Tribuna_oeste_del_Estadio_Anoeta
Crédits photo (creative commons) : Dilema

Les chiffres sont contre Lyon dans la perspective de se qualifier en Ligue des Champions cette année. Après avoir concédé deux buts au match aller à Gerland, les Lyonnais devront faire un exploit monumental pour sortir la Real Sociedad de la compétition. Entre 1,8 et 3 chances sur 100 de se qualifier selon les sources, c'est mieux que rien. L'histoire nous apprend qu'un retournement de situation est toujours possible, la preuve, ça s'est déjà produit :

  1. (C2 1984-85)
    Aller : FC Metz 2 - 4 FC Barcelone
    Retour : FC Barcelone 1 - 4 FC Metz

    Comme ça, ça paraît bizarre comme affiche. Les Messins ont pourtant réalisé l'exploit de s'imposer 4-1 au Camp Nou grâce à un triplé de Toni Kurbos, et ce, après s'être inclinés à St Symphorien 4-2. Ce n'était certes pas le Barcelone de Messi, mais c'était le Metz de Jules Bocandé.

  2. (C3 1984-85)
    Aller : Queens Park Rangers 6 - 2 Partizan Belgrade
    Retour : Partizan Belgrade 4 - 0 Queens Park Rangers

    Après avoir pris un score de tennis à l'aller, le Partizan va renverser la vapeur sur sa pelouse : un doublé de Zivkovic, un but de Kalicanin et un autre de Jezic, et se qualifie à l'issue d'une double confrontation dans la confusion, rayures horizontales contre rayures verticales, comme le match de rugby d'Astérix chez les Bretons
  3. (C3 1996-97)
    Aller : Brøndby IF 1 - 3 Karlsruhe SC
    Retour : Karlsruhe SC 0 - 5 Brøndby IF

    Malgré un "o" barré et une qualification mal barrée après une lourde défaite à domicile, Brøndby était loin d'avoir fait une croix sur la compétition avant son match retour. Alors que 2 buts auraient suffi, les Suédois, pour assurer le coup, en ont planté 5.
  4. (C3 2005-06)
    Aller : Maccabi Petah-Tikva 0 - 2 Partizan Belgrade
    Retour : Partizan Belgrade 2 - 5 Maccabi Petah-Tikva

    Les chances de passer après avoir concédé un 0-2 à domicile sont extrêmement faibles (1.8 %). Pour l'heure, seuls 4 clubs ont réussi cet exploit. Le Maccabi Petah-Tikva en fait partie. L'Olympique Lyonnais sera-t-il le cinquième ?
  5. (C3 1988-89)
    Aller : Bayern Munich 0 - 2 Inter Milan
    Retour : Inter Milan 1 - 3 Bayern Munich

    Pour cette première confrontation entre Bavarois et Interistes, L'Inter du Trap compte deux traitres dans ses rangs, Matthaus et Brehme. Un match retour assez brutal, 3 buts bavarois en 6 minutes, l'Inter se contentera de l'exploit de l'aller et de la chevauchée de Berti à l'Olympiastadion pour garder un bon souvenir de ce huitième d'UEFA.

  6. (C3 1985-86)
    Aller : Borussia Mönchengladbach 5 - 1 Real Madrid
    Retour : Real Madrid 4 - 0 Borussia Mönchengladbach

    Défaits par 4 buts d'écart au match aller, le Real n'avait, statistiquement, aucune chance de s'imposer. Mais impossible n'est pas madrilène, et Jorge Valdano va remettre l'équipe sur de bons rails en plantant deux buts à la 6ème puis à la 18ème minute. C'est Carlos Santillana qui scellera le destin de Mönchengladbach avec un but à la 77ème et un second à la dernière minute. Le Real reste la seule équipe à avoir surmonté un handicap de 4 buts en Coupe d'Europe.
  7. (C3 2004-05)
    Aller : Rapid de Vienne 0 - 2 Rubin Kazan
    Retour : Rubin Kazan 0 - 3 Rapid de Vienne

    Le Rubin Kazan est une équipe de coups. Pas vraiment une équipe de Coupes. Le Rapid de Vienne en profitera donc pour remettre les pendules à l'heure en Russie en infligeant un cinglant 0-3 à son adversaire. Reste aux Marseillais à espérer que le Bayern a un mental à la hauteur de celui de la capitale du Tatarstan.
  8. (C3 1971-72)
    Aller : Lierse SK 0 - 2 Leeds United
    Retour : Leeds United 0 - 4 Lierse SK

    La confrontation la plus difficile à prononcer de l'histoire des joutes européennes est également l'une des plus rocambolesques. Les Belges de Lierse, à peine professionnels, se prennent une peignée dans leur stade contre Leeds United, Vice-Champion d'Angleterre. Normal. Mais lors d'un retour qui devait être une formalité, les Belges passent 4 buts à rien en terre britannique. Les journalistes belges, qui ne s'étaient même pas déplacés, pensent à une erreur et titrent "4-0 pour Leeds". Lierse collera une nouvelle rouste au PSV avant de chuter en quart, volé (selon la légende) par l'arbitre contre le Milan AC.
  9. (C3 1998-99)
    Aller : VfB Stuttgart 1 - 3 Feyenoord
    Retour : Feyenoord 0 - 3 VfB Stuttgart

    Lorsque l'on se prend 3 buts à domicile, la moindre des choses, si l'on veut espérer la qualification, c'est d'en mettre au moins 3 chez son hôte. Et si Brøndby en a été capable deux années plus tôt, pourquoi Stuttgart ne suivrait pas l'exemple ? Tiens, c'est vrai ça, pourquoi ?

  10. (C3 1997-98)
    Aller : Steaua Bucarest 3 - 0 Paris Saint Germain
    Retour : Paris Saint Germain 5 - 0 Steaua Bucarest

    Paris avait concédé une défaite 3-2 à l'extérieur. De quoi envisager sereinement la qualification. Mais ce serait un peu trop simple non ? Une petite pénalité pour avoir fait jouer un Laurent Fournier suspendu en Roumanie, défaite sur tapis vert et la pression revient. Et quand le PSG avait la pression, il jouait bien. 3 buts à rattraper, c'est plus commode qu'un seul...

Et vous, vous en voyez d'autres ?

Source : poteau-rentrant

Footeu-se dans l'âme ? On a déniché les gadgets les plus cool :