Souvent, la vie est chienne : elle apporte son lot de problèmes qui, solubles au départ, deviennent parfois totalement insolubles, imbroglio qui nous hante et auquel on aimerait bien se soustraire. Dès lors, il y a une solution toute simple : mourir. Quand on meurt, on n’est plus emmerdé par rien. Sauf bien sûr quand on meurt pour de vrai, parce que là on est quand même emmerdé par le fait de ne plus être vivant. Mais organiser sa fausse mort, ça ne mange pas de pain.

1. Arkadi Babtchenko

Pendant 24 heures, le monde entier a cru qu’il était mort. Seule sa femme et quelques personnes des services secrets ukrainiens étaient au courant de l’opération. Menacé de mort par un sbire du Kremlin pour ses positions très anti-Poutine, Babtchenko était sur le point d’être assassiné : les services secrets ukrainiens en ont profité pour faire d’une pierre deux coups. D’abord, lui sauver la vie en simulant sa mort et en interpellant celui qui était censé l’abattre ; ensuite, faire un énorme fuck aux Russes en les humiliant sur la scène internationale. Et la mise en scène était top, avec la réapparition du journaliste en pleine conférence de presse, 24 heures après l’annonce de sa mort.

Éthiquement discutable mais indubitablement bien ouej.

2. Francisco Paesa

Avant de devenir agent des services secrets espagnols, Paesa a fait ses gammes en Guinée Equatoriale où il a arnaqué totalement le dictateur d’alors, Francisco Macias. Réfugié en Suisse, il ruine une cheffe d’entreprise de Genève qui a le malheur de tomber amoureuse de lui, puis travaille de concert avec les services espagnols et français en transmettant des informations sur ses contacts dans l’industrie de l’armement. Arrêté une première fois par Interpol, il se met au vert dans les années 70 et finit par détrousser le chef des services secrets espagnols, lequel avait lui-même détourné de l’argent. Il se fait également passer pour un trafiquant d’armes auprès de l’ETA et leur refile des missiles que les autorités ne tardent pas à localiser. Bref, un baroudeur professionnel qui avait beaucoup d’ennemis et qui a décidé, en 1998, de simuler un arrêt cardiaque pour disparaître. Rubrique nécrologique, enterrement, tout le toutim. Il n’est réapparu que bien plus tard, d’abord en 2004 puis en 2016, quand le cinéma espagnol lui a consacré un biopic, L’homme aux mille visages. Il vit désormais à Paris.

3. Marcus Schrenker

Financier véreux de l’Indiana, Schrenker était assis sur un gros paquet de pognon, possédait une belle maison, trois compagnies d’assurance et un petit avion. Puis tout à coup, en 2009, tout s’effondre : sa femme se rend compte qu’il a une liaison avec une autre femme et demande le divorce, ses trois compagnies font l’objet d’une enquête pour fraude et d’autres entreprises attaquent Schrenker parce qu’il les a arnaquées. Bref, ça va mal. Schrenker a alors une idée : il simule un accident d’avion. Il fait tout bien : appel de détresse, la totale, et saute en parachute du coucou en laissant l’avion se crasher. Mais le truc ne marche pas : on ne trouve pas de sang à bord de l’avion et les défaillances techniques décrites ne collent pas avec l’état de l’avion. Bref : Schrenker est activement recherché, arrêté et condamné à 10 ans de prison.

4. Patric McDermott

Vous vous souvenez d’Olivia Newton-John ? Elle a eu un mec avec qui elle a joué au yoyo pendant 20 ans. On se met ensemble, on se sépare, on se remet ensemble, on se resépare et ainsi de suite. Puis un jour, en 2005, on arrête ce petit manège parce que McDermott disparaît lors d’une partie de pêche. Il organise sa disparition en laissant des indices qui conduisent les enquêteurs à conclure qu’il a péri en mer. Sauf que, quelques années plus tard, en 2016, on a retrouvé sa trace : il vivait avec sa meuf et sa fille dans une petite maison peinard. Bien joué.

5. Samuel Israel III

Et encore un financier véreux. En 1996, il monte un fonds d’investissement qui sert à dissimuler une pyramide de Ponzi. Quand l’étau se resserre, en 2008, il se rend bien compte que ça va être galère d’éviter la case prison vu qu’il est poursuivi par toutes les autorités. On retrouve sa bagnole avec une note écrite dans la poussière : « Suicide is painless », la chanson-titre du film M.A.S.H. La police se doute de quelque chose et lance un avis de recherche. Entre-temps, le mec est condamné à 20 ans de prison par contumace. Acculé et trahi par sa meuf, Israel se rend quelques mois plus tard et prend deux ans de prison supplémentaires.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

6. David Friedland

David Friedland était un élu démocrate du New Jersey, d’abord à la chambre des représentants puis au Sénat. En 1980, il est accusé d’avoir usé de son influence pour obtenir d’importantes sommes d’argent, mais l’instruction dure. C’est finalement en 1985 que la sentence va être rendue et l’issue ne paraît pas très favorable à notre Davidou ; du coup, Friedland se lance dans la grande opération : la fausse mort. Il part faire de la plongée et disparaît. Comme on ne retrouve pas son corps, un mandat d’arrêt est lancé. Friedland dispose d’un passeport à un autre nom et en profite pour quitter le pays. Il voyage pendant deux ans, avant de se faire arrêter aux Maldives et extrader vers les Etats-Unis.

7. John Darwin

Simple prof de Londres, Darwin avait eu les yeux plus gros que le ventre : avec sa femme, ils avaient acheté plusieurs baraques et se retrouvaient criblés de dettes. Darwin a alors une idée : s’il meurt discrètement, il sera peinard et en plus sa femme pourra toucher l’assurance-vie. On monte le bateau en bateau : c’est lors d’une sortie en canoë que Darwin disparaît. Et ça marche parfaitement. Sa femme touche l’assurance vie, les dettes disparaissent, tout va bien. Jusqu’à ce qu’on retrouve sa gueule sur Internet en faisant une recherche Google, 5 ans plus tard. Arrêté, Darwin a été condamné pour escroquerie.

8. Lord Timothy Dexter

Au XVIII° vivait aux Etats-Unis naissant un genre de prolo excentrique, Timothy Dexter, qui faisait des affaires sans savoir lire et portait des chapeaux d’époque. Mais il y avait un truc qu’il n’aimait pas trop : le sentiment qu’en fait tout le monde se foutait un peu de lui. Il décide alors de faire un truc rigolo : il fait semblant d’être mort pour étudier la réaction de ses amis. 3000 personnes viennent à l’enterrement. Cool ! Sauf qu’il ne voit pas sa femme pleurer. Dès lors, il décide de la battre publiquement pour lui faire payer son manque d’empathie. Dexter on a dit.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

9. Bennie Wint

Le type était persuadé qu’il allait avoir des emmerdes avec la justice de Floride pour trafic de drogue. Panique : en 1989 il décide de disparaître. On part en mer, on s’y abîme, on abandonne sa fiancée et sa petite fille de 4 ans. 20 ans plus tard, en 2009, un contrôle routier se passe bizarrement. Manifestement, le mec au volant de la Chevrolet voyage sous une fausse identité. On l’arrête, il raconte tout.

Et se rend compte que les flics n’en avaient ABSOLUMENT PAS après lui. Il a fait tout ça pour rien.

10. Ken Kesey

L’auteur de Vol au-dessus d’un nid de coucou y allait fort sur la drogue. Tellement fort, qu’il allait être condamné pour possession de LSD et de marijuana par les autorités de Californie. Ca ne lui plaisait pas beaucoup. Avec ses potes, il décide alors d’abandonner sa bagnole au milieu de la cambrousse en laissant un mot de suicide. Puis il part au Mexique où il se planque pendant huit mois. Finalement arrêté, il passera 5 mois en prison.

Crédits photo (creative commons) : Fair use

Sans parler d’Adolfo Celi dans Mes chers amis.

Sources : Wikipédia, Ranker