Vous avez toujours rêvé de savoir ce que contenaient de nocif les aliments dont vous vous empiffrez au quotidien ? Non ? Tant pis, on vous le dit quand même. Selon un rapport réalisé par l’ONG Générations futures, voici les fruits et légumes les plus contaminés par les pesticides.

1. Les raisins, les pires

Le raisin est pourtant un fruit merveilleux puisqu’il est à la base de la fabrication du vin (on ne vous apprend rien). Néanmoins, il semblerait que ce dernier soit tout plein de pesticides. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de grappes importées en France.

2. Le céleri en branche

C’est un peu dommage pour un légume qui aurait pour vertu de faciliter le transit intestinal, les expulsions de gaz et la tonification du corps. Mais ce n’est pas tout, le céleri aurait également des propriétés aphrodisiaques. Donc on arrête de les asperger avec des pesticides sans respect, merci bien.

3. Les clémentines et mandarines, des agrumes aux multiples prédateurs

Nombreux sont les prédateurs de ces fruits attaqués par mouches, acariens et autres petites bébêtes peu ragoutantes. Et de fait, ces agrumes ont tendance à moisir rapidement. On les traite beaucoup en exploitation ce qui explique leur place dans ce top.

4. Les herbes fraîches (thym, ciboulette, persil etc...)

Sur la totalité des échantillons étudiés à l’occasion du rapport réalisé par l’ONG Générations futures, 75% des herbes fraîches contenaient des pesticides, ce qui n’est pas négligeable.

5. Les cerises

Déjà en 2016, on déplorait le recours à cet insecticide utilisé par les exploitants pour lutter contre les mouches et moucherons qui assaillaient les cultures de cerises. Dangereux pour la santé humaine, ce produit a même été retiré de la vente. En 2017, on a interdit la vente et l’importation de cerises traitées au diméthoate. Malgré cela, elles continuent de figurer parmi les fruits les plus contaminés par les pesticides.

6. Les endives aussi appelées chicons dans le ch'nord

Le processus de forçage (technique de développement artificiel d’un légume) contribue à créer un environnement propice à l’évolution des larves de mouches dans les cultures d’endives. Du coup, pour lutter contre, on utilise des pesticides… C’est un peu l’histoire du serpent qui se mord la queue, quoi.

7. Le pamplemousse et le pomélo

Perso, je ne sais pas faire la différence entre les deux mais de toute façon, ils sont aussi contaminés par les pesticides l’un que l’autre. Cela est dû probablement aux importations réalisées depuis les pays asiatiques (et notamment la Chine) parfois un peu moins à cheval sur les mesures de protections des aliments.

8. Les céleris-raves

Quand on est aussi vilain comme légume, on ne se permet pas en plus d’être mauvais pour la santé… Si vous ne visualisez pas ce dont il s’agit, c’est une espèce de patate difforme qui aurait vécu plusieurs années en milieu radioactif. Vraiment pas beau…

9. La fraise

Elle reçoit de nombreux traitements visant à la renforcer. Elle contiendrait en moyenne près de 7.7 pesticides différents. Le problème avec les fraises, c’est que les êtres superficiels que nous sommes ont tendance à s’orienter vers les plus belles, les plus grosses, les plus rouges et ce n’est pas forcément la meilleure solution pour notre petit corps : on peut être d’aspect repoussant et très bon à l’intérieur… Ça ne s’applique pas qu’aux fruits, hum…

10. La laitue

Déjà en 2015, de nombreux médias avaient mis en lumière la présence de produits interdits dans nos salades (le DDT). Cette variété de salade continue d’appartenir à ce triste tableau des aliments les plus contaminés que l’on consomme quotidiennement.

Et même si ce n’est pas forcément rassurant de savoir que bien des fruits et légumes contiennent des pesticides, c’est toujours mieux d’en consommer que de s’en passer. Le mieux étant de privilégier les produits bios dont on s’est assuré du bon traitement.

Source Image : Wikipédia

Source : LeMonde, Yuka, Que Choisir, Sciences et Avenir