Quand on pense aux années 2000, on pense à Loft Story et à Daddy DJ, éventuellement à Suzanne, la fille qui était belle en 4ème. Mais les années 2000 ont été un moment d’accélération formidable de l’histoire à la fois sur le plan scientifique et sur le plan technique. Outre les avancées technologiques majeures dont on récolte aujourd’hui les fruits, elles ont vu des avancées de dingue sur le plan médical, géographique, historique et astronomique. C’était le bon temps.

1. La découverte du volcan Empédocle

Découvert seulement en 2006, ce volcan sous-marin situé au large de la Sicile est une immense machine dont le sommet culmine à 8 mètres de profondeur. Il est encore actif et sa dernière éruption, datée sans doute de 1911, a donné naissance à des îlots rocheux. C’est dingue de se dire qu’en 2006, on ne connaissait pas encore toute la cartographie sous-marine.

2. La présence d'eau gelée sur la Lune et Mars

En 2008, les astronomes ont confirmé ce qu’ils pressentaient, à savoir que l’on pouvait trouver de l’eau sur la lune et sur mars à l’état gelé. De manière générale, en astronomie, les années 2000 ont été marquées par la découverte de 300 exo-planètes et par l’explosion des détections de planètes dites habitables.

Crédits photo (creative commons) : Ittiz

3. Toumaï

C’est en 2002 que le crâne de Toumaï est présenté au monde suite à un article dans Nature. Son âge est estimé à 7 millions d’années, ce qui en fait l’hominidé le plus vieux jamais trouvé, deux fois plus vieux que Lucy. Exhumé au Tchad, le crâne permet aussi de mieux connaître les origines de l’homme, que l’on situait jusqu’alors en Afrique de l’Est.

4. Les cellules souches

Il a fallu attendre le début des années 2000 pour que la recherche médicale parvienne à exploiter correctement les cellules souches. Le protocole est mis à profit pour aider les malades d’Alzheimer, de certains cancers ou de certaines maladies chroniques, comme Crohn, à guérir. Les cellules souches sont, avec la biomédecine, les deux terreaux de recherches les plus fructueux pour un jour réussir à éradiquer le cancer.

5. Le Wi-Fi

C’est en 2003 que le Wi-Fi a été mis au point définitivement, engendrant la révolution que l’on sait dans les usages numériques et une vraie modification des comportements. Nous sommes désormais hyperconnectés et cette nouveauté a des effets jusque dans notre organisation cérébrale, comme le montrent la plupart des travaux menés sur des enfants nés après l’invention du Wi-Fi.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

6. L'achèvement de la lecture complète de l'ADN

Le séquençage du génome humain aura été l’un des projets scientifiques majeurs des années 1990, dont l’achèvement a été acté en 2003, 50 ans après la découverte de l’ADN lui-même. Par ailleurs, au cours des années 2000, les scientifiques ont réussi à séquencer le génome de plusieurs centaines d’organismes vivants.

7. La première téléportation d'un atome

En 2004, simultanément, deux équipes de chercheurs américains sont parvenus à téléporter un atome, c’est-à-dire à reproduire ses caractéristiques sur un autre atome à distance, sans que les deux particules aient eu le moindre contact. Il s’agit d’une avancée majeure rendue possible par les acquis de la physique quantique.

8. La technologie Lasik

Au cours des années 2000, une nouvelle méthode de traitement définitif de la myopie, succédant au PKR et moins coûteuse, a été développée. Il s’agit du Lasik, une opération consistant à découper et sculpter au laser une toute petite fraction de la cornée pour soigner les myopies. Ce n’est pas anecdotique, puisqu’un quart de la population européenne souffre par exemple de myopie.

Crédits photo (creative commons) : Ajzh2074

9. La découverte du graphène

Réduire le carbone à sa plus stricte épaisseur, c’est-à-dire à l’atome, a permis une avancée considérable dans les domaines de l’optique, du tactile, de l’électromécanique, de la médecine et de l’écologie. C’est à deux scientifiques de Manchester que nous devons cette invention découverte en 2004 et tout de suite épousée par l’industrie de pointe.

10. L'IPS

En 2006, un scientifique japonais (qui recevra quelques années plus tard le Prix Nobel de médecine) parvient à transformer une cellule extraite d’un corps en cellule basique, capable d’épouser les caractéristiques d’autres cellules d’autres parties du corps pour ainsi venir guérir des maladies neurodégénérescentes, par exemple. Ce qui est dingue, c’est que l’opération est peu coûteuse, éthiquement indiscutable et très prometteuse : il suffit de reprogrammer la cellule in vitro.

Et dire que tout ça s’est passé sous Chirac les gars, hein.

Sources : Wikipédia, Canal D, Journal du Net, Le temps