On connaît la rengaine : « les promesse n’engagent que ceux qui les écoutent ». On connaît la rengaine, mais on est toujours surpris de voir qu’elle s’applique systématiquement. On ne va pas se lancer dans une analyse de bilan politique – ce serait jeter de l’huile sur le feu. Mais dans tous les domaines, des personnes qui ne tournent pas 7 fois leur langue dans leur bouche (faut dire que c’est fastidieux) s’amusent à envoyer de la prophétie qui ne se réalise pas et on est là pour les regarder se dépêtrer de leur ridicule.

1. Chirac ne s'est pas baigné dans la Seine

Le 15 mai 1990, Chirac, alors maire de Paris (et ancien premier ministre) promettait qu’en 1993, il se baignerait dans la Seine pour prouver qu’elle était absolument toute propre. Non seulement la Seine n’était pas du tout toute propre en 1993, mais surtout Chirac ne s’y est absolument pas baigné. Le mythe de Super menteur était né.

2. Kafelnikov n'a finalement pas fait la leçon à Hewitt

C’est une anecdote bien connue des amateurs de tennis. 1999 : l’Australie et la Russie s’affrontent en Coupe Davis. Le match pour la qualification oppose Yevgueny Kafelnikov, alors 2ème mondial, à Lleyton Hewitt, star montante du tennis et enfant terrible à cette époque-là. Kafelnikov promet à Hewitt de lui « donner une leçon » et se prend 4, 5 et 2. Hewitt, en conférence de presse d’après-victoire, apportera un billet de 100 dollars pour dédommager Kafelnikov de la leçon.

3. Christophe Rocancourt n'a finalement pas rendu l'argent à Breillat

Alors qu’elle vient de faire un AVC, Catherine Breillat rencontre Rocancourt, qu’elle veut faire jouer dans son film. Elle tombe immédiatement sous l’emprise de l’arnaqueur qui, sous couvert d’amitié, lui tape toute sa thune. Il doit la rembourser incessamment sous peu, soi-disant. Au total, Breillat a perdu 800.000 euros qu’elle a donnés de son plein gré, avant de porter plainte.

4. "Un Reich de 1000 ans !" - et bah non, en fait

1933 – 1945 (et encore, en 1933, on ne pouvait pas vraiment parler de Reich…). Au total, le IIIème reich imaginé par Hitler aura duré un peu moins de 12 ans et on peut vraiment dire que c’est très très très très loin du millénaire promis par l’autre dingue. Evidemment tant mieux, un reich de 0 seconde aurait été encore mieux.

5. Joffre et la guerre d'un mois

Il en était persuadé : avec la stratégie piquée à Foch de guerre à outrance, on allait écraser les Allemands et puis retour à la maison en un mois. Képis rouges, les mecs : une guerre propre et rapide. Sauf que sa première offensive pendant la bataille des frontières a tourné au carnage et que le repli dans la Marne ne s’est pas beaucoup mieux passé. Au final, on s’est tapé 4 ans de guerre dans l’horreur avec les tranchées, les rats, les mutilés de guerre et à la revoyure.

6. Pouille n'a pas gagné de Grand Chelem en 2017

On ne va pas taper sur Pouille qui vient quand même de faire une demi à l’Open d’Australie, ce qui est pas si mal, faut pas déconner. Mais mais mais mais mais… En 2016, à l’issue d’une saison pleine où il avait battu Nadal en 1/8 de l’US Open et où il avait atteint la 10ème place mondiale, il déclarait qu’il pensait pouvoir gagner un Grand Chelem dès 2017. En lieu et place de ça, il s’est tapé deux ans de jeu de merde et de perte d’envie avant de revenir fort – mais toujours pas de Grand Chelem à l’horizon. Il faut pas parler trop vite.

7. Les accords Sykes-Picot ou quand on prend Hussein pour un con

C’est bien simple, on avait promis à Hussein de Jordanie un grand royaume arabe à l’issue de la guerre s’il se désengageait de la coalition Triple alliance qui faisait des misères aux troupes de l’Entente. C’était là l’oeuvre de Lawrence d’Arabie et des échanges entre le roi Hussein et Henry McMahon, le haut commissaire britannique au Caire. Alors c’est vrai qu’au sortir de la guerre, quand Hussein a appris qu’en fait on avait passé un accord secret entre France et Angleterre pour se partager le Proche-Orient, il l’a plutôt mal pris. Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.

8. Whitey n'a pas tellement fait la tournée pour laquelle il a reçu 30.000 balles

Whitey, l’artiste sans label le plus écouté du monde, est un génie. Mais bon, de là à prendre la thune… En 2012, Whitey a lancé une levée de fonds pour produire un nouvel album ET organiser une tournée mondiale. 415 contributeurs lui ont permis de réunir 22.000 livres anglaises. Sauf que… 7 ans plus tard, toujours pas d’album, ni de tournée, ni rien. Des problèmes familiaux en pagaille et des annonces régulières sur Facebook de l’arrivée imminente d’un album qui n’arrive jamais. Tristou pour lui et pour nous.

9. Frank McCourt

En 2016, le mec est arrivé à la présidence de l’OM avec un projet : le champion’s project. Le but était de créer la plus grosse marque de la L1, avec une ambition dans le jeu (gagner la L1 tous les ans) et dans les stades (le meilleur pour l’expérience de supporters). 3 ans après, on peut doucement rigoler : malgré une finale de Ligue Europa, l’OM est actuellement 8ème de L1 et s’est fait déchirer sur la scène européenne. Et surtout, ils ont Mitroglou.

10. Fly Rider et Philippe Argillier

Le mec avait des révélations démentielles à faire qui pouvaient à tout moment faire tomber la République. Une bombe nucléaire portée par Philippe Argillier, un obscur fonctionnaire du « lobby des lobbies » en possession, apparemment, de secrets d’Etat absolument dingues. Sauf que… Bah non en fait, rien, le type était juste un mec un peu fou et jet-setter qui voulait faire son intéressant. Et c’était sans intérêt.

Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute.