Il était une fois le cinéma, mais après une histoire bien menée d’un bout à l’autre, il faut bien trouver une fin. Mais terminer un film n’est pas toujours chose facile. C’est pourquoi certains réalisateurs en ont fait plusieurs. Ce qui est plutôt intéressant car elles apportent toujours un regard nouveau sur nos films préférés.

1. Titanic

Oui, le film est très triste, et si vous avez toujours rêvé que James Cameron tourne une fin alternative histoire d’épargner votre petit cœur sensible, sachez que Jack meurt toujours. Mais, il existe une seconde fin dans laquelle Rose jette son collier par-dessus bord (des millions d’euros dans la flotte quand même) cette fois sous le regard de sa petite fille et du reste de l’équipage.

2. Terminator

Après la bataille finale opposant Kyle au Terminator, un groupe de scientifiques récupère les restes de son endosquelette afin de l’analyser. Le dernier plan du film révèle qu’ils appartiennent à la Cyberdyne Systems, la compagnie à l’origine de Skynet, le réseau de super-ordinateurs qui va progressivement s’émanciper du contrôle des humains pour tenter d’éliminer l’humanité (c’est d’ailleurs sur cette fin qu’est basé le sequel « Terminator 2 : Judgment Day »). Paradoxe temporel vous avez dit ?

3. Souviens-toi de l'été dernier

Quelque temps après l’affrontement entre Ray et le tueur, affrontement au cours duquel le meurtrier passe par-dessus bord et est de nouveau laissé pour mort, Julie reçoit un mail qui n’a rien de bien réjouissant. En effet il est écrit « I still know« , un message laissant supposer que Ben Willis court toujours et qu’il est loin d’en avoir terminé avec son redoutable crochet. Cette scène a d’ailleurs servi au trailer du film.

4. Dodgeball

Point d’happy end non plus pour cette comédie culte. Eh oui, Peter LaFleur (Vince Vaughn) devait perdre face à White Goodman (Ben Stiller), du coup : adieu la somme d’argent lui permettant de devenir actionnaire majoritaire de Globo Gym et bonjour la déprime. Mais lors de la projection test, les spectateurs auraient insisté pour que le film se termine de façon plus heureuse, contre l’avis du réalisateur. Ce dernier s’est d’ailleurs un peu vengé en demandant à son acteur principal de lancer un regard face-caméra afin d’adresser au public la question suivante « Are you happy now ?« . C’est mal de se moquer de son audience.

movie_poster_dodgeball_a_true_underdog_story
Crédits photo : DodgeBall

5. Blade Runner

Déjà, il existe au moins cinq versions de ce film, ce qui fait beaucoup. Dans la version de 1982, le film se termine sur Harrison Ford qui parle en voix-off pour lui donner une fin heureuse. Celle-ci était voulue par les studios estimaient que le public ne comprendrait rien au film. En 1992, Ridley Scott reprend le contrôle de son film. C’est pourquoi, aujourd’hui, il s’achève sur les portes d’un ascenseur qui se ferment tandis que Deckard et Rachel s’enfuient ensemble.

6. The Thing

John Carpenter a, en vérité, tourné trois fins pour ce film. La première montrait McReady attendre un test sanguin dans la station. Dans la deuxième, Childs s’en allait dans la neige en laissant son camarade McReady seul. La troisième est celle que l’on connaît. À noter que dans les années 80, lorsque le film est passé à la télévision, c’est une fin différente qui a été montrée pour des raisons de censure. On peut trouver cette version télévisuelle sur YouTube.

7. Docteur Folamour

Initalement, le film se terminait par une grande bataille de tartes à la crème en plein milieu du Pentagone. On y voyait même le président des États-Unis en pleine régression en train de construire des châteaux de sable avec des tartes. Des châteaux de tartes donc… Elle a fini par être coupée. Kubrick estimait que c’était un petit trop nawak pour terminer le film. Il ne reste rien de cette séquence si ce n’est quelques photos.

245721-jpg-c_620_260_x-f_jpg-q_x-xxyxx
Crédits photo : Allociné

8. Apocalypse Now

En 1979, lorsque le film sort, il s’achève avec le bombardement du camp de Kurtz. Mais cette fin disparaît ensuite. En 2001, Francis Ford Coppola ajoute dans une nouvelle version appelée Apocalypse Now Redux, 49 minutes de film. On y trouve, entre autres, le capitaine Willard moins violent et brutal ainsi qu’un tas de scènes ajoutées.

Source photo : Giphy

9. Hannibal

Dans la première fin d’Hannibal, notre cher tueur en série embrasse gouleusement Clarice Starling avant de s’enfuir pépouze dans la rue et de monter dans un Van. On retrouvait ensuite Hannibal dans un avion en train de filer un bout de cerveau à un gosse dans une scène plutôt proche de la fin que l’on connaît. Mais ce n’est pas tout, une troisième, qui cette fois n’a jamais été tournée, devait montrer Clarice et Hannibal, menottés l’un à l’autre, plonger dans le lac à côté de la maison. Clarice parvient à se sauver tandis qu’Hannibal disparaît sans laisser de traces.

10. Les griffes de la nuit

La fin des Griffes de la nuit est réputée pour son manque évident de sens. Non, vraiment, si quelqu’un l’a comprise qu’il nous fasse un petit signe parce qu’ici on cherche encore. Au départ, Wes Craven voulait faire se réveiller l’héroïne qui réalisait que tous les meurtres n’étaient qu’un cauchemar. Une fin un poil décevante qui avait malgré tout le mérite d’être compréhensible (mais ne permettait pas aux studios d’envisager des suites…). C’est pourquoi, même si elle n’a pas été tournée, on vous la met quand même.

Source photo : Giphy

Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.

Source : Allociné ; Allociné ; Wikipedia


Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :