En France, on a à peu près 3000 gares. Mais sur ces 3000 gares seules 10 d’entre elles brassent chaque année plus de 30 millions de passagers alors que quelques dizaines d’entre elles voient passer moins de 100 passagers par an. Ce sont généralement des points d’arrêt non gérés (aussi appelés PANG, sympa comme blase), c’est à dire qu’il y a vraiment zéro employé dedans. Tu descends au milieu de nulle part. Parfois la gare n’est même pas desservie par d’autres transports en commun. C’est le désert. Le néant. Les Rémi-sans-famille du réseau ferroviaire.

1. La gare des Cabrils dans l'Hérault : 14 passagers par an

Située à 526 mètres d’altitude, cette gare est la moins fréquentée en France. C’ets à dire qu’on pourrait carrément faire un top 14 des personnes qui l’ont fréquentée en 2015 (c’est à cette année que remonte les chiffres) et se demander comment et pourquoi un jour elles ont atterri là bas.

2. La gare de Merrey en Haute-Marne : 15 passagers par an

Elle a beau avoir été inaugurée en mars 1881, cette gare ne connait pas les joies de la foule.

Crédits photo (creative commons) : Philippe BRENET

3. Le gare des Salelles en Lozère : 15 passagers par an

Elle aussi desservie par le TER Occitanie (tout comme la gare des Cabrils), à 617 mètres d’altitude, on peut entendre l’écho de notre voix quand on crie à l’aide sur le quai.

4. La gare d'Huriel dans l'Allier : 19 passagers par an

Quoi que je vous dis ça j’ai trouvé d’autres sources qui reposent sur l’année 2016 et qui estimeraient le nombre de visitent à 26. Ça commence à s’ambiancer à Huriel dis donc.

Crédits photo (creative commons) : The Flavinou

5. La gare de Luc en Lozère : 22 passagers par an

Avec ses 971 mètres d’altitude ça commence à cailler un tantinet là haut.

Crédits photo (creative commons) : Cramos

6. Ur les Escaldes dans les Pyrénées-Orientales : 23 passagers par an

Ça grimpe, ça grimpe puisqu’on atteint les 1187 mètres d’altitude. Comme quoi plus on monte, plus moins y’a de chat qui y traînent. Ce qui n’empêche pas sa photo de faire pas mal rêver.

Crédits photo (creative commons) : Jordi Roqué

7. La gare de Tournemire Roquefort en Aveyron : 24 passagers par an

ce qui est drôle c’est que cette gare sert tellement à rien que c’est ce qu’on appelle une gare « d’évitement », c’est à dire qu’elle dispose d’une deuxième voie dédiée au croisement des trains. C’est beau.

Crédits photo (creative commons) : Ltrlg

8. La gare de La Rivière-de-Mansac en Corrèze : 27 passagers par an

Euh excusez-moi mais c’est quasiment le double de la gare des Cabrils, clairement ça sent le début de la surpopulation.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

9. La gare d'Escaudœuvres dans le Nord : 30 passagers par an

EUh EXCUSEZ-MOI mais perso je ne peux pas accueillir autant de personnes chez moi donc ça veut dire que quand même par rapport au nombre de personnes qu’il y a dans le monde (où même juste en France) bah c’est quand même pas mal.

Crédits photo (creative commons) : Leroypy

10. La gare de Saléchan - Siradan dans les Hautes-Pyrénées : 30 passagers par an

Ça part en boum.

Source photo : Giphy

La solitude a ses raisons que la raison ignore.

Source : Capital