Ça y est, t’es parent. Tu as la responsabilité d’un être-humain, et en plus, c’est à vie. Genre c’est pire qu’un CDI, parce qu’il n’y a même pas possibilité de rupture de contrat. Non, tu l’as pour toujours avec toi. Et vu que c’est le tien, tu es bien évidemment fier(e) comme un paon, et attends impatiemment chaque première fois, des étapes clés et importantes de sa vie. Bon courage.

1. Sa première gastro

Tu n’étais pas prêt. Quand tu l’as ramené de la crèche la dernière fois, et que la puéricultrice t’as dit, style de rien, qu’il y avait une épidémie ces derniers temps, tu t’es innocemment pensé à l’abri. Jusqu’au premier vomi en pleine face, après son petit pot de carottes.

2. Son premier mot dans le carnet

Tu pensais ton gamin irréprochable, un modèle d’éducation et de politesse. Et puis tu as lu : « Jean-Sébastien doit arrêter de vouloir mettre ses mains dans la culotte des filles ». Ouch.

3. Sa première MST

Pourtant, tu pensais avoir suffisamment parlé du sujet avec lui/elle, l’avoir informé des risques. Eh bien non, et le/la voici avec la chlamydia, comme tout le reste du lycée. Quelle génération putain.

4. Sa première cuite

Est-ce que ça compte si c’était avec toi ? Oui. (et c’est chelou un peu).

5. La première fois que tu le surprends avec une clope au bec à la sortie des cours

Une clope roulée en plus. Quelle déception. Elle est loin l’époque où il te disait d’arrêter de fumer et te faisait la morale quand tu t’en grillais une.

6. Quand il/elle te présente sa meuf/mec

Tu avais imaginé la scène pendant des années plus ou moins sérieusement. Tu pensais les accueillir avec un regard sévère, le regard du parent qui protège sa progéniture, et puis en fait non, t’as rien fait. Et ce n’est peut-être pas si mal.

7. Son premier appart

À toi la liberté, les journées à traîner à poil sur le canap’, les baises dans chaque pièce et le frigo plein. À toi aussi les lessives du week-end, les moments de nostalgie, et les longues heures dans sa chambre à se demander où ont bien pu passer toutes ces années.

8. Les premiers dessins au feutre-qui-part-pas sur les murs

Pendant que t’étais juste 4min30 dans une autre pièce. 4min30, c’est long pour un enfant.

9. Ses premières dents

Et les réveils nocturnes pendant des jours, voire des semaines, qui vont avec.

10. Sa première fugue

Pour aller à cette fameuse soirée où toute la classe va sauf lui/elle, parce « qu’il est hors de question que tu sortes alors que t’as 4 de moyenne générale ».

Et vous, c’est quoi les premières fois de vos enfants les plus marquantes ?