Crédits photo (creative commons) : Ted Van Pelt

Dans un bon film, il y a toujours un bon méchant, un méchant redoutable. Dans un bon sport, il faut mettre un visage sur l'ennemi, et il faut qu'il puisse sérieusement inquiéter notre favori. On ne veut pas voir nos champions vaincre sans péril et on veut encore moins voir venir le danger de partout. Ce qu'on veut, c'est une bonne vieille rivalité à l'ancienne, une joute qui mobilise la planète et qui ne laisse pas de place à la neutralité. Et les plus belles légendes se sont bien souvent écrites au cœur d'un duel sans merci.

  1. Jacques Anquetil vs Raymond Poulidor : avant que Merckx ne s'en mêle, la France devait choisir son camp entre l'impérial Anquetil et le magnifique loser Poulidor. La rivalité entre les deux hommes permettra d'écrire une belle page du Tour de France avec un coude à coude sur les pentes du Puy de Dôme en 1964.
  2. Alain Prost vs Ayrton Senna : que ce soit dans la même écurie ou dans des écuries rivales, Prost et Senna ont toujours été en concurrence et souvent sur un fond de polémique. Les accrochages qui ont résulté de cette rivalité auraient même parfois pu tourner au drame. Ayrton partira comme une rock star alors qu'Alain finira sa vie dans le monde automobile avec l'aventure Prost Grand Prix qui ternit un peu la légende.
  3. Chris Evert vs Martina Navratilova : 15 années de rivalité, 80 matchs, 43 victoires pour Navratilova et 37 pour Evert à une époque qui ne comptait pas encore sur l'arrivée régulière de splendides joueuses russes pour intéresser le grand public.
  4. Björn Borg vs John McEnroe : 36 fois opposés, ils totalisent tout simplement le plus grand nombre de confrontations chez les hommes. Point d'orgue de cette rivalité : la finale du tournoi de Wimbledon en 80 qui a vu Borg couronné après ce que les spécialistes ont désigné comme le "match du siècle" (en tout cas avant Mahut-Isner).
  5. Larry Bird vs Magic Johnson : on aurait également pu choisir la rivalité entre Russel et Chamberlain. Nous avons préféré jeter notre dévolu sur celle opposant les Lakers aux Celtics, et plus précisément Larry Bird à Magic Johnson qui a tout simplement participé à la résurrection de la NBA.
  6. Muhammad Ali vs Joe Frazier : 2 combats, une victoire partout, tout le monde est content. Mais si Ali est le plus grand boxeur de tous les temps dans l'imaginaire collectif, c'est bien "Smokin' Joe" qui remporte le "combat du siècle" en 1971 au terme de 15 rounds dantesques.
  7. Nadal vs Federer : la rivalité parfaite : une amitié de façade, une différence de style et de surface de prédilection et surtout des confrontations épiques. Au bout d'un moment, savoir à l'avance l'affiche de la finale de la plupart des tournois, c'est un peu lourd, et c'est avec plaisir qu'on a vu s'incruster Djokovic. 26 confrontations pour 17 victoires de Nadal, 9 de Federer et 0 match nul (forcément).
  8. Jack Nicklaus vs Arnold Palmer : leur rivalité, même si elle semble moins féroce que pour les autres, a tout de même permis d'accroître la curiosité d'un public encore très ignorant. Tiger Woods peut leur en vouloir d'avoir rendu le golf si populaire.
  9. Sugar Ray Leonard vs Roberto Duràn : moins populaire que la rivalité entre Ali à Frazier, celle de ces deux boxeurs n'en est pas moins impressionnante. La trilogie de combats les ayant opposés s'est soldée par deux victoires du chouchou du public américain, Leonard contre une victoire de Duràn, surnommé "Mains de Pierre", un bon nom de méchant sans scrupule.
  10. Valentino Rossi vs Max Biaggi : Biaggi n'a sans doute pas digéré la sympathie du public pour Rossi. Les tensions émergèrent même en dehors des courses pour finalement laisser le dernier mot à Rossi sur les pistes. Coups d'épaules, provocations lors de dépassement, les deux hommes en sont même arrivés à déclarer à la presse un cessez-le-feu, avant que la rivalité n'ait des conséquences sur la sécurité des pilotes.
  11. Cristiano Ronaldo vs Lionel Messi : une confrontation d'école : un gentil et un méchant. Un type discret et poli face à un type arrogant et bling-bling. Un parangon du jeu collectif contre un technicien un peu individualiste, un mec formé au club contre le plus gros transfert de l'Histoire, une équipe qui réinvente le jeu contre une formation qui pourrit les matchs... Tout est fait pour caricaturer cette opposition entre deux immenses joueurs qui marqueront, à leur manière, l'Histoire du foot.

Et vous, vous en voyez d'autres ?

source : thelistcafe