Parce qu’un animal sauvage n’est jamais aussi beau et impressionnant que quand il vaque à ses occupations dans son milieu naturel, il est largement préférable de partir explorer les régions de France où il est justement possible de faire de belles rencontres plutôt que d’aller dans un zoo. Surtout qu’en France, ce ne sont pas les endroits qui manquent ! Pour observer des oiseaux, mais aussi des bisons ou encore des dauphins, suivez le guide !

1. Les phoques de la Baie de Somme

C’est ici que se trouve la plus grande colonie française de phoques. On peut ainsi les admirer, à marée basse, en train de se reposer, d’allaiter ou de boire des coups avec leurs potes. Une colonie sur laquelle veille l’association Picardie Nature, afin d’empêcher les promeneurs un peu trop curieux de s’approcher de trop près. Un groupement qui comprend environ 400 phoques veaux marins et 100 phoques gris.

2. Les chevaux sauvages de Camargue

Assez petits, généralement gris, les chevaux sauvages de Camargue sont connus de l’homme depuis l’Antiquité. Une race particulièrement ancienne, présente dans de nombreuses légendes qui, comme de plusieurs autres, fut malheureusement victime d’abus de la part des hommes. Si bien qu’aujourd’hui, les chevaux vraiment sauvages sont rares. Ils sont en tout cas magnifiques et font oublier les moustiques, particulièrement nombreux dans cette région et pour leur part, libres et sauvages comme ce n’est pas permis.

3. Les flamants roses de Camargue

On reste en Camargue avec ces majestueux oiseaux, que l’on peut admirer à longueur d’année à plusieurs endroits du Parc naturel régional de Camargue. Où en particulier ? Au niveau des salins de Giraux par exemple, le long de la draille de Méjanes ou vers le Grau-du-Roi.

4. Les vautours des Gorges du Tarn

Ah ben ça par exemple ! Des vautours en France ? Oui, bon après forcément, ce ne sont pas tout à fait les mêmes que dans Lucky Luke (quoi que). Reste que les vautours des Gorges du Tarn survolent les paysages majestueux de la Lozère et se laissent volontiers photographier par les observateurs les plus patients et les mieux équipés.

5. Les dauphins de la Côte d'Azur

Parce qu’observer des dauphins ou même nager avec eux dans une piscine chlorée à mort, dans un parc aquatique exigu n’a absolument aucun intérêt et nuit de toute façon à toute une espèce, rien de mieux qu’une observation en milieu sauvage. Et si on pense souvent qu’il est impossible de voir des dauphins en France et bien c’est faux. Il suffit de prendre le large sur le Côte d’Azur pour en voir et oui c’est merveilleux ! Des excursions sont par ailleurs proposées. On peut ainsi voir des dauphins, mais aussi des baleines et des tortues marines. Attention néanmoins à ne pas vous tromper et embarquer pour une croisière qui vous montrera la maison d’Arthur ou celle de Brigitte Bardot. C’est vachement moins cool.

7. Les marmottes dans les Pyrénées

Il faut certes avoir un peu de chance mais si on se promène dans les Pyrénées, qu’on ne fait pas de bruit et qu’on est patient, on peut tout à fait tomber nez à nez avec une ou plusieurs marmottes.

8. Les bouquetins dans les Pyrénées

Avec la marmotte, le bouquetin est l’un des grands représentants du règne animal dans les Pyrénées. Une espèce jadis très présente, qui disparut pendant plus de 100 ans avant d’être réintroduite, au niveau du Parc national des Pyrénées et du Parc naturel des Pyrénées ariégeoises. Même si en réalité, il ne s’agit pas exactement du même animal (les bouquetins réintroduits étaient espagnols). On en compte à ce jour seulement plus de 100.

9. Les fous de Bassan des Côtes-d'Armor

C’est ici, dans la réserve ornithologique des Sept-îles, non loin de Perros-Guirec, qu’on retrouve le seul site de nidification des fous de Bassan. Des fous mais pas que puisque la réserve compte 26 espèces d’oiseaux nicheurs.

10. Les bisons de Lozère

On se croirait presque au Far-West. Si ce n’est que nous avons ici affaire au bison d’Europe, un cousin du bison américain. Une espèce très imposante, grandement menacée mais néanmoins sauvegardée en Pologne, qui fut réintroduite en France au début des années 90. En Lozère, on peut en admirer une trentaine en liberté.

Sans oublier les faucons pèlerins toulousains !

Pour observer la vie sauvage vous pouvez aussi jeter un œil au live cam en pleine nature.