Oui oui, je vous entends déjà dire « whaaaaat ? », mais c’est pourtant un phénomène qui existe vraiment : certaines femmes ont un orgasme en donnant la vie. Oui. Pendant que leur bébé sort de leur vagin, elles ont un orgasme très puissant, parce que, que voulez-vous, on a visiblement pas toutes les mêmes chances.

1. Ça concerne très très peu de femmes

D’après Thierry Postel, sexologue, une très faible minorité de femmes seraient concernées par ce phénomène, plus exactement O,3% des mères sur un panel de 206000 accouchements. Mais ces chiffres sont compliqués à avoir, le sujet étant tellement tabou, peu de femmes osent avouer avoir eu un orgasme ou juste du plaisir physique en accouchant.

2. C’est un sujet relativement tabou

Ça fait des siècles qu’on rabâche aux femmes qu’accoucher, ça fait mal, qu’elles doivent même « enfanter dans la douleur », alors forcément, dire qu’on a eu un orgasme en mettant son bébé au monde, c’est pas facile à dire. Sans compter qu’assimiler la naissance d’un bébé à un plaisir sexuel peut-être difficile à entendre et à admettre.

3. En gros, en sortant, le bébé « appuie sur les bons endroits »

Le racines du clitoris sont hyper stimulées pendant le passage du bébé, ce qui pourrait expliquer ce phénomène. Mais le sujet étant encore peu connu et très tabou, il est difficile pour les chercheurs d’avoir une explication précise.

4. Les femmes accouchant sans péridurale seraient celles qui auraient le plus de chances d’avoir un orgasme 

Celles qui ont un accouchement serein, à la maison par exemple, dans le calme, la pénombre, sans voir un défilé de médecins passer la porte toutes les 3 minutes comme il est d’usage dans un hôpital, seraient plus facilement touchées par ce phénomène, le cadre de l’accouchement étant plus propice à la détente.

5. Certaines femmes ressentent le besoin de se caresser pendant les poussées

Sans même aller jusqu’à parler d’orgasme ou même sans l’atteindre, plus nombreuses sont les femmes qui admettent avoir voulu ou pu se caresser pendant l’accouchement, pour s’apaiser, et parce qu’elle en ressentait un besoin presque animal et incontrôlable.

6. Ça ne se passe pas forcément à chaque accouchement

Ce n’est pas parce qu’une mère a eu un orgasme pour son premier accouchement, qu’il en sera de même pour les suivants. Si les conditions du premier ne sont pas similaires, si la mère est plus stressée, plus sensible à la douleur, ça pourrait ne pas se reproduire.

7. Ça pourrait aussi être un coup des hormones

L’ocytocine notamment, l’hormone connue pour rendre les contractions plus efficaces, mais aussi l’endorphine, celle qui calme la douleur. Ce petit mélange ajouté à un environnement propice et paf : ça fait des Chocapic.

8. Il n’y a aucune honte à avoir

On parle d’orgasme, pas de tuerie de masse hein. Si jamais ça vous arrive, il n’y a aucune honte à avoir, les femmes peuvent avoir du plaisir en accouchant, ça n’est pas sale, malsain ou grave, c’est juste du bonus, profitez-en.

Et vous, vous connaissiez ce phénomène ?