jeune Ruth âgée de 13 ans se retrouve bien vite séparée de sa famille. Un commandant de bord la cale sur un canot de sauvetage déjà rudement rempli, le canot descend et manque de se prendre celui du dessus dans la tronche. Toujours est-il que Ruth aide tout le monde et distribue les couvertures qu’elle avait piquées dans sa chambre, elle aide même une autre naufragée à retrouver son bébé et coup de pot, elle retrouve aussi sa propre famille. Elle demandera à ce que ses cendres soient dispersées après sa mort (qui eut lieu en 1990), au dessus de l’épave en mer. Relou, la meuf.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

8. Edward et Ethel Bean, une lune de miel qui au goût d'eau salée

Le naufrage du Titanic a été un coup dur pour les couples. Eh oui parce qu’on avait le mauvais goût de vouloir sauver femmes et enfants d’abord, les couples étaient ainsi séparés de force pour que les femmes puissent embarquer en priorité sur les canots de sauvetage. Ce fut naturellement le cas de Ethel. Edward quant à lui n’eut d’autre choix que de sauter par dessus bord et de nager, nager, et encore nager jusqu’à ce qu’un canot lui accorde une place avant qu’il ne meurt de froid. Fort heureusement, il fut rescapé et retrouva sa femme. Il paraît qu’il l’a larguée deux semaines plus tard parce qu’elle n’essorait jamais l’éponge après avoir fait la vaisselle.

Finalement, entre le Titanic et une location de barque sur le Canal de l’Ourq, j’ai fait mon choix.

Source : Listverse, Histoire secrète et curieuse des chats, de Marc Lefrançois, Ulyces