Les masques ne sont pas réservés aux super-héros, à Zorro et aux cultures primitives pré-colombiennes. Ils sont aussi le fait d'artistes musicaux qui, le temps d'un concert ou de l'enregistrement d'un clip musical, se cachent derrière leur ornementation faciale, de la même manière que l'homme se cache derrière l'artiste :

  1. Daft Punk
    En adéquation avec le fond global du genre musical, l'électro, dans lequel l'homme et le musicien semblent s'effacer aux dépens de la machine, le camouflage des visages des Daft Punk derrière leurs fameux casques de moto opaques semble doté d'une connotation philosophique. Une philosophie qui pourrait se résumer dans les fameuses répliques robotisées et saccadées répétées au sein de leur troisième album studio : Human after all...

    Crédits photo (creative commons) : Wikipédia

  2. Stupeflip
    Une des meilleures choses qui soit arrivée en France depuis un moment : un groupe qui "prend des p'tits bouts de trucs et les assemble ensemble", qui construit une mythologie autour de sa propre histoire et qui, mine de rien, balance un son qui fait bouger la tête aux rappeurs comme aux rockeurs les plus intégristes.

    Source photo : Vie de geek

  3. Slipknot
    Les Slipknot et leur subversion belliqueuse et épouvantable, auraient-ils connus le succès qui a été le leur dans les années 2000 si ses membres ne s'étaient pas affublés des masques terrifiants et baroques qu'on leur connaît ? À la place des monstres affublés d'un masque à gaz, d'un masque à tête de cochon, d'une cagoule sado-masochiste, d'un masque avec des clous plantés ou d'un masque de hockey, on aurait découvert les visages angéliques d'ado pleins d'acnés, victimes de strabisme ou aux oreilles largement décollées...Sûr que le refrain de "People=shit" aurait eu beaucoup moins d'effet sur les nombreux néo-métalleux fan du groupe...

    Source photo : Metalship

  4. Fuzati, du Klub des Loosers
    Pour Fuzati, le leader du Klub des Loosers et l'inspirateur principal mais inavoué du très populaire Orelsan, camoufler son visage derrière le masque le plus sommaire qui soit est d'abord une manière d'assumer les déboires de son adolescence. Une manière aussi pour lui de ne pas se faire emmerder par ses fans, et de pouvoir les insulter avec complaisance en concert sans avoir les problèmes qui pourraient en découler juste après...

    Source photo : Blogspot

  5. Kiss
    Chez les Américains de Kiss, pas question de masques au sens plastique du terme, mais de maquillage, peintures guerrières de scène qui paraissent directement incrustées dans la peau tant elles sont assimilées au groupe de Paul Stanley et de Gene Simmons. C'est d'ailleurs à partir du moment où le groupe a décidé d'offrir à son public son véritable visage que sa popularité a progressivement décru, pour ne plus jamais remonter. Le groupe finira par remettre ses peintures devant le désastre produit par la démarche. Parce que, tout de même, l'habit compte davantage que le moine.

    Crédits photo (creative commons) : Wikipédia

  6. Lordi
    Influencés par Kiss et par une panoplie de films d'horreur hollywoodiens, les vainqueurs surprises de l'Eurovision 2006 arborent dès lors qu'ils se produisent sur scène des costumes de monstres à mi-chemin entre les orques du Mordor du Seigneur des Anneaux et des vikings anthropophages affamés de chair humaine. Comme quoi, les Finlandais ne sont pas tous de grands blonds aux yeux bleus et à la peau pâlotte. Les clichés sont destructeurs.

    Crédits photo (creative commons) : Wikipédia

  7. Gorillaz
    Fruit de l'union artistique de Damon Albarn (le chanteur de Blur) et de Jamie Hewlett (le dessinateur de Tank Girl), Gorillaz n'est pas à proprement parlé affublé de masques. Gorillaz est en effet intégralement fictif et visuel, présentant simplement au public des personnages animés vêtus de costumes aussi disparates et cinglés que leur musique. Une manière pour le groupe d'insister justement sur le côté artistique de leur prestation, et non pas sur le star-système qui entoure, selon eux, la plupart des groupes de la scène musicale actuelle. Génialement subversif.

    "]

    Source photo : Yumi

  8. Insane Clown Posse
    Initialement baptisé Inner City Posse, le collectif (réduit aujourd'hui à deux membres) tombe sous le charme d'une représentation un peu flippante de clown maléfique et adopte, avec les mêmes initiales, "Le Groupe du Clown Taré", et les costumes qui vont avec. Les fans d'Akira apprécieront l'effort.

    Source photo : fanpop !

  9. The Knife
    Le duo suédois d'électro-pop mise à fond sur le côté visuel avec des costumes et des installations vidéo. Mais il faudra une brillante reprise de José Gonzales de Heartbeat pour qu'on se souvienne de Karin et Olof, frères et soeurs masqués.

    Crédits photo (creative commons) : Wikipédia

  10. The Residents
    L'anonymat, c'est parfois bien pratique : quand on ne connaît pas les membres d'un groupe, on n'en perçoit pas les apports de sang neuf. Ainsi, le collectif The Resident affiche 40 ans de carrière et 80 albums. Et ils sont aujourd'hui un peu plus en forme que les Rolling Stones.

    Source photo : Stand & Deliver !

Mais aussi Mushroomhead ou MF Doom... Tout ce petit monde est dans la playlist Spotify qui suit.

Et vous, vous portez des masques lorsque vous chantez sous la douche ?

Crédit photo : mybandnews