Vous ne vouliez pas y aller, en maison de retraite. Vous ne vouliez pas du tout du tout et si on ne vous y avait pas obligé, vous seriez peinard chez vous en train de laisser une poêle cramer dans une ambiance de graisse sur les plaques électriques. Vous y êtes : dont acte. Mais pas question de ne pas résister secrètement. Ne vous laissez pas aller, vous êtes vieux, vous avez tous les droits de faire chier tout le monde.

1. Bien se faire caca dessus tous les matins

C’est hyper important. Si on considère que l’une des tâches les plus ingrates des infirmières est de nettoyer le caca des vieux, le mieux, pour bien les ennuyer, est de ne même plus considérer l’existence des toilettes et de se laisser aller au plaisir de la défécation en pleine conscience. En plus, le changement de draps quotidien donnera lieu à toute une agitation pour plus de plaisir.

Source photo : Giphy

2. Râler tout le temps pour la bouffe

La bouffe est dégueulasse. Tout le monde le sait. Personne n’a de plaisir à la manger, personne n’a de plaisir à la servir, personne n’a de plaisir de manière générale. Dire que la bouffe est dégueulasse est un genre de tautologie. Du coup, le répéter h24 devrait vous valoir les meilleures inimitiés dans le corps médical et paramédical, un peu comme si vous répétiez sans cesse à quelqu’un qu’il a un bouton sur le nez.

3. Refuser de jouer au bridge avec les autres parce qu'on les trouve "trop vieux"

De manière générale, toujours essayer de se positionner en connivence avec l’infirmière comme si vous n’aviez rien à faire là, contrairement aux autres. Ne pas hésiter à traiter les autres de vieux de façon à provoquer des altercations que les infirmières devront désamorcer, ce qui leur bouffera une bonne part d’énergie vitale.

4. Se faire passer pour fou et demander tout le temps des nouvelles de gens morts

Mieux : faire croire à l’infirmière qu’on la prend pour sa fille morte il y a 25 ans ou, encore mieux, pour une vieille tante morte en 1947. Lui raconter des histoires intimes salaces et malaisées et laisser entendre qu’il existe en sus des histoires d’inceste entre vous. S’amuser intérieurement.

5. Allumer des clopes dans des endroits interdits

Si vous n’êtes pas encore mort du cancer, c’est qu’il a oublié de distribuer le courrier chez vous : du coup, libérez-vous des carcans de la réglementation et fumez vos putain de clopes dans tous les coins en crachant bien votre fumée à la tronche du personnel médical pour lui signifier une bonne fois pour toutes que le patron, ici, c’est vous.

Source photo : Giphy

6. Faire semblant qu'on n'entend rien quand ce qu'on nous dit ne nous plaît pas

Les vieux ont la joie de pouvoir régler le niveau de fonctionnement de leur ouïe en fonction de leur interlocuteur. Profitez-en à donf. Il est question d’aller faire de l’exercice ? J’ENTEEEEEENDS RIEN. Il est question de boire du champ’ ? Grave ! Audika, c’est pour les petits joueurs.

7. Cacher ses médicaments sans jamais les prendre

Toutes les trois semaines environ, les exhiber fièrement à l’infirmière pour bien lui montrer que vous l’avez prise pour une conne.

8. Se montrer affreusement libidineux

Pour bien la mettre mal à l’aise. Attention, hein, à ne pas franchir la frontière qui ferait de vous un sale con et pas seulement un petit vieux. Pas de remarques physiques, pas de démonstrations tactiles ; mais vous pouvez y aller sur les commentaires sur votre sexualité passée et vos prouesses inventées. Le but est de la mettre mal à l’aise, pas de la harceler.

9. Caresser un chien imaginaire et lui parler sans arrêt

Refuser de changer de chambre parce que Tchoupi se sentira mal dans son nouvel environnement et qu’il faut le préserver, le pauvre petiot. Obliger l’infirmière à signer un papier comme quoi elle s’engage à s’occuper de lui quand vous serez mort.

Source photo : Giphy

10. Faire des plans d'évasion nuls à chier

Après le couvre-feu, réunir d’autres pensionnaires portant bracelet électronique et déplier des plans gigantesques sur lesquels les issues de secours apparaissent en rouge et les plans d’action en jaune. Faire en sorte que les infirmières vous surprennent et soient obligées de se réveiller pour faire cesser les hostilités.

Allez, et bonne semaine à tous !