Il y a les Guerres Mondiales, la Guerre de Cent ans, les Guerres Puniques, la Conquête des Gaules, la Guerre Froide, et toutes ces guerres dont on parle souvent dans les bouquins. Et puis il y a les autres, dont tout le monde se fout, et qui ont fini par disparaître un peu de notre mémoire, voire totalement. On a décidé de leur rendre un petit hommage en ravivant leur souvenir. Les guerres oubliées, de France ou d’ailleurs, ce top est pour vous.

Ps : Pour tenir dans quelques lignes, on a forcément fait des gros résumés, alors si vous voulez nous frapper faites-le, avec des bisous.

1. La guerre des Avars (791-805)

Tout ça se passe sous Charlemagne. A l’époque, à l’Est de l’Italie, il y a un peuple de pillards d’origine turque qui fout le bordel. Ce peuple, c’est les Avars. Et ils font un peu flipper tous leurs voisins, y compris le Royaume de France. Charlemagne décide donc d’aller les combattre et de récupérer leur trésor amassé au fil des ans, et bien protégé dans le « Ring », une sorte de camp très fortifié. Il faudra quelques années et des querelles internes chez les Avars pour que Charlemagne soumette le peuple des pillards, qui a fini par se désagréger avec le temps. Les historiens estiment que le trésor était tellement grand qu’il a provoqué une inflation quand on l’a injecté dans l’économie de l’Empire Carolingien. C’était pas du trésor de fillettes.

2. La guerre de Succession de Bourgogne (1477-1482)

En 1477, le Duc de Bourgogne a été battu par les confédérés suisses, et ses terres ne sont plus défendues. Louis XI aimerait bien les récupérer. Mais à cette époque, le Royaume de France a un rival, la maison Habsbourg, et tous les deux veulent récupérer les terres. On a eu alors le droit à des conflits armés, mais aussi à des tas de négociations et de discussions pour savoir qui était le plus légitime sur chaque partie du territoire. Il a fallu ressortir la paperasse pour revoir les droits de successions, je vous parle pas du bordel. Au final, les terres ont été partagées. Une guerre bien chiante.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

3. La guerre entre le Cambodge et le Vietnam (25 décembre 1978 - 7 janvier 1979 )

On parle souvent de la guerre du Vietnam et de son indépendance, mais moins de la suite. Après cette guerre, le Cambodge et le Vietnam, tous deux communistes, étaient alliés. Jusqu’à ce que le Cambodge décide de se défaire du contrôle vietnamien. En 1978, les Khmers rouges au Cambodge massacrent les vietnamiens qui se trouvent sur leur territoire. Le 25 décembre, les Vietnamiens attaquent avec le soutien logistique de l’URSS. Ils dominent largement. Pol Pot encourage les Cambodgiens à résister, mais les Khmers rouges sont déjà en train de s’enfuir. Résultat : une grosse branlée, en deux semaines seulement.

4. Les guerres de bandes (1362-1457)

Pendant environ 100 ans, les nobles du Pays Basque se sont foutus sur la gueule pour savoir qui était le plus fort et contrôlait le mieux les terres. Il y a même des familles qui se sont battues contre elles-mêmes. Vraiment n’importe quoi cette guerre. Allez hop on zappe.

5. La révolution haïtienne (1791-1804)

Avant la révolution, Saint-Domingue est une colonie hyper rentable partagée entre la France et l’Espagne. On y produit du sucre qui enrichit toute la métropole. Sauf que tout ça se fait sur le dos des esclaves. Même les noirs libres avaient moins de droits que les blancs sur place. Et comme ils étaient beaucoup plus nombreux que les blancs, ça a fini par péter. En quelques années, ils ont massacré les blancs et pris le contrôle de l’île. Mais lorsque le charmant Napoléon a pris le pouvoir en France, il est venu briser la rébellion haïtienne et rétablir l’esclavage. Il aura fallu une nouvelle révolte en 1802 et une épidémie de fièvre jaune chez les soldats français pour que les noirs gagnent et créent la République d’Haïti, indépendante (tout en massacrant les derniers blancs restés sur l’île, sinon c’était pas drôle.)

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

6. La guerre des Pâtisseries (1838-1839)

En 1821, le Mexique s’était libéré de la domination espagnole. Mais l’Espagne voulait reprendre sa colonie, avec l’aide des Français. Pendant les années 1830, le Mexique est instable, et en 1838, au cours d’une élection contestée, une pâtisserie tenue par un Français est saccagée. Il écrit au roi Louis-Philippe Ier pour demander réparation. D’autres Français perdent leurs biens, alors on demande beaucoup de fric au Mexique pour les rembourser. Le Mexique refuse, on vient lui faire la guerre, il perd, il accepte de payer. Aussi simple que ça.

7. La guerre de Sept Ans (1756-1763)

Là on peut parler de conflit mondial parce qu’on a eu des combats en Europe, en Amérique du Nord et en Inde. On avait, en gros, l’Angleterre et la Prusse face à la France, l’Espagne, l’Autriche et la Suède. L’origine de tout ça, c’est une querelle à propos des colonies entre la France et l’Angleterre. A la fin du conflit, la France a d’ailleurs perdu ses colonies en Amérique et en Inde. En Europe, c’est plutôt la Prusse qui a bien géré son affaire et qui est devenue une grande puissance militaire. Bref, on comprend pourquoi on ne parle plus de cette guerre à l’école, c’est la honte.

Crédits photo (creative commons) : Blaue Max

8. La guerre de Cent Heures, ou la Guerre du Football (14-18 juillet 1969)

On est sur une des guerres les plus connes de l’Histoire et on comprend pourquoi certains ont préféré l’oublier. A l’époque, le Salvador et le Honduras ne s’aiment pas des masses, parce que les terres étaient mal réparties entre eux et que le Salvador, beaucoup plus petit, était beaucoup trop peuplé. Pas mal de Salvadoriens émigraient alors vers le Honduras, qui commençait à s’inquiéter. Pour la faire simple, les tensions étaient bien vives. Il a fallu ajouter à ça une grosse rivalité entre les supporters des deux équipes de football pendant les matches éliminatoires de la Coupe du Monde pour que le bordel soit complet. Après que chaque équipe ait gagné le match à l’extérieur en empêchant l’équipe adverse de dormir la nuit précédent le match, il y a eu une troisième rencontre à Mexico pour les départager. Bien entendu, autour de cette rencontre il y a eu des émeutes, des viols, des morts, etc. Quelques heures après le match, des combats armés à la frontière entre Salvador et Honduras ont éclaté, et un avion salvadorien est allé larguer une bombe sur Tegucigalpa, la capitale du Honduras. Normal. La guerre a duré 4 jours, et la communauté internationale leur a demandé de se calmer un peu.

9. Les Guerres novgorodo-suédoises (XII et XIIIème siècles)

Voilà des guerres dont tout le monde se fout et sur lesquelles on est en plus très mal documentés, donc on peut comprendre pourquoi on les a oubliées. On sait surtout que les Suédois, catholiques, se sont battus avec le Novgorod, Etat russe orthodoxe, pour le contrôle du Golfe de Finlande. Et franchement, est-ce qu’on a vraiment envie d’en savoir plus ? On n’est pas sûrs.

10. La guerre de Pérouse (41-40 avant JC)

A l’époque, Rome est dirigée par un triumvirat composé de Marc Antoine, Octavien et Lépide. Octavien doit redistribuer des terres aux vétérans de l’armée, et bien sûr personne n’est content de ses choix. Pendant ce temps-là, la femme de Marc Antoine aimerait bien que son mari gouverne Rome tout seul. Alors le frère de Marc Antoine, Lucius Antonius, va profiter de la colère des vétérans contre Octavien pour organiser un soulèvement. Mais au fil des conflits, une bonne partie de ses troupes va se retrouver piéger à Pérouse, entourée par les armées d’Octavien et Lépide. Et il va se faire écraser, même si on lui épargnera la vie. Finalement, les trois triumvirs se sont plus ou moins réconciliés, même si Octavien a fini par avoir le pouvoir pour lui seul en devenant empereur, des années plus tard.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

Normalement demain vous aurez tout oublié à nouveau.

 

Source : Wikipédia, SoFoot, entre autres.