J’ai 31 ans et y’a trois jours, j’ai enfourché des skis pour la première fois de ma vie. C’était dur, c’était fatiguant, c’était ridicule, parfois même c’était pathétique, mais je peux vous dire que j’ai été enrobée d’une fierté jamais égalée quand j’ai dévalé ma première piste verte à 5 km/h sans tomber. Alors voilà, pour tout ceux qui sont nuls au ski ou vierges de la poudreuse, voici les moments de honte, de souffrance et de solitude par lesquels on passe quand on se confronte à la peuf.

1. Déjà de base, apprendre à mettre tes putains d'après-ski

Difficile de supporter ces exosquelettes des pieds. Tu peux mettre quelques minutes avant de parvenir à enfoncer ton membre dans ces trucs rigides qui font mal partout et que tu ne parviens même pas à refermer et avec lesquels tu peux encore moins marcher correctement. Depuis quand on est content de payer si cher pou avoir l’air si con ?

Source photo : Giphy

2. Ensuite apprendre à enclencher tes après-skis dans les skis

Ça nécessite autant de ressources intellectuelles d’une division de racine carrée par Pi.

3. Se confronter au regard des enfants de 8 ans qui skient comme des pro en piste noire

C’est facile aussi quand t’es un môme, les skis sont tout petits alors évidement tu galères moins. Moi aussi je peux le faire dans ce cas. Salauds d’enfants de riches habitués à skier dès le berceau, je vous hais.

4. Faire le deuil de tes genoux en faisant du chasse-neige

C’est sympa le chasse-neige mais quand tu ne sais faire que ça, que tu es crispé, stressé, que le moniteur t’effraie avec son teint beaucoup trop hâlé et ses lèvres blanches, bah ce sont tes genoux qui prennent.

5. Tomber environ huit fois par minute

Et désespérer de retrouver l’équilibre sur tes skis alors que tu es en pente et que ces saloperies ne font que partir en avant parce que tu n’es pas foutu de les garder perpendiculaires à la pente parce que tu n’es qu’une sombre merde. D’ailleurs pas besoin d’être debout sur tes skis, tu n’as qu’à te laisser glisser sur la neige molle en attendant que ton corps échoue à bon port.

Source photo : Giphy

6. Avoir les mains bleues parce que t'as oublié tes gants

Tu ne connais rien au ski ni au sport d’hiver, tu n’as pas les bons réflexes, et tu es donc le genre de personne ignare qui peut oublier ses gants tranquillou pépouze avant de dévaler une piste. ET pourquoi pas ne pas mettre de bonnet ou de lunettes de soleil espèce d’inconscient ?

7. Voir ta vie défiler quand tu prends un téléski

Les gens sont dingues ! Ils t’envoient là dessus sans rien t’expliquer, mais pourquoi ne pas nous jeter en haut d’un immeuble dans ce cas ? Parce que c’est pas forcément évident de poser son cul et de baisser la barre devant nous afin de ne pas tomber quand on est à 700 mètres de hauteur.

8. Utiliser tes bâtons pour freiner

Erreur typique de débutant.

9. Te tenir en arrière les jambes pliées les bras en l'air sur ta première descente alors que c'est tout ce qu'il faut pas faire

Mais le problème c’est qu’au début tu as instinctivement envie de te tenir comme ça et c’est très, très difficile de rectifier le tir de ta position physique.

10. Voir tous les autres skieurs pro comme des voitures Formule 1 sur la piste verte

Et craindre sincèrement pour ta vie de lapin immobile effaré au milieu de la piste que ces fous de la vitesse doivent éviter comme ils peuvent sans trancher le cou avec leurs skis bien acérés. Etre débutant en skis au milieu d’une piste, ça revient un peu à être sur le peloton d’exécution.

Source photo : Giphy

Sinon la mer c’est bien aussi.