Sur la quantité astronomique de galères qu’on risque de connaître lors d’un voyage à l’étranger, beaucoup sont inhérentes aux aéroports. Ces lieux de transit ont beau être souvent à la pointe, on y expérimente bien souvent des épisodes de stress relativement insurmontables qu'on doit tout de même surmonter parce c’est les vacances. Mais cette année, tout change, Ma french banque te facilite la vie en t'assurant 0 frais bancaire à l'étranger !

Top partenaire [?]

1. Quand tu veux changer ta monnaie à l’étranger mais que le taux est trop élevé

Et voilà, tu le savais pourtant que c’était pas une bonne idée de ne pas prévoir ta thune avant de partir. Résultat des courses ce retrait va te coûter une blinde mais tu seras obligé de l’effectuer pour survivre le restant de tes vacances. Allez, respire, ce n’est qu’un mauvais moment à passer.

Source photo : Giphy

2. Quand tu as une correspondance hyper longue dans une ville lointaine et que tu ne sais pas où dormir

Et heureusement pour toi, comme on pense à tout on t’a déjà concocté un petit top des conseils et astuces pour dormir confortablement dans un aéroport. On n’a pas dit que ce serait le grand luxe mais ça aide tout de même un peu.

3. Quand tu dois vider ton sac pour enlever la canette cachée au fond de ta valise

Ou comment te maudire d’avoir fait ta valise en deux minutes.

4. Quand on te demande ton autorisation de voyage... ET QUE TU L'AS PAS

Les autorisations de voyages, c’est vraiment une invention sournoise. Sur le principe c’est sympa c’est censé t’éviter de faire un VISA. Le problème c’est qu’on n’est pas toujours bien renseigné et que même si tu fais une escale dans un pays concerné, tu dois avoir pensé au préalable à faire ta demande. Personnellement, c’est comme ça que j’ai failli louper mon vol pour les Etats-Unis, j’avais bien mon ESTA (autorisation de voyage pour les Etats-Unis) mais je n’avais pas mon AVE pour le Canada où j’avais un transit de 1h. Enfer & damnation.

5. Quand tu as tes billets tout le temps dans la main et puis à un moment, pouf, y'a plus

On flippe tellement de paumer son passeport et ses billets qu’on y accorde une attention toute particulière. Et pourtant il arrive qu’à un moment d’égarement, ton attention se dissipe… et voilà, il n’y a plus rien dans ta main. Grosse sueur froide, tu te vois déjà vivre ici pour le restant de tes jours avant de capter que tu les avais juste oublié sur le comptoir du café.

Source photo : Giphy

6. Quand tu ne vois pas ta valise arriver depuis maintenant plus d'une heure...

Il va falloir se rendre à l’évidence, elle n’est pas. Elle n’est plus. Il est temps de faire ton deuil.

7. Quand tu traînes depuis deux heures devant l'aéroport et que tu captes à la dernière minute qu'il faut passer la douane et que tu es suuuuper à la bourre

Arriver à l’heure à l’aéroport, c’est bien mais encore faut-il arriver à l’heure à l’embarquement. Les voyageurs non aguerris peuvent être naïvement tentés de traînasser avant de réaliser qu’ils ont un bout de chemin avant de grimper dans leur bolide volant.

8. Quand tu n'as plus un sou dans la monnaie locale et que tu as trop faim

Certes la bouffe d’aéroport est horriblement chère et horriblement dégueulasse, on le sait. Mais il suffit que tu en sois privé.e pour la désirer avec une ardeur rarement égalée.

9. Quand ton escale est beaucoup trop courte et que tu joues ta vie pour pas louper ton deuxième vol

C’est mauvais pour le cœur ce genre de moments de stress. Aucun escalator ne calmera ta panique interne. Et si tu loupes le deuxième vol, que se passe-t-il ? Et qu’est-ce qu-ils vont faire de ta valise ? Et si tu restais bloqué.e ici toute ta vie ?

Source photo : Giphy

10. Quand tu es le dernier à sortir de l'avion et que tu vas devoir poireauter huit ans à la douane

Alors OK on juge vachement les gens qui se lèvent en premier après l’atterrissage d’un avion, mais dans le fond on est surtout jaloux d’eux.

11. Quand tu te paumes tout simplement

Parce que chaque aéroport a sa propre géographie interne. Tu te sentais un déjà peu perdu.e à Charles de Gaulle mais ton sens de l’orientation en prend un coup quand il faut comprendre le nouveau sens des terminaux à l’étranger qui ne suit aucune logique. De base, les aéroports ont clairement été conçus pour qu’on s’y perde et qu’on ne prenne jamais notre vol.

12. Quand tu as passé la zone de contrôle et qu'il n'y a plus de café, plus de boutiques, plus de coin fumeur et que tu as juste à attendre la mort...

Arriver en avance pour l’embarquement, c’est bien, mais ça peut aussi te plonger dans un long moment d’ennui et de désarroi.

13. Quand tu as confondu ton corps avec ta valise et que tu t'es mis en soute

Ces petits moments d’oubli qui constituent le sel de la vie.

Source photo : Giphy

Aéroport : zone de stress.

L'aéroport pendant tes vacances, tu le sais, c'est l'allégorie du stress. On perd ses potes, ses enfants, son porte monnaie, sa valise ou soi-même ... mais cette année ton voyage est facilité, Ma French Bank t'évite un problème de taille en t'assurant 0 frais bancaire à l'étranger ! .