une-sushi
source photo : atlantico

Depuis la fin des années 90, les sushis ont la hype en Europe et aux États-Unis. C'est super, c'est bon, mais voilà le problème c'est qu'on les bouffe n'importe comment nos sushis. Voici donc quelques petits tips sur la façon correcte de les manger et sur leur histoire (parce que nous sommes des gens respectueux de la culture nippone).

  1. Le sushi n'est pas japonais
    Eh oui, le concept vient à l'origine d'Asie du sud est où il apparut sur les rives du Mékong, puis de Chine où il a été exporté avant d'arriver finalement au Japon il y a un peu plus de deux mille ans.
  2. La France est le plus gros consommateur de sushis en Europe
    Avec 1600 restaurants de sushis en France dont 36% à Paris et 66% en Île-de-France. Notez tout de même que pas mal de ces restos japonais sont en réalité d'anciens traiteurs chinois qui se sont rendu compte que le poisson cru rapportait quand même un peu plus que les bouchées vapeur.
  3. Les sushis doivent être mangés avec les doigts
    Et les sashimis avec les baguettes. C'est la règle. Et une règle ça se respecte.
  4. La soupe miso n'est pas une entrée
    En effet, si chez nous on mange la soupe miso avant les sushis, la tradition japonaise veut plutôt que ce soit un complément au plat principal dégusté en fin de repas en cas de petit creux inopiné. Bon, on ne va pas non plus changer nos bonnes vieilles habitudes pour autant hein !
  5. Il y a un ordre à respecter
    En gros, vous devez commencer par les poissons blancs, puis attaquer les poissons rouges, poursuivre avec le saumon, puis les œufs de poisson, et les sushis aux œufs. Les makis se mangent en dernier, juste avant la fameuse petite soupe miso.
  6. On doit tremper le poisson, pas le riz
    En bons européens que nous sommes, nous avons tendance à tremper le dessous du sushi et d'ailleurs à y laisser la moitié de notre riz qui se fait la malle dans la sauce soja. Si nous étions des gens respectables, et bah on ferait l'inverse.
  7. Il ne faut pas mélanger le soja et le wasabi
    Oui, même si vous adorez bouffer épicé. Parce que figurez-vous que le maître sushi (si c'est un bon) s'est cassé le cul à trouver le parfait équilibre entre riz et poisson pour que ce soit un régal, et qu'avec votre gros wasabi tout piquant vous ruinez tout.
  8. Le gingembre n'est pas qu'une déco
    Un peu comme les petits nougats qu'on vous donne en cadeau, le gingembre finit souvent à la poubelle. En vrai, vous devriez l'utiliser pour remettre votre palais à zéro entre deux genres de sushis différents. On sait que vous vous en foutez et que tout ce que vous voulez c'est vous en foutre plein le bide, mais voilà au moins vous savez.
  9. On ne plante pas sa baguette dans la bouffe
    Globalement pour un Japonais c'est très mais alors très mal élevé, notamment parce que ça fait référence aux bâtons d'encens que l'on plante dans les offrandes aux morts. Quand vous n'utilisez pas vos baguettes, il faut les poser sur le petit support à côté de votre assiette donc.
  10. Il ne faut pas remplir à ras bord votre coupelle de soja
    Avant, le soja c'était cher. Donc quand on est poli (ce qui est votre cas, on n'en doute pas), on ne blinde pas sa coupelle de soja, mais on se ressert petit à petit au fur et à mesure du repas.
  11. Le wasabi que l'on mange n'est pas du vrai wasabi
    Le vrai wasabi est fabriqué à partir de racines de la plante du même nom et coûte bonbon. En France, comme dans la plupart des pays occidentaux, ce qu'on nous présente comme du wasabi est en fait du raifort teinté (yummy) dans lequel on a injecté moins de 5% de wasabi pour faire genre.

Si vous avez vécu au Japon et que vous avez tout plein d'autre fun facts n'hésitez pas à partager avec votre voisin.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :