« Je t’ai volé ton nez ! » Ce n’est pas parce qu’on a cru à de telles inepties enfant qu’on est forcé de rester ignorant de l’anatomie dans son ensemble toute sa vie. C’est pas bien compliqué de comprendre grosso modo comment fonctionne le corps humain : la nourriture passe par le système digestif, le cerveau commande tout, le sang est réparti par le coeur et quand on mange trop on grossit. Y’a aussi quelques petites subtilités, comme le fait que le vagin et la bouche ne sont pas reliés, par exemple.

1. Le saut à ski a longtemps été interdit aux femmes : elles risquaient d'y perdre leur utérus

Le saut à ski a été inventé en 1809. Et vous savez à quel moment les femmes ont eu le droit de participer à la compétition olympique ? En 2014. C’est qu’au XIX° siècle, on avait très peur que les femmes perdent leur utérus si elles pratiquaient le saut à ski et qu’ensuite on ne s’est pas trop posé la question de savoir si cette peur avait le moindre petit début de rationalité.

2. Un député républicain américain n'a pas compris le principe des tampons hygiéniques

Richard Pickett, député républicain du Maine à la chambre des représentants, a longuement expliqué devant la noble assemblée qu’il ne fallait certainement pas distribuer des tampons gratuitement aux détenues dans les prisons américaines. Parce que selon lui, les prisons n’étaient pas censées s’apparenter à des « country clubs ». Quand on lui a fait remarquer que les meufs, prisonnières ou pas, pouvaient pas vraiment choisir d’avoir leurs règles ou non, il a fait un genre de drôle de tête.

3. La NASA non plus n'avait pas des connaissances très précises en matière d'hygiène intime féminine

La première femme à se rendre dans l’espace s’appelait Sally Ride. On était en 1983 et la NASA était avant tout constituée de mecs qui manifestement ne savaient pas grand’chose des règles et de leurs implications. Pour cette mission qui devait durer une semaine, ils ont ainsi demandé à l’astronaute si 100 tampons lui suffiraient. C’était peut-être un peu beaucoup.

4. Le gynécologue pas hyper doué

En mai 2012, un gynécologue de Montréal reçoit une patiente de 48 ans qui se plaint de douleurs abdominales. Le mec fait un examen rapidou et sa conclusion est formelle : la meuf est ménopausée. Et hop on envoie la biopsie ! Sauf que la meuf était pas ménopausée du tout : elle était enceinte. Résultat, il a été radié 3 mois. Le type n’était manifestement pas très au fait des choses de la vie.

5. Le député qui pense que la bouche et le vagin communiquent

Lors d’un débat sur l’avortement à la chambre de l’Idaho (on imagine le niveau des débats), le député républicain Vito Barbieri n’a pas hésité à poser les vraies questions. Il a ainsi demandé aux médecins d’éclairer sa lanterne : les femmes peuvent-elles subir un examen gynécologique par la bouche ?

Bonne question monsieur le député. La réponse, a priori, c’est non.

6. Le député américain qui savait mieux que tout le monde comment déceler un viol

On était en 1995 et Henry Aldridge, membre d’un comité visant à débattre sur le bien-fondé du financement des programmes d’avortement (toujours le même débat arriéré), expliquait avoir trouvé une technique absolument IN-FAIL-LIBE pour savoir si une fille avait vraiment subi un viol ou si elle mentait. La technique en question était toute simple : il suffisait de cocher des cases. Est-ce qu’elle avait mouillé ? Avait-elle eu du plaisir ? Etait-elle tombée enceinte (il était prouvé qu’en cas de viol, les femmes ne tombaient jamais enceintes, d’après lui).

Scientifique, qu’on vous dit.

7. Allez savoir ce qui lui est passé par la tête

Une putain de confusion.

Crédits photo : Républicain Lorrain

8. La gauche, la droite, des notions élémentaires en chirurgie

Ce n’est pas la première fois que ça arrive, mais là c’est une histoire belge : un chirurgien devait opérer une patiente d’une tumeur au poumon gauche et a opéré le poumon droit. C’est l’anesthésiste qui a fait remarquer au chirurgien, trop tard, qu’il s’était planté. Après, les poumons, c’est bonnet blanc et blanc bonnet, hein.

9. Tumeur ou kyste ? On attend le burger quiz

La meuf avait une bosse au sein. Le médecin ne s’est pas affolé : il s’agissait tout simplement d’un kyste. Sauf qu’il ne s’agissait pas du tout d’un kyste mais d’une tumeur. Alors forcément, c’est un peu ennuyeux pour la patiente qui est morte. Casse-pieds, quoi.

10. Le jeu des 7 différences

En 2017, un type de 70 ans a voulu se shooter quelques petits merles qui traînaient dans son cerisier. Des merles probablement bizarres d’apparence puisqu’il ne s’agissait pas d’oiseaux mais bien de son fils : tout est bien qui finit bien car le fils en question n’est pas mort. L’histoire ne dit pas s’il ressemblait vraiment à un merle ou pas.

Il fallait pas sécher les cours de SVT.

Sources : Cracked, Egora.fr, Bustle