Du rock asiatique, on ne sait pas grand chose. Quelques groupes japonais ont bien réussi à s'incruster dans quelques festivals français il y a quelques années, mais du côté chinois, c'est à peine si on soupçonne qu'au sein de ce milliard et demi de personnes quelques uns ont fait l'acquisition de guitares et d'ampli pour faire du rock'n'roll. On a confié l'enquête à Julia, en charge du site Magenta Booking, et qui connait son boulot. Petite sélection exclusive pour Topito.

  1. Hedgehog
    Incontournable à Pékin, le trio justifie à lui seul l'organisation de festivals dans la capitale chinoise. Des morceaux pop efficaces, quelques expérimentations et un son définitivement rock. A voir pour la batteuse, Atom, minuscule mais d'une efficacité redoutable.

  2. Carsick Cars
    Leur capacité d'innovation et leur intégrité en ont fait des icônes dans les salles de concert chinoises et leur ont conféré le statut de "groupe préféré de Sonic Youth en Chine". Tout simplement.

  3. New Pants
    Les "Nouveaux Pantalons" ne sont pas du genre à trop se prendre la tête et combinent guitares et sons de jeux vidéo pour offrir des singles et des prestations live de qualité comme ce fut le cas en première partie de -M- quand ce dernier est venu mettre le feu à Pékin.

  4. Subs
    Du rock brut, sans véritable originalité mais également sans compromis. Redoutable, efficace, incontournable.

  5. My Little Airport
    Difficile de rester insensible à la pop rafraichissante de cette formation hongkongaise qui conte sur d'entêtantes mélodies leurs aventures à Kowloon.

  6. Nova Heart
    Le trip-hop made in China, avec la voix fantastique d'Helen Feng, la "Blondie chinoise", de retour à Pékin après un exil en Amérique. Depuis, rien de sérieux ne se fait sans elle dans l'Empire du Milieu.

  7. PK14
    Les pionniers du rock indé en Chine. Grâce à ce statut, PK14 fait partie des rares formations chinoises ayant eu le privilège d'une tournée américaine.

  8. SingerSen
    Vaporeux et conforme à l'idée qu'on peut se faire de la pop asiatique. Ici dans une reprise de The Knife à l'exact opposée de la version de José Gonzales.

  9. Snapline
    Ce groupe qui se définit comme « Post Punk, Synth-Pop, Noise, Indus », existe depuis une douzaine d’années. Initialement lancé comme un « plan B » de la batteuse de Carsick Cars, le groupe est dans tous les bons coups, festivals et compilations, liés de près ou de loin au rock chinois.

  10. Mr. Graceless
    La preuve que les Chinois n'ont aucun complexe à avoir quand il s'agit de sortir les guitares. Une once de pop, une bonne couche de rock, quelques fantaisies harmoniques qui rappellent qu'on est bien dans de l'indépendant, Mr. Graceless n'est pas le Charmless Man qu'il prétend être.

  11. (BONUS)Liquid Architecture
    En bonus, une formation française qui a eu le bon goût de signer pour le label Modern Sky, le premier label de rock "indé" du pays. Le duo recrute donc ses musiciens localement quand il faut faire une prestation sur leur terre d'adoption et prouve qu'on mesure la bonne santé de la scène rock d'un pays à sa capacité à accueillir les talents du monde entier.

Tout ça et d'autres pépites sur la playlist Spotify

Et vous, convaincu par la qualité du rock de l'Empire du Milieu?

Sources : Magenta Artist Booking et le label Maybe Mars

Crédits photo : Philip Jorgenstedt