Tout va très vite. Tout va de plus en plus vite. Et parfois, devant une oeuvre cinématographique de qualité supérieure, on se retrouve à baver, semi-endormi, parce que c’est trop long, parce qu’on n’y est pas, parce qu’on souffre. Et nous voilà en train de passer à côté d’un chef d’oeuvre, c’est sûr : mais c’est si bien, le sommeil.

1. Le retour du roi

Trop long. Trop long, interminable, trop de scènes finales, trop de fondus au noir, trop long trop long trop long, vraiment beaucoup trop long. Et Aragorn qui regarde au loin, et Légolas qui regarde au loin, et Frodon qui se bat contre lui-même, et Sam qui emmerde tout le monde et Gimli, et… Trop long.

2. Tree of life

Une demi-heure d’introduction cosmique, deux heures et demi de petite vie dans la banlieue américaine. 3 heures. C’est super, hein, vraiment super bien même, mais ce que c’est long.

3. Barry Lyndon

C’est entièrement en lumière naturelle, c’est une prouesse, c’est magnifique, c’est exceptionnel, c’est Kubrick, mais moi je décroche au moment où en fait je suis avec ma mère et en fait c’est pas ma mère mais c’est ma mère quand même et on est dans une forêt et en fait c’est chez moi et puis je peux voler et… Ah oui je décroche au moment où je m’endors en réalité.

4. Mort à Venise

Voir Mort à Venise et dormir. Merci Visconti.

5. 1900

5h25 quand même. C’est le temps de gestation d’une mouche, 5h25. On peut en faire des choses, en 5h25, quand on ne les passe pas devant un Bertoluci interminable qui retrace 50 ans d’histoire italienne. C’est long 50 ans. Une heure par décennie, cela dit, c’est pas mal.

6. Autant en emporte le vent

Entre glorification du vieux sud et interminables rebondissements amoureux, il faut bien reconnaître que ça a vieilli, Autant en emporte le vent, et qu’on s’emmerde un peu passées les 3 premières minutes. Ca vaut aussi pour les Hauts de Hurlevent et toute la clique des adaptations de romans romantiques gothiques.

7. Toute la filmo de Rohmer

Dès que j’ai du mal à dormir, je me mets un Rohmer. Comme ça, j’ai vu Le rayo…, Le gen…, L’arbre, le m…, Conte d’é…, Les nuits de la p…

Bref, toute la filmo de Roh… pish.

8. Cris et chuchotements

Entre malaise et longueurs. J’ai arrêté deux fois, généralement au moment où la fille se masturbe avec un bout de verre. C’était trop pour moi.

9. 7 ans au Tibet

Le film dure littéralement 7 ans pendant lesquels on se tape Brad Pitt en gros plan. Jean-Jacques Annule.

10. L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux

Oh oui, murmure moi, murmure moi pendant que je m’endors tranquillement.

Le jour le plus long.