C'est l'été, il fait beau, il fait chaud, tu vas prendre des coups de soleil sur les pieds et, comme chaque année, tu vas enchaîner les conneries. C'est pour cette raison - et parce que nous avons un grand cœur - que nous te prodiguerons dans le Guide de l'Eté durant toute la période estivale quelques conseils pour éviter de rentrer à la maison avec un bras en moins et un enfant en plus. La bise et bon été !

Top partenaire [?]

Ils sont là. Ils rôdent. Avec leurs bourdonnements bonhommes et leur frénésie des ampoules, on leur donnerait même le bon dieu sans confession. Mais ils te les niquent, tes vacances. Ils te les pourrissent. Ils ponctuent l’apéro de grattages intempestifs sur la cheville droite, sur la cheville gauche, sur l’omoplate gauche, sur l’omoplate droite et de jurons en tout genre pour pester contre leur présence. Ils nécessitent l’achat de divers artifices pour espérer les éloigner. Pourtant, une bonne discussion vaut cent anti-moustiques.

1. Bzzzzz Beeeeezzzzzzz bezzzzziiiiii bzzzziiiii

Bzzzziiiii, bzzzzzz bzzzzz bzzz bzzziiiii bzuuuuooooo zzzzzzzz bzooo z bzzziii bzzz bzzzii zzzooobbbz zzzzz bzzzzyyyy bzu bzu bziiii bzzzzzziiiiii.

Pour la traduction, s’adresser à traduction@topito.com.

2. Mon pote est beaucoup plus mosquito-compatible que moi

Regarde ! Il avait un herbier et tout ! C’est un amoureux de la nature, jamais le mec ne s’attaquerait à un moustique… Alors que moi, si tu savais le sang humain que j’ai sur les mains à force d’abattre des moustiques avec des couvertures de Voici… Je suis pas fréquentable, mon pote. Je suis pas un mec pour toi. Je suis pas comme ça, moi. Séparons-nous et tout ira bien.

3. Tu sais ce qui est arrivé au dernier moustique de ton espèce qui a osé m'approcher ?

Se lancer ensuite dans une explication détaillée impliquant le bruit de la dislocation des vertèbres du non-vertébré et sa disparition (bon voyage !) dans les limbes des toilettes publiques dans lesquelles tu avais pissé avant de tirer la chasse.

4. Toi et moi, on s'est mal compris dès le départ

En vrai, toi tu fais ton truc, et ton truc, c’est de piquer. Moi, mon truc, c’est de boire du rosé peinard. On s’est mal compris. On a chacun essayé de faire notre truc sans nous soucier du truc de l’autre. Une bonne discussion tous les deux et on devrait s’entendre comme larrons en foire. Tu aimes quoi, comme genre de film, toi ?

5. Si tu me piques, je te pique

Et, sincèrement, est-ce que tu as VRAIMENT envie d’être piqué par un truc qui fait peut-être 1080 fois ta taille ? Peut-être même plus ? T’as pensé un peu à ton empreinte carbone, petite merde ?

6. Je te supplie de bien vouloir m'épargner

Je vous salue moustique plein de grâce. Le piqueur est avec vous. Vous êtes béni entre tous les moustiques. Et le sang, le fruit de vos entrailles, est béni.

MAIS T’ARRÊTE DE ME FAIRE CHIER, OUI !!!

Un moustique, c’est jamais rien qu’un vampire sans la classe.