coffeecigarettes
source photo : ayshfi

Découvert par le grand public avec les White Stripes, Jack White a depuis participé à deux autres groupes : The Raconteurs et The Dead Weather, et sorti deux albums solos : Blunderbuss et Lazaretto. Alors qu'il sera ce soir à l'Olympia pour un concert forcément génial, il était grand temps de consacrer un petit top à celui que Rolling Stone a sacré 17e meilleur guitariste de tous les temps.

  1. Il a failli être curé
    Ado, Jack White voulait devenir prêtre. Accepté dans un séminaire situé dans le Wisconsin, il n'y est finalement pas allé, car il avait peur de ne pas pouvoir y apporter le super ampli qu'il venait de s'acheter. Et dire qu'il aurait pu être dans ce top.
  2. Avant d'être une star du rock, il était tapissier
    Une fois oubliée la carrière de curé, Jack White a commencé un apprentissage pour devenir tapissier (une passion à laquelle il consacre d'ailleurs encore une partie de son temps libre). Il avait fondé un groupe intitulé The Upholsterers (les tapissiers en VF) à l'occasion du 25e anniversaire de la boutique dans laquelle il bossait et franchement ça impose le respect.
  3. C'est Bob Dylan qui lui a appris à souder
    Eh oui : Jack et Bob sont copains comme cochons. Du coup, ils passent des petites soirées ensemble au coin du feu, font des apparitions dans les concerts de l'un ou de l'autre ET passent leur dimanche après-midi à souder des trucs.
  4. Il a organisé une fête à l'occasion de son divorce
    Après six années de mariage et deux enfants, Jack White et Karen Elson ont décidé d'organiser en 2011 une fête de divorce pour célébrer ces années passées ensemble et rappeler à leur entourage que malgré la séparation ils continueront d'élever leurs enfants main dans la main. Plutôt classe comme concept.
  5. Il est le 7e fils de sa fratrie
    Dans de nombreuses cultures, le 7e fils est supposé être particulièrement chanceux et doué de quelques pouvoirs surnaturels. Une croyance à laquelle Jack White fait référence dans la chanson mythique des White Stripes, Ball And Biscuit.
  6. Il a écrit et enregistré "Fly Farm Blues" en dix minutes
    Ce n'est une découverte pour personne, mais Jack est un génie. Un vrai. De ceux qui arrivent à composer, écrire, et enregistrer une chanson en moins de dix minutes, et faire en sorte que ça sonne plutôt très bien.

  7. La première fois qu'il a joué le riff de Seven Nation Army, son coloc a trouvé ça naze
    Un garçon semble-t-il assez peu clairvoyant.
  8. Jack et Meg étaient dans l'édition 2009 du Guinness Book des Records
    Les deux compères y figuraient comme détenteurs du record du concert le plus court de l'histoire de la musique grâce à leur performance de 2007 à Newfoundland où ils avaient joué une seule note devant une foule en délire avant de sortir de scène. Le record a depuis été supprimé du Guinness Book car les patrons trouvaient ce record trop dur à mesurer de façon objective.

  9. Il déteste les Black Keys (genre vraiment beaucoup)
    Jack considère en effet que Dan Auerbach des Black Keys a tout pompé sur lui et qu'il ne fait en gros pas grand-chose d'autre que du rock commercial et daubesque. Le petit problème, c'est que les deux cocos habitent dans la même ville et que leurs gosses vont dans la même école. C'est la bonne ambiance aux réunions de parents d'élèves.
  10. Il a joué dans le film de Jim Jarmusch Coffee and Cigarettes
    Sorti la même année qu'Elephant, Coffee and cigarettes est composé de 3 courts métrages dans lesquelles on voit les personnages discuter et fumer des clopes en buvant du café. Un film indé dans lequel Jack et Meg White jouent leurs propres rôles. Et plutôt bien il faut dire.

Jack est un grand homme. Jack est un dieu sur terre. On aime Jack.