Une fois, j’ai vu un film avec Emma Watson et Russel Crowe et franchement c’était trop cool, y’avait des animaux. Les animaux, j’aime bien, surtout les reptiles. Mais pas tous les reptiles. Faut reconnaître, Dieu, il a fait du bon boulot avec les animaux, ça divertit bien notamment quand on en voit. Parce que quand on n’en voit pas, il faut se les imaginer. Mais, il a pas fait QUE des trucs bien. Parfois, c’est pas tout noir, c’est pas tout blanc, il faut aussi relativiser et prendre de la distance. C’est pour ça que je vous le dis, même si j’y risque ma vie, Dieu il faudra faire l’inventaire un jour.

1. Détruire une ville et humilier le messager

Et Dieu dit à Ezechiel un truc du genre : « Je vais détruire Jérusalem. Va leur dire, ça mange pas de pain. » Mais comme Dieu est joueur (un peu comme ma chienne, Nikita, une petite teckel très vive qui… je m’égare), il rend Ezechiel muet. Ou comment annoncer à un peuple qu’il va être annihilé en refaisant la scène de Zorro ta bras guetter toute verte des Nuls. Pour y parvenir, Dieu demande à Ezechiel de construire une petite réplique de la ville en terre cuite, puis de l’éclater, puis de s’allonger sur le côté gauche pendant 390 jours, puis sur le côté droit pendant 40 jours, tout en montrant du doigt et des escarres le modèle de Jérusalem. En ne se nourrissant que de pain cuit sur de la merde humaine.

Un vrai connard. Oups, j’ai fait un blasphème.

2. Manger les enfants ? C'est cool

Imaginons que tu sois un enfant et que tes parents prennent la Bible au pied de la lettre ; tu as intérêt à bien te comporter. Si tu désobéis, on te tue ; si tu te moque de tes géniteurs, on te crève les yeux. Et si jamais tu te moques d’un prophète sur son physique, tu te fais bouffer par des ours. Dieu n’aime pas beaucoup les enfants : dans le Lévitique, il explique aux gens d’Israël que toute désobéissance les conduira à une famine qui ne cessera que quand ils se décideront à manger leurs propres gosses. Dans le Livre de Jérémie, rebelote, mais cette fois-ci il faudra AUSSI manger ses potes. Dans le livre d’Ezechiel, il est même question que les parents mangent leurs enfants et vice-versa, ce qui est difficilement praticable quand tu as pas acheté le modèle « enfant qui ressuscite » comme Dieu l’a fait. Prévoyant.

Source photo : Giphy

3. Capricieux, le Dieu

Moise a un frère, et son frère s’appelle Aaron. Aaron écoute Moïse quand celui-ci lui explique comment on doit prier Dieu. Pas fou le mec. Il fait les offrandes comme il faut, place l’autel là où il faut, allume l’encens au bon moment, tout va bien. Dieu est content. Ensuite, les fils d’Aaron, Moses’ brother Aaron had two sons, Nadab and Abihu. They appear only briefly in Leviticus, when Moses is showing the priests Nadab et Abihu, font EXACTEMENT la même chose. Sauf que le feu est étranger. On ne comprend pas comment un feu peut avoir un passeport, mais c’est un feu étranger, et Dieu n’aime PAS DU TOUT LES FEUX ETRANGERS, c’est un peu le Laurent Wauquiez des barbecue. Du coup, il décide tout simplement de désintégrer les deux gosses sous les yeux de leur père et de leur oncle comme ça, en un clic. Personne ne moufte. Personne ne veut connaître le même sort.

4. Dix plaies, c'est beaucoup, en vrai

Le Pharaon ne veut pas laisser partir les Juifs d’Egypte ? Dac. Je prends note. Je te cache pas, monsieur le Pharaon, que je vais prendre des mesures. Comme t’envoyer dix plaies. Pas une ou deux, hein, non, dix. Pour que ce soit bien clair qu’il est pas content. Et ce qui est marrant, c’est qu’à chaque fin de plaie, le pharaon n’a même pas le temps d’envisager de libérer les Juifs que Dieu lui fait changer d’avis pour avoir l’occasion d’envoyer une nouvelle catastrophe dans son Sim City géant. C’aurait été con de pas aller au moins jusqu’aux sauterelles, quoi.

5. Si t'es moche, t'as pas le droit d'aimer Dieu

Dans le Lévitique, Dieu donne des instructions assez claires sur qui a le droit ou non de l’honorer. Par exemple, si vous êtes chauve, ou glabre, ou que t’es pas marié à une vierge, ou que t’es veuve ou que t’es une pute (à égalité tout ça, hein), pas la peine d’essayer d’aimer dieu, parce que Dieu ne t’aime pas. Ah, et de manière plus générale, Dieu n’aime pas les défauts, donc si t’as des défauts, laisse béton. Tu te demandes si tu as des défauts ? Ca dépend : t’es aveugle ? C’est un défaut. Tu es handicapé ? Rebelote. Ton nez est plat ? Ouais, défaut. T’es nain ? Mec, viens pas faire chier Dieu avec tes histoires.

En fait, Dieu, c’est Hitler mais côté juif.

6. Ah la belle ripaille

C’est vrai que quand on leur avait vendu le voyage organisé en terre promise, les 600000 Juifs qui fuyaient l’Egypte avaient pas forcément imaginé que le moyen de transport ce serait leurs pieds à travers le désert. Sans compter que, niveau bouffe, c’était lège, du genre du pain. Du coup, ils ont commencé à timidement se plaindre et à demander de la viande. Moise, qui avait pas que ça à foutre mais bon OK je demande, je demande, a donc appelé Dieu pour transmettre la requête. Dieu accepte : il va leur fournir de la viande en telle quantité que les mecs en auront qui sortiront de leurs narines et qu’ils prieront pour ne plus en avoir. Et le lendemain, ils se réveillent avec un océan de cailles devant eux. S’ils veulent avancer, il faut manger les cailles. Pas le choix. Vous imaginez la suite.

7. Il a pas été sympa sympa avec Job

Dieu se demande si Job l’aime suffisamment. Dans une relation normale, on prendrait un peu de distance, mais tu ne peux pas avoir une relation normale avec Job. Non, pour tester l’amour de Job et sa résistance à Satan, il décide de pourrir totalement la vie de ce pauvre mec. Donc on lui vole tout son bétail, ses ânes, ses brebis prennent feu, ses enfants sont assassinés, il est malade, ses potes le trahissent, il n’a pas un rond et il est malheureux. Et pour trouver une putain de pharmacie ouverte et s’acheter du Lexo à Constantinople à l’époque, faut se lever tôt…

Fun fac, son nom vient de son rapport à Satan. De là à dire que le travail est une oeuvre de l’enfer, il n’y a qu’un pas, je le franchis.

Source photo : Giphy

8. Pauvre Jonas

Jonas désobéit à Dieu. Il doit aller à Ninive, mais il a aucune envie d’aller à Ninive (un genre de Cholet de l’époque) et se rend à Jaffa. Dieu est pas content. Quand Jonas prend la mer, il lui envoie une énorme tempête tellement puissance que l’équipage du bateau fout Jonas à l’eau. Donc là il est pas bien bien, mais pour vraiment bien faire les choses, il décide que Jonas se fera bouffer par un énorme poisson qui le vomira trois jours plus tard sur une plage. L’histoire ne dit pas si, ensuite, il s’est fait violer par une otarie ou non.

9. L'homosexualité, c'est mal vu

Sodome et Gomorrhe, ça vous dit quelque chose ? Parce qu’à part coucher entre mecs, les sodomiens et les gomorrhiens ne faisaient pas grand’chose de mal. Mais Dieu n’aime pas les pédés, c’est comme ça, et il n’a rien trouvé de mieux à faire que d’envoyer une pluie de feu et de soufre sur les villes pour les détruire dans un enfer absolu. Peut-être que Pompéi c’était aussi une ville d’invertis, en fait.

10. Le fils était pas cool non plus

Dans les Nombres, voilà ce que dit Moïse à ses potes quand Dieu lui commande (on rappelle que Moïse parlait avec Dieu assez régulièrement) de marcher sur Madian pour venger les enfants d’Israël : « Maintenant, tuez tout mâle parmi les petits enfants, et tuez toute femme qui a connu un homme en couchant avec lui ; mais laissez en vie pour vous toutes les filles qui n’ont point connu la couche d’un homme. »

Donc on bute tous les enfants. Puis on bute toutes les femmes qui ont déjà baisé et on se garde les vierges pour les violer. Pas très Charlie, tout ça.

Dieu à l’envers, ça fait Ueid.

Source : Cracked