Le cinéma c’est trop des mensonges de toutes façons. Déjà parce que ça raconte des histoires et tout et tout alors que c’est que de la fiction et que c’est même pas vrai. Toutefois la fiction dépasse parfois la réalité. Surtout quand certains films propagent des croyances populaires et que nous comme des gros bouffons on croit grave.

1. Dans "Lucy" on part du principe que l'humain n'utilise que 10 % de son cerveau , LAISSE MOI RIRE

C’est ni plus ni moins un mythe. Un truc qui laisse entendre qu’on serait en fait des êtres ultra intelligents qui s’ignorent. Un excuse pour se dire « C’est bon Martine, je peux rester con parce qu’en fait je sais que j’ai 90 % d’intelligence suprême nichés sous le capot ». Alors je vous arrête tout de suite, c’est archi-faux et on est des gros débilos. Cette idée reçue date du XIXème siècle et est largement répandue donc on peut pas vraiment en vouloir à Luc Besson. En réalité, pour la faire courte, on utilise l’intégralité de nos neurones, sauf qu’on ne les convoque pas tous pour les mêmes choses au même moment, d’où la confusion.

Source photo : Giphy

2. A cause des "Dents de la mer", on est convaincus que les requins sont des gros FDP

Le requin tue moins de gens chaque année que le chat (j’invente totalement cette info mais j’aimerai bien lancer cette rumeur, merci de relayer son cette fake new sur les internets). Les requins du monde mondial entier en 2016 avaient attaqué 124 personnes et causé seulement 8 décès. Et c’était un record. Donc vraiment vous pouvez dormir tranquilles sans craindre une agression de requin dans votre lit.

3. Les dinosaures ressemblaient pas du tout aux lézards luisants de Jurassic Park

Je vous parle même pas du dernier Jurassic World qui est une atteinte à la bienséance, mais les premiers Jurassic Park racontaient déjà n’importe quoi. Déjà parce qu’on a appris que les vélociraptors étaient en fait couverts de plumes. Mais aussi parce que rien au monde ne nous permet de croire que la vision du T-Rex est basée sur le mouvement. Bref, c’est un ramassis de mythos, et les dino ne sont même plus là pour s’ériger contre ces mensonges.

Source photo : Giphy

4. Les Vikings n'ont jamais porté des cornes sur la tête

Je ne vous parle même pas d’un film particulier, puisque de base toutes les représentations de Vikings au cinéma sont erronées. Il y a certes quelques rares traces de Vikings avec des casques à cornes mais c’était des représentations mystiques. C’est depuis le romantisme qu’on dépeint les Vikings ainsi et tout le monde a pris le pli.

5. Dans "L'expérience interdite", on laisse entendre qu'il suffit d'un défibrillateur pour ramener quelqu'un à la vie, NIMPORTENAWAK OUAIS

Ce mythe est entretenu dans de nombreuses fictions. Quand quelqu’un fait un arrêt cardiaque, il suffit d’un petit coup de défibro et puis ça repart comme en 40. Mais en fait non. Quand le cœur est arrêté, il est arrêté. Quand la ligne cardiaque est totalement plate, c’est finito. Kapput. Et impossible de faire battre le cœur à nouveau.

Source photo : Giphy

6. Dans "Le 5ème Élément" on nous montre une explosion dans l'espace qui fait du bruit et du feu, ET MON CUL C'EST DU POULET

Ou dans Star Wars, ou dans n’importe quel film qui se passe dans l’espace. Il n’y a pas d’air dans l’espace or le son se propage par les vibrations de l’air. Il n’y a pas d’oxygène non plus, or c’est l’oxygène qui permet la combustion et donc les explosions de feu. A la place on a plutôt un flash rapide à peine perceptible quand deux vaisseaux rentrent en collision (un truc qui arrive tous les quatre matins).

Source photo : Giphy

7. Dans "Les Oiseaux", une scène montre qu'avec une cigarette allumée on peut allumer une traînée d'essence : ET MON POULET C'EST DU CUL

Un coup classique du cinoche. Une traînée d’essence, un mégot encore rougeoyant et PAF ça part en immolation. Alors rassure-toi tu peux t’enduire d’essence autant que tu veux, c’est pas avec une clope allumée que tu pourras reproduire l’action chez toi. En effet, la clope ne produit pas assez de chaleur pour créer du feu en rentrant en contact avec l’essence. Mais dans le doute n’essaie quand même pas chez toi stoplé.

8. Dans "Léon" (ou dans à peu près n'importe quel film d'action), les silencieux sont vraiment silencieux en mode absence totale de forme de bruit

Bah voyons, comme si c’était possible de tirer une balle en silence. Non non, certes le silencieux réduit le volume sonore mais c’est pas non plus la discrétion assurée, on passe juste de 170 décibels à 120 décibels. Bref, l’arnaque quoi.

Source photo : Giphy

9. Il ne suffit pas de quelques secondes de chloroforme sous le pif pour qu'on tombe dans les pommes

Evidemment ça marche pas. Sinon on aurait trouvé la méthode suprême pour s’endormir tous les soirs en mode express. Certes le chloroforme peut étourdir (il a des vertus anesthésiques) mais pas faire perdre connaissance ou alors il faut l’associer à d’autres substances comme l’alcool. Et bien sûr, il faut l’avoir plusieurs minutes dans le pif pour que ça fasse effet.

10. Fight Club ? Une vision légèrement simpliste de la schizophrénie

Et de façon générale les « fous » du cinéma sont un peu stéréotypés. Dans la vie personne ne découvre que son meilleur copain est en fait une de nos personnalités, les méchants psychopathes ne sont pas des séducteurs ténébreux assoiffés de sang etc. Globalement, le traitement de la folie dans les films relève plutôt de la croyance populaire.

Sans parler du traitement des zombies au cinéma, un pur objet de fiction créé de toutes pièces qui tend à nous faire croire par exemple qu’un zombie « meurt » définitivement quand on lui met une balle dans la tête, or scientifiquement rien ne prouve qu’un zombie ne soit pas résistant aux balles dans la tête.

Source :

Libération

Listverse

Daily Geek Show