Quand on fait un film historique, la question se pose de savoir à quel point on veut coller à la réalité. Alors on se documente, on croise les informations. Et puis une fois que le scénario est là, qu’on a les décors et qu’on est au summum de la véracité historique dans la fiction, on n’a plus qu’à coller les acteurs. Sauf que voilà. Les grosses productions sont bien souvent anglophones et bien souvent elles ne se prennent pas trop la tête et choisissent de bonnes grosses stars anglophones pour jouer des rôles de gens pas du tout anglophones. Ce qui donne un film ou une série sur un pan de l’histoire en version anglaise et parfois c’est vraiment VRAIMENT chelou.

1. La série Chernobyl avec les Soviètes qui parlent anglais avec un accent d'Oxford

OK ça n’empêche pas la série d’être particulièrement géniale et réussie mais quand même quand le KGB parle avec un accent plus British que la reine d’Angleterre en ponctuant ses phrases de « Comrades » ça fait un peu zarbos. Pour el reste, on vous l’a déjà dit, on adore l’intégralité de la série.

2. La série Versailles avec le roi Soleil qui parle anglais

Et on est fan du trailer de la série qui s’ouvre sur ces mots « Once upon a time… ». Attention hein, on n’est pas spécialement attaché à la langue française, mais ça titille un peu l’oreille de voir le p’tit Louis causer comme s’il allait commander un Starbucks à Los Angeles.

3. Le film Walkyrie de Bryan Singer avec des nazis qui parlent anglais (avec un bon gros accent américain)

Même Hitler cause english ce qui donne des scènes totalement farfelues avec des commandants qui s’adressent à lui en disant « hello Mein Führer », mais non enfin, MAIS NON ! Ça ne marche pas du tout, c’est un contre sens ! Pour les allemands, l’anglais c’est la langue des ennemis ! cela dit, ils ont été sympas ils ont tourné une scène en début de film où Tom Cruise parle allemand puis sa voix est progressivement remplacée par la langue anglaise sur un fondu enchaîné ni-vu-ni-connu-j-t’embrouille.

4. Le film Gandhi de Richard Attenborough qui parle anglais mais quand même avec un accent indien

On aime bien Ben Kingsley hein. Mais le faire causer anglais avec un accent sorti de nulle part pour montrer qu’il est bien Indien au cas où on ne l’aurait pas capté jusque là, c’est presque un tout petit peu très légèrement raciste. En même temps le film est sorti en 1983 on assumait encore totalement de grimer des Blancs en toute sorte de nationalité dont on avait la flemme de mettre des vrais acteurs originaires en premier rôle. Mais à ce sujet on vous a déjà concocté un petit top sur les trucs qu’on peut plus faire au cinéma aujourd’hui.

5. Le film Gladiator de Ridley Scott avec Commode qui parle anglais (change de tiroir pour parler plutôt latin mec MDR)

C’est sûr que quand on parle de péplum, on trouve rarement des personnages qui parlent en latin, ou en grec ancien (Elizabeth Taylor est canon avec son make up mais elle cause pas plus la langue de Cléopâtre que je ne parle la langue birmane de Aung san suu kyi). En effet, ce ne sont plus des langues couramment parlées par les stars de Hollywood. Logique. Rien de surprenant. Bon mais du coup on se retrouve avec un Joaquin Phoenix en empereur romain qui parle la langue de Shakespeare et c’est quand même un tout petit peu bizarre.

6. Le film Marie-Antoinette de Sofia Coppola où toute la cour parle anglais (mais prononce "Versailles" avec un accent français)

Quand on pioche dans l’histoire de France qui a inspiré de nombreux réalisateurs pas toujours francophones, on tombe bien souvent sur des méga productions qui ont de la gueule, certes, mais qui nous perturbent un peu à l’oreille. Bien sûr vous allez me dire que Sofia Coppola fait un travail d’adaptation, que son film est volontairement anachronique dans les choix vestimentaires de certains personnages et les musiques choisies, alors après tout pourquoi s’offusquer de voir Marie-Antoinette et son aimable cour causer english ? Tout irait bien si à la rigueur ils ne prononçaient pas « Versailles » avec un accent volontairement français. Arg.

Source photo : Giphy

7. Le film Les Misérables de Tom Hooper qui est globalement un non sens général

Là, on sort du film historique classique je vous le concède. Tom Hooper s’approprie tout simplement le roman de Victor Hugo et le revisite à sa sauce avec des chansons ultra pathos et des stars de Hollywood, rien de bien fou. Et pourtant, je sais pas… y’a un truc qui marche pas quand on entend « John val john »… Cela dit, on n’est pas à une anomalie près en ce qui concerne les adaptations de bouquins par des grosses prod’ américaines, on avait déjà perdu goût à la vie dans L’Homme au masque de fer avec un Leonardo Dicaprio qui sortait tout juste du Titanic pour interpréter Louis XIV, après tout pourquoi pas ? Depardieu jouait Porthos donc quelque part, la caution française était respectée.

8. La série Vikings avec des Vikings qui parlent pas du tout Vikings

La question qu’on peut se poser, c’est de savoir quelle langue parlaient les Vikings ? Une chose est sûre c’est qu’ils ne causaient pas anglais. Les gars parlaient un vieux norrois, sorte de langue scandinave médiévale ultra complexe qu’aucune langue scandinave n’utilisent à l’heure actuelle aujourd’hui, sauf peut-être un peu l’islandais. En tout cas clairement les gars ne savaient pas ce que ça voulait dire « bitch, please« . Mais comme de toute façon cette série n’est qu’une pale copie foireuse de Game of Thrones en version ratée, on n’est pas traumatisés par ce choix de langue abscons.

Les Monthy Pythons se faisaient pas chier eux, ils faisaient jouer les Français par des Anglais qui jouaient en fait des Anglais qui se faisaient passer pour des Français. Ils ont tout compris.