Les règles, c’est un sacré truc. Si, si, je vous jure. La preuve, ça concerne en moyenne un humain sur deux. Et pourtant, on entend un paquet de conneries à ce sujet. Si, si, je vous jure. Et ce sont souvent ceux qui en comprennent le moins qui en parlent le plus, et ça c’est un peu chiant, ça donne presque envie d’étaler notre sang sur leur visage afin de manifester notre mécontentement, mais le problème c’est que si on fait ça, on n’est pas sûr qu’ils comprennent mieux.

1. Les zoulettes, elles sont toujours énervées quand elles ont leurs règles

NAN MAIS BORDEL VAS CREVER SALE FDP J’VAIS TE DÉMONTER RACLURE DE MERDE. Ce qui énerve les filles plus que tout, c’est d’entendre qu’elles seraient énervées à cause de leurs règles. Premièrement parce que c’est faux, les douleurs menstruelles ne concernent pas toutes les femmes. Quant aux autres, celles qui se tapent le combo diarrhées, bide en vrac, dos en compote, elles arrivent tout à fait à gérer leur comportement malgré ces paramètres. C’est la croyance commune selon laquelle les femmes en période de règles seraient hystériques qui a de quoi rendre effectivement hystérique.

Source photo : Giphy

2. Les fendues qui ont le ketchup dans la culotte peuvent pas tomber enceintes

ET BAH SI. De la même façon qu’on peut avoir ses règles enceinte (du moins les premiers mois) donc il ne faut surtout pas s’imaginer que niquer pendant les règles est une bonne méthode contraceptive. Si la période des règles ne correspond pas à la période d’ovulation, il faut savoir que les spermatozoïdes peuvent survivre 5 à 6 jours dans les trompes, et que les irrégularités de certains cycles peuvent donner lieu à une grossesse.

3. La coupe menstruelle, c'est une invention du sheitan

Mais non, pas du tout ! C’est un sacré malentendu parce qu’en fait la coupe menstruelle aurait été brevetée par Leona Chalmers dans les années 30 (oui, c’est vrai que c’est un peu bizarre de se dire que ça n’a été commercialisé à grande échelle que récemment) mais le diable n’a rien à voir là dedans, je vous le promets.

4. Le sang des règles c'est quand même bien dégueu

Alors non c’est pas dégueu. Ce qui est dégueu ce sont les traces de pneu qui restent dans la cuvette des chiottes. Le sang c’est pas sale. Quand tu te coupes le bout d’un doigt avec une feuille de papier, c’est pas sale à ce que je sache ? Bon bah là c’est pareil. Sang = propre. Alors cessons de crouler sous la honte quand on voit une tâche apparaître sur nos vêtements. Le seul truc grave dans cette histoire, c’est que tu as peut-être flingué ton jean blanc.

Source photo : Giphy

5. Les gonzesses sont obligées d'avoir leurs règles sinon elles explosent

Une croyance partagée par beaucoup de monde, y compris les femmes. En fait le sang des règles n’est pas une condition sine qua non à la vie d’une femme. Parce que selon les contraceptifs que tu utilises, il est possible de ne plus avoir tes règles du tout. Par exemple, les pilules micro-dosées ou les patchs peuvent tout à fait faire disparaître tes règles, et c’est pas grave, c’est même plutôt pratique. Bref une fille n’a pas forcément des geysers de sang sortent de son vagin tous les mois.

6. Les zouzes ont toujours le bide en vrac pendant leurs ragnoutes

Encore une fois c’est un grand non. Comme expliqué dans le premier point de ce top. Certaines filles ont des règles douloureuses, d’autres non. C’est la triste injustice de la vie. En revanche si une fille a vraiment des douleurs monstrueuses pendant ses règles, ça peut être un symptôme d’endométriose donc ce serait quand même pas mal qu’elle consulte.

7. Les meufs doivent quand même prendre un peu de plaisir quand elles s'enfilent un tampon

Eh non. Même pas avec des modèles super flux.

Source photo : Giphy

8. Pour toutes les greluches, les ragougnasses arrivent chaque mois au même jour et à la même heure

Alors non. Encore une fois les règles portent assez mal leur nom parce qu’en fait, surtout si tu n’es pas sous pilule contraceptive, les règles arrivent un peu quand elles veulent ces putes. D’où le fait que les filles sont parfois surprises par leurs règles et se retrouvent avec une vieille tâche de sang au cul. Par ailleurs, les filles n’ont pas non plus de règles synchronisées, même si elles vivent ensemble, ce fameux truc qu’on appelle « phénomène du dortoir » est en fait un ramassis de conneries. L’étude sur laquelle se base cette croyance date des années 70 et a été largement critiquée pour ses erreurs de méthodes qui invalident le résultat.

9. C’est impossible de ken avec une michto qui a des traces marrons dans la culotte

Si elle est disposée à recevoir beaucoup d’amour et d’orgasme, il est tout à fait possible de niquer pendant les règles. Il faut juste mieux prévoir une bonne alaise parce que ça risque de laisser des traces de votre amour. Et ça c’est beau.

10. Une donzelle avec ses ragnoutes peut pas se baigner

Heureusement que si. Comme en témoignait la nageuse chinoise Fu Yuanhui qui a remporté la médaille de bronze du 100 mètres au dos crawlé aux derniers JO, on peut nager avec ses règles. En revanche c’est un léger coup de frein pour gagner une compétition mondiale. Mais ça n’a rien à voir avec le fait de tremper ses parties génitales ensanglantées dans l’eau. Quand on met un tampon ou une coupe menstruelle, on est peinard. En revanche, même si ce n’est pas scientifiquement prouvé, dans le doute, tu peux éviter de te baigner en période règle dans un enclos de requins pour ne pas te faire bouffer le cul.

Source photo : Giphy

De toute façon, les règles sont faites pour être contournées.