Samedi 28 (c'est demain, vous plantez pas !), Canal+ diffuse la nouvelle saison de House of Cards, seulement 24 heures après sa diffusion aux USA ! Retrouvez Frank Underwood dans son nouveau costume !

Top partenaire [?]

Peut-être n'avez-vous pas entendu la nouvelle mais House of Cards revient pour une 3ème saison et [ATTENTION SPOILER] on a hâte de retrouver le nouveau président des États-Unis dans son bureau oval.[/ATTENTION FIN DES SPOILERS] Frank Underwood est arrivé à ses fins, et pas de la plus jolie des manières, mais il serait dommage de s'arrêter à ce politicien quand le paysage des séries TV regorge de héros complètement pourris, des vraies crapules auxquelles on s'attache, qu'on va même jusqu'à défendre parfois sans se rendre compte de leur niveau de vice et d'immoralité. Voici les 10 héros de séries les moins fréquentables.

  1. Walter White - Breaking Bad
    Le tour de force de Vince Gilligan dans Breaking Bad c'est de nous avoir fait croire pendant plusieurs saisons que nous suivions les mésaventures d'un pauvre type, un bon gars désespéré essayant de surnager dans un tourbillon d'emmerdes. La vérité est toute autre : Walter White n'est pas un anti-héros, il n'est même pas un héros du tout, Walt est le vrai méchant de Breaking Bad. Un homme cruel et implacable à l'ego surdimensionné qui a au fil des épisodes nous a révélé sa vraie nature.

    1
  2. Vic Mackey - The Shield
    Certes notre ami Mackey est du bon côté de la loi, mais il a sa petite manière à lui de la faire respecter. Ce maniaque complètement narcissique pense que la fin justifie les moyens, tous les moyens, ce qui provoquera sa chute. Comme pour Walter (je viole la loi pour subvenir aux besoins de ma famille après ma mort), l'excuse bidon de Mackey ne tient pas sur le long terme et est pétrie de mauvaise foi. Comme quoi on peut à la fois être un bon père et un beau salopard.

    2
  3. Dexter Morgan - Dexter
    Au début on pouvait penser que malgré son petit hobby de tueur en série, le code que suivait Dexter faisait de lui un bon gars. Soyons clair, un mec qui se fait justice lui-même pour découper les gens ensuite n'est pas un "bon gars". Et si son autisme social des premiers épisodes s'est atténué, faisant de Dexter un mec plus humain, son code n'est devenu qu'un prétexte pour tuer des gens et on a bien senti que Morgan était un mec malade, complètement siphonné et malsain.

    3
  4. Frank Underwood - House of Cards
    Aaah Franky, l'homme politique le plus cynique qui soit, le manipulateur, menteur sans foi ni loi qui n'hésite pas (reconnaissons-le) à se salir les mains lui-même pour arriver ses fins. A ce niveau là on ne parle même plus d'ambition, Underwood est un requin fait homme. La question est de savoir où s'arrêtera la carrière du nouveau Président des États-Unis qui voudra sûrement dans les saisons à venir conquérir le monde puis l'univers.

    4
  5. Lester Nygaard - Fargo
    Comme Walter White, on ne se rend pas compte tout de suite que le héros de la série Fargo est une belle merde, un lâche total et un manipulateur. On se serait presque laissé avoir par ce pauvre gars à la vie de merde, cette victime depuis le plus jeune âge, ce mec tout gris à la vie grise. Mais alors que le dernier épisode se termine on ne peut qu'en arriver à la conclusion suivante : Lester Nygaard n'était pas une belle personne.

    5
  6. Nucky Thompson - Boardwalk Empire
    Encore un politicien mais cette fois véreux jusqu'à la moelle, Nucky Thompson est faux et oscille toujours entre 2 personnalités. Sa débonnaire figure publique, charmante et intelligente, dissimule de moins en moins sa véritable personne. Un grand rôle pour Steve Buscemi.

    6
  7. J.R - Dallas
    Peut-on faire pire que J.R Ewing, ce magnat du pétrole assoiffé de pouvoir ? J.R est le héros pourri par excellence, ne reculant devant rien pour arriver à ses fins, quitte à blesser sa famille. Son but : le succès de sa boîte, gagner plus de thunes et anéantir ses concurrents. Une belle ordure.

    7
  8. Kenny Powers - Eastbound & Down
    Comme pas mal de mecs dans ce top, Kenny Powers est un pauvre type. Un loser, ancienne gloire du base-ball qui se retrouve obligé d'enseigner dans sa ville natale. Si sa carrière est finie, Kenny n'en garde pas moins un ego surdimensionné qui le rend insupportable auprès de tous. On ne peut s'empêcher d'aimer cette enflure, même si elle fait tout pour nous compliquer la tâche.

    8
  9. Jack Bauer - 24
    Jack Bauer n'est pas vraiment une ordure, en tout cas pas comme on le conçoit avec Vic Mackey, pourtant son personnage fut souvent critiqué et à raison. Son amour pour son pays font de lui une arme totale et dévouée n'hésitant pas à torturer pour obtenir les informations dont il a besoin. Qu'il le veuille ou non, Bauer est devenu le premier avocat de la torture comme outil essentiel dans la lutte contre le terrorisme, et beaucoup de gens ne lui ont jamais pardonné.

    9
  10. Tony Soprano - Les Sopranos
    On a peu hésité à mettre notre gars Tony dans ce top, parce qu'il faut bien reconnaître que tout le monde l'aime, mais avec un peu de recul on ne peut que se rendre à l'évidence. Ce mec est un mafieux, un hors-la-loi qui doit faire tourner son business et protéger sa famille. Et bizarrement, malgré tout, Tony reste Tony et si on devait choisir entre lui et J.R Ewing, par exemple, le vieux texan n'aurait pas une chance.

    10

Vous en voyez d'autres des beaux salauds du petit écran ?

Source photo : Huffington Post

Les séries avec des héros aux moeurs mas jojo, nous, on aime ça. Alors je vous dis pas l'excitation à la rédac quand on voit ce trailer :