Il paraît que le cinéma, c’est de la créativité, une démarche d’auteur, un regard qui se transmet, une histoire originale, une lumière soignée, des costumes uniques, des décors… Parlons-en des décors : franchement, les réalisateurs ne s’emmerdent pas. Une fois que l’un d’entre eux a trouvé un décor, tous les autres se ruent dessus comme s’il s’agissait du seul endroit disponible pour filmer. Au cinéma, tous les hôtels particuliers sont les mêmes, tous les garages sont identiques, il n’existe qu’une seule centrale électrique et, surtout, plus inquiétant, il n’existe en tout et pour tout qu’un seul et unique café. On doit y voir du beau monde.

1. Le Quality Cafe

Si vous regardez un film et que, dedans, il y a un café, c’est à peu près à coup sûr le Quality Cafe. Ce café existe dans la vraie vie mais n’est fréquentée que par les gens d’Hollywood. C’est un genre de diner typique avec des banquettes rouges, un grand bar en bois et des ouvertures en baies vitrées ; résultat, il est dans Ghost World, Training Day, Arrête moi si tu peux, Million Dollar Baby, Seven, Mulholland Drive, et dans des milliers d’autres films.

2. Les escaliers de The Artist, Blade Runner et Wolf

Il s’agit des escaliers du Bradbury Building, situé à Los Angeles, et qui a servi de décor à plus de 60 films, dont ceux que l’on a cités, mais aussi Chinatown, Marlowe, 500 jours ensemble ou L’Arme fatale 4.

Crédits photo (creative commons) : Carol M. Highsmith (1946– ) Alternative namesBirth name: Carol Louise McKinneyArtist name: Carol M. HighsmithCarol McKinney HighsmithDescriptionAmerican photographerDate of birth18 May 1946Location of birthLeaksville, North CarolinaWork period1981-Work locationUnited States of AmericaAuthority controlVIAF: 84615840ISNI: 0000 0001 2141 8199ULAN: 500251255LCCN: n88121701NLA: 35418179WorldCat

3. La maison de Beverly Hills des Muppets, de SOS Fantômes, du Big Lebowski, de There Will be blood

J’en passe et des meilleurs. Dès qu’il s’agit de présenter un endroit solennel, mystérieux et très riche, on se retrouve sur le carrelage noir et blanc du Greystone Mansion, à traverser des salles immenses.

4. Le Manoir Hatfield : Lara Croft, James Bond et Madonna, Sherlock Holmes ou encore Batman y sont passés

Les intérieurs du Manoir Hatfield, situé à Londres, ont servi à figurer le manoir Wayne dans le film de Burton de 1989, ont accueilli les Sherlock Holmes de Guy Ritchie, James Bond faisant de l’escrime et tutti quanti. Les extérieurs sont visibles dans Tomb Raider, V pour Vendetta, Cromwell, Charlie et la Chocolaterie

Crédits photo (creative commons) : Starlingjon

5. Monument Valley

Le parc national américain est probablement l’un des décors les plus sucés et resucés de tout Hollywood. De La chevauchée fantastique à Il était une fois dans l’Ouest, en passant par 2001, l’Odyssée de l’espace, Forrest Gump, Retour vers le futur, Easy Rider, Transformers 4, les grands rochers au milieu du désert sont en arrière plan de toute séquence un peu wild du cinéma américain.

Crédits photo (creative commons) : Massimo Catarinella

6. La Casa Loma de Toronto

Cet ancien hôtel particulier construit au début du XXe sur un modèle un peu médiéval a été usé jusqu’à la corde par les réalisateurs américains. On voit ses petites tours et ses bow-windows dans X-Men, Strange Brew, Chicago, Le Smoking, Scott Pilgrim vs le monde, Warehouse 13, Des amours de sœurcières 2 et dans Le Pacificateur.

Crédits photo (creative commons) : paul (dex) bica from toronto, canada

7. Centrale de Battersea, à Londres

L’ancienne centrale à charbon de Battersea, aujourd’hui désaffectée depuis 1983, apparaît dans un très très grand nombre de films anglais où elle figure l’ambiance Londres sous Thatcher et/ou les reliquats de la civilisation dans une Angleterre post-apocalyptique. Voyez plutôt : on la voit dans Le Fils de l’homme, Le Sens de la vie, Sabotage d’Hitchcock, The Dark Knight, Help, Rock’n rolla, Le discours d’un roi, pour ne citer que quelques films.

Crédits photo (creative commons) : Russ Anderson

8. Le domaine Biltmore

Situé en Caroline du Nord, le domaine Biltmore est tout simplement la plus grande propriété privée des États-Unis. Autant dire que si vous voulez faire comprendre que quelqu’un est riche, vous filmez l’extérieur de la maison en expliquant qu’il y habite. On n’a pas inventé la technique, déjà utilisée par Hal Ashby dans Bienvenue Mister Chance, Michael Mann dans Le dernier des Mohicans, Zemeckis dans Forrest Gump, Donald Petrie dans Richie Rich ou Ridley Scott dans Hannibal. Vachement inventif.

Crédits photo (creative commons) : JcPollock

9. Le QG des Ghostbusters est aussi le garage de The Mask

Pratique si tu veux à la fois danser le chachacha et combattre des fantômes. Je conseille à tout le monde, en passant, de revoir la scène Sancho de Cuba du Mask qui est toujours aussi drôle 20 ans après.

10. La Beverly House

Elle se situe à Beverly Hills et figure le fric et la frime un peu surannée dans 50 000 films, apparaissant souvent en même temps qu’on entend Manhattan Serenade. On la voit notamment dans Le Parrain et dans Bodyguard ; dans Le Parrain, elle sert de baraque au producteur de cinéma qui va se réveiller avec une haleine de cheval.

11. Le Château d'Alnwick

Vous pouvez aussi l’appeler Poudlard, puisqu’Harry Potter y a fait ses études. Mais on le voit aussi dans tout film réunissant : du médiéval, de l’Angleterre et de la guerre, comme Ivanhoé ou Robin des Bois.

12. Versailles

En 100 ans, le domaine de Versailles a abrité presque 200 tournages, avec des noms allant d’Abel Gance jusqu’à Stephen Frears en passant par Sofia Coppola. Oui, bon en général c’était des films qui traitaient plus ou moins de la royauté en France, hein, mais pas que, promis, pas que.

13. Un seul décor de Maison-Blanche pour tous les films américains

En 1993, un type a créé aux studios Warner une réplique de la Maison-Blanche. On y a tourné Le Président et Miss Wade, puis on ne s’est pas fait chier à refaire le décor. En gros, tous les films Warner qui se passent de près ou de loin dans la Maison-Blanche sont désormais tournés dans ce studio. C’est là que Burton a fait Mars Attacks, là aussi qu’a été commis Independance Day, là encore qu’a été tourné Contact. Eh ouais les mecs.

Hollywood est super avancé niveau recyclage.

Sources : Cracked, BFM TV, Le Monde