La perspective de l'attribution du Ballon d'Or donne déjà lieu à des pronostics. Si un pari est sûr, c'est que le prix convoité ne sera pas remis à un gardien de but. Certains ont été décisifs et ont offert des titres majeurs à leurs formations, mais peu ont été récompensés par autre chose que l'estime de leurs contemporains. Et quelques-uns sont rentrés dans l'Histoire avec le statut de légende. Florilège.

  1. Lev Yachine (URSS) : le seul et unique gardien à ce jour (et surement pour encore un petit moment) à avoir remporté le Ballon d'Or. C'était en 1963. Il a aussi été classé quatre fois dans les cinq premiers et six fois meilleur au classement pour un gardien. Son nom a été donné au trophée du meilleur gardien des Coupes du Monde. Costaud le russe.

  2. Dino Zoff (Italie) : le sélectionneur de l'Italie qui a subi la loi de l'Équipe de France à l'Euro 2000 est un gardien de légende : la plus longue longévité, une carrière de 22ans qui se finit à l'âge de 41ans et une Coupe du Monde en 1980, à 40 ans.

  3. Iker Casillas (Espagne) : le gardien espagnol, portier historique du Real des années 2000 a tout remporté avec son club et avec la sélection espagnole. Il est le seul gardien nominé pour le Ballon d'Or cette année 2011.

  4. Gianluigi Buffon (Italie) : c'est en partie à cause de lui et de son arrêt exceptionnel sur une tête de Zidane que la France n'a pas été championne du monde en 2006. Mais le bougre n'a pas fait que ça, comme en témoignent ses 4 titres de meilleur gardien de but de l'année de l'IFFHS.

  5. Oliver Kahn (Allemagne) : une légende allemande et munichoise. Meilleur gardien du monde à de multiples reprises, il n'a cependant jamais gagné le moindre titre avec la Mannschaft, échouant en finale de la Coupe du Monde 2002, n'encaissant que 3 buts, dont 2 de Ronaldo en finale durant toute la compétition. Il reçut d'ailleurs le titre de meilleur joueur du Mondial, une première pour un gardien.

  6. Edwin van der Sar (Pays-Bas) : meilleur gardien européen à 4 reprises dans sa carrière, il a à peu près tout gagné en club, mais n'a jamais réussi à accrocher le moindre titre avec sa sélection. Vient seulement d'arrêter sa carrière, à 41 ans.

  7. Peter Schmeichel (Danemark) : gardien emblématique de Manchester United et de la sélection danoise, il a tout gagné avec les Red Devils, son plus grand fait d'armes fut d'écœurer les meilleurs attaquants européens à l'été 92 pour aller gagner l'Euro à la surprise générale.

  8. Walter Zenga (Italie) : élu 3 fois de suite gardien de l'année, "Spiderman" Zenga a eu les honneurs d'Olive et Tom puisque Thomas Price porte sur ses gants la lettre Z. Comme "Zenga". Ça suffit à faire une légende.

  9. Jean-Marie Pfaff (Belgique) : la Belgique a connu une belle dynastie de gardien avec Preud'homme et son prédécesseur, Jean Marie Pfaff, que la France a privé de podium en 1986. Heureusement le joueur imposera son nom rigolo en Bavière avec 3 titres de Champions d'Allemagne.

  10. Rinat Dasaev (URSS) : dans la grande tradition des portiers soviétiques initiée par Yachine, Dasaev a imposé son style : la sobriété d'un Buffon, le sourire d'Oliver Kahn et les faveurs de Pelé qui en a fait un des rares gardiens de but de la liste des plus grands joueurs de l'Histoire.

Et aussi Fabien Barthez, David James (ou pas)... Et pour vous, quel gardien porte à jamais le Numéro 1?