Quand j'étais petit y'a Solange Grandec qui avait volé mon stylo 4 couleurs et du coup pour me venger je l'avais poussée dans la cour de récré. C'est pas une vengeance particulièrement impressionnante et c'est pour ça que je ne vais pas la mettre dans ce top qui lui ne contient que la crème de la revanche : d'un empereur romain à une reine anglaise en passant par l'homme qui a inspiré Montecristo, voici les 8 vengeances les plus dingues de l'Histoire.

  1. Pierre Picaud - le vrai Comte de Monte-Cristo
    La plus belle histoire de vengeance est celle de Dumas et de son Monte-Cristo, mais saviez-vous que l'auteur s'était inspiré d'une histoire vraie, celle de Pierre Picaud ? En 1807 alors qu'il s'apprête à se marier, Picaud est arrêté et envoyé en prison pendant 7 ans. La raison ? Des amis jaloux (dont un qui voulait récupérer le dot intéressant de la future mariée) l'avaient dénoncé aux autorités en le faisant passer pour un espion à la solde des Anglais. Picaud met au point sa vengeance pendant près de 10 ans et parvient à tuer 3 des 4 traîtres. L'un est poignardé, l'autre empoisonné, le troisième ruiné, humilié (et poignardé). Le dernier cependant, Antoine Allut, se rebelle et c'est Picaud qui finit poignardé. Sur son lit de mort londonien, Allut racontera toute l'histoire à un prêtre qui fera passer le récit de cette incroyable vengeance à la police parisienne.

    1

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia
  2. Boadicée - une reine face à l'Empire Romain
    Boadicée était la reine du peuple des Iceni dans le nord-est de l'Angleterre, dans un territoire administré par les Romains. Son mari le roi Prasutagos avait choisi de ne pas s'opposer à l'Empire envahisseur et leur avait même promis son royaume à sa mort, en précisant qu'il voulait que ses filles en soient co-héritières. Sauf qu'à la mort du roi, Boadicée et ses filles furent battues et violées et de multiples atrocités commises contre son peuple. Pour se venger, elle chercha des alliés dans les tribus alentours, leva une armée de près de 120 000 hommes et anéantit plusieurs villes tenues par l'Empire (dont Londinium aka Londres). Si sa mort est floue (suicide ou maladie), Boadicée est depuis devenue en Angleterre un symbole de résistance qui pourrait être comparée à notre Vercingétorix national.

    2

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia
  3. Genghis Khan - le tyran vexé
    Genghis Khan, de fait, n'a pas la réputation d'être un mec très tendre. Pourtant en 1219, avant d'envahir le Khwarezm (actuelle Turquie), le tyran avait envoyé des ambassadeurs (d'aucuns diraient espions) et avait même proposé une alliance pacifique. Sauf que les espions comme les ambassadeurs furent massacrés et que Genghis le prit très très très mal. Pour venger cet affront, il a tout simplement décidé de prendre avec lui 200 000 hommes et de dévaster l'Empire avec pour consigne de n'avoir aucune pitié. Résultat, 1 million de soldats tués et plus de 3 millions de civils. On a rarement fait plus barbare en terme de vengeance.

    3

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia
  4. L'opération Colère de Dieu - le Mossad n'oublie pas
    En 1972 les Jeux Olympiques de Munich sont endeuillés par une prise d'otage d'athlètes israéliens par le groupe palestinien septembre noir. Onze athlètes et un policier y laissèrent la vie ainsi que 5 des 8 otages, les 3 derniers étant capturés. La vengeance d'Israël fut plutôt sévère puisque l'opération Colère de Dieu dura plus de 20 ans ; son but ? Cibler les responsables de la prise d'otages au sein de Septembre Noir et de l'OLP (Organisation de Libération de la Palestine) et les buter, tout simplement. Le petit côté "oeil pour oeil, dent pour dent" de l'opération du Mossad n'était pas soutenue à 100% par le gouvernement jusqu'à ce que les preneurs d'otages arrêtés soient libérés par l'Allemagne sous la pression d'une autre prise d'otage d'un avion de la Lufthansa quelques mois plus tard. Le reste est une longue suite d'assassinats, 14 au total entre octobre 1972 et juin 1992. Plusieurs voix ont critiqué la "liste Golda" des cibles choisies, affirmant que certaines n'étaient que de simples intellectuels pro-palestinien totalement étrangers à la prise d'otage de Munich.

    4

    Crédits photo (creative commons) : wikimedia
  5. Akku Yadav - la justice du peuple
    L'histoire d'Akku Yadav est assez simple (et atroce). Cet homme se retrouve au tribunal de Kasturba Nagar en Inde après une plainte pour viol et 200 femmes exaspérées dont une grande partie se dit également victime de Yadav, envahit la salle et lynche l'accusé, lui portant de multiples coups de couteaux et lui coupant même son bazar. Il faut dire qu'en Inde les viols sont souvent ignorés ou peu punis par les autorités et que cette fois les victimes ont décidé de prendre (littéralement) les choses en main. C'est mal, mais Yadav l'avait peut-être un peu cherché.

    5

    Source photo : wedio
  6. Dante Alighieri - la vengeance par les lettres
    Dante Alighieri est un homme politique influent dans sa cité de Florence où il lutte notamment vigoureusement contre l'ingérence du pape Boniface VIII qui depuis Rome tente de prendre le pouvoir sur les villes Toscanes. En 1301, Dante se rend à Rome pour négocier avec le pape. Ce qu'il ignore c'est que le fourbe Boniface en a profité pour envoyer son représentant Charles de Valois à Florence qui s'empare de la ville et entame une longue série de procès visant à exterminer l'opposition au Pape dans la ville. Dante apprend en rentrant de Rome qu'il a été condamné pour insoumission au pape puis condamné au bûcher. S'en suit pour lui un long exil d'une vingtaine d'années lors duquel il se met à écrire et notamment La Divine Comédie, un long poème épique où l'homme règle ses comptes. Tout le monde y passe et bien sûr le pape qu'on retrouve en Enfer et qui y est bien égratigné. En gros, Dante est monté au clash et avec succès puisque son ouvrage est considéré comme un chef-d'oeuvre incontournable de la littérature italienne. Peut-être la plus belle vengeance de ce top.

    6

    Source photo : latuairpinia
  7. Les 47 Ronins - fidèles jusqu'à la mort
    Un ronin est un samouraï sans maître, et si on en retrouve 47 d'un coup c'est qu'il a du se passer un truc. Si aujourd'hui on trouve au Japon de nombreuses versions de cette légende nationale, elle se base néanmoins sur des faits réels : en 1701, un groupe de samouraïs se retrouve sans maître après l'exécution de ce dernier. Il aurait blessé un maître de cérémonie proche du pouvoir et aurait donc été condamné au seppuku, le suicide traditionnel. Pour se venger, les 47 planifient patiemment un attentat et tue le maître de cérémonie, sachant pertinemment qu'ils signaient eux aussi leur arrêt de mort. Les 47 seront condamnés à la même peine que leur maître, un suicide rituel pas des plus agréables.

    7

    Crédits photo (creative commons) : wikimedia
  8. Jules César - une promesse est une promesse
    Alors qu'il vogue paisiblement en mer Égée en 75 av. J.-C., César se fait malencontreusement enlever par des pirates de Cilicie qui l'emmènent avec eux sur une île pendant près de 40 jours. Les mecs se disent qu'ils ont trouvé le gros lot et réclament une rançon de 20 talents d'or, ce qui vexe un peu l'Empereur. Il leur dit alors qu'il en vaut au moins 50, et aussi que, une fois libéré, il reviendrait pour les crucifier lui-même. Les pirates se marrent, récupèrent la rançon et laissent filer César. Et comme c'est un homme de parole, Jules prend quelques bateaux et file à la poursuite des pirates qu'il fera en effet crucifier. (Comme c'est un chic type, il les fera égorger avant, histoire qu'ils ne souffrent pas trop).

    8

    Source photo : ebay

Vous en connaissez vous, des histoires de vengeance ?

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :